Changer d'édition

La vaccination obligatoire séduit de plus en plus
International 3 min. 21.09.2021
Pandémie en Belgique

La vaccination obligatoire séduit de plus en plus

Alexander De Croo, Premier ministre et actuel homme politique préféré du royaume joue la carte de la fermeté face aux personnes non vaccinées.
Pandémie en Belgique

La vaccination obligatoire séduit de plus en plus

Alexander De Croo, Premier ministre et actuel homme politique préféré du royaume joue la carte de la fermeté face aux personnes non vaccinées.
Photo: AFP
International 3 min. 21.09.2021
Pandémie en Belgique

La vaccination obligatoire séduit de plus en plus

Pour un nombre croissant de Belges, le dispositif mis en place par le gouvernement fédéral apparaît comme la manière la plus cohérente de combattre le virus.

De notre correspondant Max Helleff (Bruxelles) - La tension est montée d’un cran en Belgique après les déclarations du Premier ministre Alexander De Croo faisant des «non-vaccinés» les responsables de la crise sanitaire. Médias, experts et responsables de parti se sont tour à tour exprimés sur ce qui ressemble furieusement à une mise au ban des rebelles de la vaccination, au risque de les cabrer une bonne fois pour toutes.

Le libéral francophone Georges-Louis Bouchez a remis les pendules à l’heure sur les ondes de la chaîne publique RTBF. Selon le président du Mouvement réformateur, «on ne peut pas dire à nos concitoyens qu’ils sont libres de faire un choix et puis, derrière, ceux qui font le mauvais choix, on les sanctionne, on les stigmatise. Que les autorités publiques assument une fois pour toutes la vaccination généralisée et alors, dans ce cas-là, il y a toute une série de principes qui peuvent en découler». Bouchez prône donc la vaccination obligatoire pour éviter toute équivoque. Il ajoute que l’ambiguïté donne «du carburant» aux antivax.


People wear face masks as they attend the New York Philharmonic's first concert after its reopening at the Alice Tully Hall in New York, on September 17, 2021. - Following 556 days of pandemic-inflicted cancellations and unconventional concerts, New York's Philharmonic will open its new season on September 17, a "homecoming" for musicians limited to livestreams and outdoor shows for more than a year. After enduring months of crisis the Phil, one of America's oldest musical institutions, will re-open its subscription season with a program featuring Beethoven's Piano Concerto No. 4, Anna Clyne's "Within Her Arms," Aaron Copland's "Quiet City" and George Walker's "Antifonys." (Photo by KENA BETANCUR / AFP)
Le covid accentue les divisions belges
Assouplissements différents selon les régions, mise au ban des non-vaccinés : la crise sanitaire fracture un peu plus le pays.

Dans l’opinion publique aussi, la vaccination obligatoire gagne du terrain. Selon un sondage livré par plusieurs médias, le nombre de ses partisans ne cesse de croître. De 45% en mars, ils sont passés à 66%. Sans surprise, la Flandre qui compte 91% de vaccinés chez les plus de 18 ans devance la Wallonie et Bruxelles. L’adhésion au vaccin se marque également via le soutien à la troisième dose, avec quelque  80% des avis  favorables.

Ces chiffres sortent alors que le gouvernement wallon s’interroge sur l’opportunité d’imposer à son tour le covid safe ticket (pass sanitaire), notamment dans l’Horeca. Le ministre régional de l’Economie Willy Borsus a demandé aux experts de se prononcer sur la question. Le ministre (fédéral) de la Santé Frank Vandenbroucke y est favorable là où la couverture vaccinale est encore limitée.


Some attendees wear masks during Oktoberfest Zinzinnati in Cincinnati, Ohio on September 16, 2021. - Oktoberfest Zinzinnati, which was cancelled in 2020 due to the Covid-19 pandemic, is back this year and is generally the largest Oktoberfest celebration in the United States. (Photo by Jeff Dean / AFP)
La Belgique tombe (presque) le masque
Il ne sera plus nécessaire de porter le masque dans les bars, restaurants et les commerces belges, à moins que les régions n'en décident autrement.

Concrètement, si la Wallonie prend la décision d’imposer comme Bruxelles un pass sanitaire dans différents secteurs (horeca, sport, culture,…), toute la partie francophone du pays fonctionnera à deux vitesses : d’un côté, une vie « normalisée » pour les vaccinés ; de l’autre, la mise à l’écart (relative) des non-vaccinés.

De nombreuses voix se sont élevées ces derniers jours pour dénoncer « l’erreur de communication politique » du Premier ministre. Elles rappellent que la plupart des non-vaccinés ne vont pas au cinéma ou au restaurant, car ils sont issus des milieux précarisés. Mieux vaudrait donc parier sur la patience et la pédagogie.


CHARLOTTE, NORTH CAROLINA - SEPTEMBER 12: Carolina Panthers fans look on while wearing masks prior to the game against the New York Jets at Bank of America Stadium on September 12, 2021 in Charlotte, North Carolina.   Mike Comer/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Le port du masque divise en Belgique
Politiques et scientifiques débattent de l’opportunité de cette protection alors qu’il est question de nouveaux assouplissements des mesures anti-covid.

Mais Alexander De Croo semble impatient. Récemment, il déclarait pourtant au Soir que la vaccination obligatoire tenait du «débat théorique». «Comment vous allez faire dans la pratique? avait-il pointé. Vous allez installer des points de contrôle dans la rue ? Et quoi, si les gens refusent de se vacciner, vous allez les mettre en taule ?».  Le Premier ministre avait alors parié sur un «travail de fourmi» pour convaincre les réticents.


Prime Minister Alexander De Croo speaks during a press conference after a meeting of Belgian government on the operation Red Kite to evacuated people from Afghanistan, in Brussels, on August 26, 2021. - Belgium said on August 25 it was ending evacuations after its military planes airlifted around 1,100 people - including Europeans and Afghans - in recent days. (Photo by HATIM KAGHAT / BELGA / AFP) / Belgium OUT
L’automne social belge s'annonce chaud
La réforme des pensions n’a pas encore débuté qu’elle pourrit déjà les relations entre les partis gouvernementaux.

Une telle volte-face pourrait surprendre si elle ne trouvait une explication à la lueur du contexte sanitaire – l’automne et ses variants approchent -  mais également politique. Le chef du gouvernement s’apprête à affronter des mois difficiles durant lesquels les partis de sa coalition devraient s’étriper autour des dossiers extrêmement lourds que sont le budget, la relance économique ou encore les pensions. L’homme politique préféré des Belges peut se permettre le luxe d’un peu de fermeté, quitte à manquer de cohérence comme ici face aux non-vaccinés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Politiques et scientifiques débattent de l’opportunité de cette protection alors qu’il est question de nouveaux assouplissements des mesures anti-covid.
CHARLOTTE, NORTH CAROLINA - SEPTEMBER 12: Carolina Panthers fans look on while wearing masks prior to the game against the New York Jets at Bank of America Stadium on September 12, 2021 in Charlotte, North Carolina.   Mike Comer/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
A partir du 17 septembre, une quarantaine de dix jours sera imposée aux personnes non vaccinées provenant d’une zone rouge de l’Union européenne. La mesure est justifiée par la dégradation de la situation épidémiologique.
ARCHIV - 28.08.2019, Niedersachsen, Hannover: Ein Kinderarzt impft ein einjähriges Kind in den Oberschenkel mit dem Impfstoff Priorix (zu dpa «Kaum Probleme mit Masern-Impfpflicht an Schulen und Kitas»). Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++