Changer d'édition

La Wallonie a urgemment besoin d'argent
International 3 min. 07.01.2022
Dettes

La Wallonie a urgemment besoin d'argent

Le ministre-président a subi un camouflet sur son plan de relance, unanimement rejeté par le syndicat FGTB et l'Union wallonne des entreprises.
Dettes

La Wallonie a urgemment besoin d'argent

Le ministre-président a subi un camouflet sur son plan de relance, unanimement rejeté par le syndicat FGTB et l'Union wallonne des entreprises.
Photo: Chris Karaba
International 3 min. 07.01.2022
Dettes

La Wallonie a urgemment besoin d'argent

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Un train d'économies doit permettre à la région d'éviter d'atteindre une dette évaluée à 50 milliards d'euros en 2030.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - La Wallonie cherche de l'argent. Sa dette inquiète. Elle pourrait atteindre les 50 milliards d'euros en 2030. Si son budget comprend environ 15 milliards de recettes, son déficit est de 4 milliards par an. 


Belgium's Prime Minister Alexander De Croo speaks during a press conference after a meeting with the health consultative committee on the Covid-19 pandemic, in Brussels, on August 20, 2021. (Photo by Didier LEBRUN / BELGA / AFP) / Belgium OUT
La Belgique se prépare au choc avec Omicron
L’embellie sanitaire actuelle est lourdement menacée par le variant, mais un certain optimisme est de rigueur.

Les dernières années n'ont pas été clémentes pour la région. Les aides apportées dans le cadre de la pandémie pour soutenir les secteurs d'activité mis sur pause ont plombé ses caisses. L'ardoise des dégâts provoqués par les inondations de la mi-juillet avoisine les deux milliards d'euros.

«Le gouvernement wallon va donc être forcé de manger les plats les plus difficiles d'ici la fin de la législature et il n'est pas en forme», concluait récemment un chroniqueur de la chaîne publique RTBF. «Il y a aussi une crise pour Elio Di Rupo. Le ministre-président a subi un camouflet sur son plan de relance, unanimement rejeté par le syndicat FGTB et l'Union wallonne des entreprises comme du saupoudrage à l'ancienne. Il reste deux ans à souffrir avant la campagne électorale de 2024.»


Mons Mayor Elio Di Rupo (L) and French actor Michel Blanc (R) walk during the Ducasse - Doudou folkloric festival in Mons, on June 11, 2017. 
The Doudou festival was recognised in 2005 by the UNESCO as one of the masterpieces of the Oral and Intangible Heritage of Humanity.  / AFP PHOTO / BELGA AND Belga / BRUNO FAHY / Belgium OUT
La Wallonie évite de peu une crise politique
Le retrait d'un texte de loi prônant un «impôt plus juste» a mis sur la sellette le gouvernement du socialiste Elio Di Rupo.

D'ici là, la région cherche à trouver de l'argent dans la poche du contribuable. Un décret a récemment fait beaucoup parler de lui: porté par le ministre du Budget et des Finances Jean-Luc Crucke, il entend taxer plus équitablement les voitures de catégorie supérieure que leurs propriétaires faisaient passer jusqu'ici pour de simples utilitaires afin d'éluder l'impôt. Le texte de loi a provoqué une crise au sein même du mouvement réformateur, le parti du ministre Crucke, où certains ont visiblement jugé qu'il allait froisser une partie de l'électorat libéral.

Depuis, les choses se sont calmées. Mais la problématique budgétaire reste inchangée : la Wallonie a plus que jamais besoin d'argent. Faute d'en percevoir suffisamment, elle doit se serrer la ceinture. Mais où faire les économies préconisées par le rapport des experts commis au chevet du malade wallon?

La dette régionale risque de doubler

«Actuellement, l'interrogation reste sans réponse», écrit Le Soir. «Mais elle est aussi parfaitement légitime, notamment dans les discours de l'opposition: l'effort annoncé figure bien au budget approuvé par la majorité à la veille de Noël. La méthode est cependant étonnante: on se fixe un objectif, sans mettre sur la table les voies et moyens qui permettront de l'atteindre.»

Les experts esquissent pourtant un horizon plus que bouché, estimant que «la soutenabilité de la dette régionale n'est pas assurée». Aujourd'hui, elle est de 27 milliards d'euros, soit près de deux fois le montant des recettes. Comme écrit ci-dessus, elle menace de quasiment doubler d'ici la fin de la décennie. L'audit budgétaire préconise la stabilisation d'abord, puis la réduction ensuite du taux d'endettement.  

Trouver où faire des économies

Les premiers 150 millions d'euros d'économies ont été inscrits au budget 2022. Mais des voix se sont élevées dans la majorité comme dans l'opposition pour s'inquiéter de l'effet cumulatif de cette mesure, puisqu'elle reviendra chaque année. Reste de surcroît à savoir où faire ces économies, sans nuire aux différentes politiques menées par la région …

Pour ajouter à ce tableau, il convient de parler de la situation budgétaire plus que bancale de la fédération Wallonie-Bruxelles qui vient de fêter ses cinquante ans. Sa dette dépasse les dix milliards d'euros et menace sa survie. Chaque parti a son idée sur l'avenir de ce niveau de pouvoir chargé de piloter l'enseignement, le sport et la culture francophones. La prochaine réforme de l'Etat, annoncée pour l'après-2024 et de nouvelles élections, pourrait sceller définitivement son sort.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Contraintes par le Conseil d'Etat, les autorités n'ont eu d'autre choix que d'annuler la mesure reconfinant les salles de théâtre et de cinéma.
Members of the audience wearing protective face masks, wait for the start of the play by 'The Sheep Song'  by FC Bergman, at the Bourlaschouwburg theatre in Antwerp on December 29, 2021. - The Council of State (Raad Van State - Conseil d'Etat) overturned the decision to close theaters as part of Covid-19 measure on December 28, 2021.. (Photo by JONAS ROOSENS / BELGA / AFP) / Belgium OUT