Changer d'édition

La vidéo d'un homme noir criblé de balles suscite l'effroi
International 6 3 min. 04.07.2022
Aux Etats-Unis

La vidéo d'un homme noir criblé de balles suscite l'effroi

Des associations antiracistes ont appelé la population à descendre dans la rue.
Aux Etats-Unis

La vidéo d'un homme noir criblé de balles suscite l'effroi

Des associations antiracistes ont appelé la population à descendre dans la rue.
Photo: AFP
International 6 3 min. 04.07.2022
Aux Etats-Unis

La vidéo d'un homme noir criblé de balles suscite l'effroi

Des centaines de personnes ont manifesté dimanche à Akron, dans l'Ohio (nord des Etats-Unis), après la diffusion d'une vidéo qui montre des policiers tirant sur un homme noir atteint, selon son avocat, par 60 balles.

(AFP) - Alors que les autorités ont appelé au calme, une foule a défilé en direction de l'hôtel de ville avec des banderoles réclamant «Justice pour Jayland».


TOPSHOT - People embrace as police evacuate of the Fields shopping center in Copenhagen, Denmark, on July 3, 2022 after Danish media reported a shooting. - Gunfire in a Copenhagen mall left "several dead," and several wounded Danish police said. (Photo by Olafur Steinar Gestsson / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Trois morts dans une fusillade à Copenhague
Les motivations du suspect, décrit par la police comme «un Danois de souche» de 22 ans, restent floues.

Jayland Walker, 25 ans, a été tué le 27 juin alors qu'il fuyait des policiers à pied après une poursuite en voiture consécutive à une tentative d'interpellation pour infraction routière. Une vidéo très violente diffusée dimanche par la police montre le jeune homme être criblé de balles.

Des associations antiracistes avaient appelé à une quatrième journée de manifestation dimanche dans cette ville de 190.000 habitants proche de Cleveland.

Ces rassemblements sont restés pacifiques, à l'exception d'un moment de tension lorsque des manifestants se sont approchés d'un cordon de policiers et les ont invectivés.

Pour le président de l'organisation américaine pour la défense des droits civiques NAACP, Derrick Johnson, ce décès est «un meurtre».

«Cet homme noir a été tué (...) à cause d'une possible infraction routière. Cela n'arrive pas à la population blanche aux Etats-Unis», a-t-il lancé.

Des débordements

A l'issue du premier rassemblement, une foule était restée dans la rue pour protester à la tombée de la nuit. Aucune violence n'avait été signalée.

Même prolongation nocturne dimanche par une centaine de manifestants mais qui a été marquée cette fois par quelques débordements, avec des poubelles brûlées et des vitres brisées sur des équipements lourds, comme des chasse-neige, qui avaient été placés autour du commissariat de police pour le protéger.

Des policiers en équipements anti-émeutes ont été déployés et ont tiré des gaz lacrymogènes pour repousser la foule.

D'abord avares d'informations sur la mort du jeune homme, les autorités d'Akron ont finalement dévoilé dimanche deux vidéos.

L'une est une compilation de vidéos et de captures d'écran de caméras individuelles de policiers, accompagnée d'un commentaire. La seconde est une séquence complète de la poursuite et de la fusillade, issue également d'une caméra de policier.

Le commentaire avance que Walker n'a pas arrêté sa voiture et a pris la fuite au volant, que la police a commencé une course-poursuite et que plusieurs agents ont affirmé qu'un coup de feu avait été tiré du véhicule de Walker.

Après plusieurs minutes de course-poursuite, Walker est sorti de sa voiture encore en mouvement et s'est enfui à pied. Les policiers ont alors tenté en vain de le maîtriser avec des tasers.

60 blessures

Plusieurs d'entre eux l'ont suivi sur un parking. Les images sont trop floues pour distinguer clairement ce qu'il s'est passé ensuite mais la police a assuré dans un communiqué que l'homme de 25 ans s'était comporté d'une façon ayant fait craindre une «menace mortelle».

Tous les policiers présents ont ouvert le feu, tirant de nombreuses balles. Walker a été déclaré mort sur place.

Cet incident rappelle d'autres morts d'hommes noirs lors d'interactions avec la police, des drames qui ont déclenché un grand mouvement contre le racisme et les violences policières.

Le maire de la ville a annoncé l'ouverture d'une enquête indépendante.

Selon le chef de la police Steve Mylett, un rapport du médecin légiste fait état de 60 blessures sur le corps de Jayland Walker. M. DiCello assure que l'homme a été touché par 60 balles.

Les huit policiers impliqués dans sa mort ont été suspendus administrativement avec salaire en attendant la fin de l'enquête judiciaire.

Dans un tweet dimanche, la superstar du basketball LeBron James, originaire d'Akron, a dit prier pour sa ville.



Sur le même sujet

Deux personnes ont été tuées et au moins 14 personnes blessées, dont plusieurs grièvement, dans des tirs à Oslo dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé la police qui a arrêté un suspect et annoncé enquêter sur «une attaque terroriste».
A forensic investigator is seen on June 25, 2022, after shots were fired outside pubs and nightclubs in central Oslo killing two people injuring another 21. - Police said a suspect had been arrested following the shootings, which occurred around 1:00 am (2300 GMT Friday) in three locations, including a gay bar, in the centre of the Norwegian capital. Police reported two dead and 14 wounded, said two weapons had been seized and are "investigating the events as a terrorist act". (Photo by Javad Parsa / NTB / AFP) / Norway OUT
Un policier américain a été contraint de démissionner mardi après le scandale provoqué par la diffusion d'images de son intervention, arme à la main, contre des adolescents noirs organisant une fête dans une piscine de quartier à McKinney, petite ville du Texas (sud).
Protestors listen during a rally against what demonstrators call police brutality in McKinney, Texas June 8, 2015. Hundreds marched through the Dallas-area city of McKinney on Monday calling for the firing of police officer Eric Casebolt, seen in a video throwing a bikini-clad teenage girl to the ground and pointing his pistol at other youths at a pool party disturbance.  REUTERS/Mike Stone