Changer d'édition

Le chef de l'Eglise catholique belge tire sa révérence
International 01.06.2015 Cet article est archivé
Mgr Léonard sur le départ

Le chef de l'Eglise catholique belge tire sa révérence

André-Joseph Léonard lors d'une Marche pour la paix à Bruxelles, en mars dernier.
Mgr Léonard sur le départ

Le chef de l'Eglise catholique belge tire sa révérence

André-Joseph Léonard lors d'une Marche pour la paix à Bruxelles, en mars dernier.
Photo: AFP
International 01.06.2015 Cet article est archivé
Mgr Léonard sur le départ

Le chef de l'Eglise catholique belge tire sa révérence

L'archevêque de Bruxelles et primat de Belgique, André-Joseph Léonard, touché par la limite d'âge, va bientôt quitter ses fonctions, car sa démission a été acceptée lundi par le pape François, a-t-on appris auprès de l'archevêché.

(AFP) - L'archevêque de Bruxelles et primat de Belgique, André-Joseph Léonard, touché par la limite d'âge, va bientôt quitter ses fonctions, car sa démission a été acceptée lundi par le pape François, a-t-on appris auprès de l'archevêché.

«Le Pape a accepté la démission et a demandé à Mgr Léonard de rester en fonction jusqu'à la nomination de son successeur», ont indiqué les services du primat de Belgique.

Le pape ne l'avait pas fait cardinal lors du consistoire en février. Mgr Leonard lui a présenté sa démission en tant qu'archevêque de Malines-Bruxelles et comme Président de la Conférence épiscopale le 6 mai 2015, le jour de ses 75 ans.

La procédure pour nommer son successeur va débuter. Selon les observateurs, les deux favoris sont Mgr Johan Bonny, évêque d'Anvers et Mgr Jozef De Kesel, évêque de Bruges, indique l'agence Belga.

Des positions qui ont provoqué de vives réactions

Connu pour ses positions conservatrices, Mgr Leonard a laissé entendre son souhait de se retirer quelque temps dans une abbaye et de former à la prêtrise.

Sa fin de carrière reste entachée par une condamnation en avril dernier à verser 10.000 euros d'indemnisation à un ancien enfant de choeur victime d'un prêtre pédophile.

Le tribunal avait estimé que Mgr Leonard, supérieur hiérarchique du prêtre abuseur, n'avait «pas réservé la suite qu'elle réclamait» à cette affaire et n'avait «pas pris de mesures pour éloigner le prêtre, qui récidiva» par la suite.

Nommé évêque de Namur en 1991, Mgr Leonard avait été choisi en 2010 pour devenir archevêque de Bruxelles. Ses positions sur l'homosexualité, le sida ou la pédophilie dans l'Eglise ont provoqué de vives réactions.

La Belgique a été touchée en 2010 par un énorme scandale de pédophilie au sein de l'Église. L'ancien évêque de Bruges avait avoué avoir abusé de deux de ses neveux. Dans la foulée, des milliers de témoignages avaient fait état de cas de sévices sexuels commis par des religieux belges.