Changer d'édition

La stratégie de déconfinement de la France en huit points
International 6 min. 28.04.2020 Cet article est archivé

La stratégie de déconfinement de la France en huit points

Les déplacements interdépartementaux ou interrégionaux seront toujours réduits après le 11 mai a annoncé le Premier ministre.

La stratégie de déconfinement de la France en huit points

Les déplacements interdépartementaux ou interrégionaux seront toujours réduits après le 11 mai a annoncé le Premier ministre.
Photo: AFP
International 6 min. 28.04.2020 Cet article est archivé

La stratégie de déconfinement de la France en huit points

Maintien du télétravail , ouverture des écoles, port du masque généralisé... les huit annonces-clefs de la stratégie de déconfinement du gouvernement français annoncé ce mardi par Edouard Philippe devant l'Assemblée nationale.

(AFP) - Dans la foulée de plusieurs pays européens, la France, un des plus meurtris par le nouveau coronavirus, a présenté ce mardi un plan de déconfinement très progressif, mettant en garde contre un risque d'«écroulement de l'économie». Voici les principales annonces d'Edouard Philippe:

Réouverture progressive des écoles

Alors qu'en Italie les écoles resteront fermées jusqu'en septembre, le gouvernement français «propose une réouverture très progressive» des écoles maternelles et élémentaires «sur la base du volontariat» à compter du 11 mai, «partout sur le territoire, et sur la base du volontariat», a annoncé Edouard Philippe. La décision de rouvrir les lycées début juin serait prise fin mai. 

«Dans un deuxième temps, à compter du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible, nous pourrons envisager d'ouvrir les collèges, en commençant par la 6ème et la 5ème», a-t-il ajouté. Edouard Philippe a justifié la réouverture des écoles par la nécessité de vouloir «garantir la réussite éducative des élèves, notamment les plus vulnérables d'entre eux, dont la scolarité souffre terriblement du confinement». 

Appel au civisme

Edouard Philippe a averti «si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai» ou alors «nous le ferons plus strictement», et appelé chacun au «civisme» pour la réussite du déconfinement. Les incertitudes sur le nombre de nouveaux cas journaliers ou les chaînes de contamination par exemple «doivent inciter tous les Français à la plus grande discipline» d'ici au 11 mai et «à lutter contre les risques de relâchement que nous sentons monter dans le pays». Port du masque généralisé, limitation des déplacements interrégionaux.... les mesures présentées sont pour certaines «contraignantes» mais «je sais compter sur le civisme pour que chacun les applique avec rigueur», a ajouté le Premier ministre. 

Port du masque généralisé 

Le port du masque sera obligatoire pour tous les passagers dans les transports publics pendant les trois semaines suivant la fin du confinement le 11 mai, mais les règles de distanciation imposeront d'en réduire drastiquement la capacité, a annoncé mardi le Premier ministre Edouard Philippe. «Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métros comme bus, et les opérateurs devront, au moins pour les trois semaines à venir, s'organiser pour permettre, même dans le métro, de respecter les gestes barrières», a indiqué Edouard Philippe. 


A construction worker wearing protective masks works on April 28, 2020, at a parking construction site in Chambery, eastern France, on the 43rd day of a lockdown in France aimed at curbing the spread of the COVID-19 disease, caused by the novel coronavirus. - Construction companies adapted a large sanitary rules due to the COVID-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Edouard Philippe promet «assez de masques» pour le 11 mai
Le Premier ministre français a assuré mardi qu'il y aurait «assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins», au moment de la levée progressive du confinement. A compter du 11 mai les rassemblements de dix personnes seront à nouveau autorisés.

Le port du masque sera également obligatoire dans les taxis et les VTC qui ne disposent pas de protection en plexiglas. Enfin, les déplacements interdépartementaux ou interrégionaux seront toujours réduits après le 11 mai «aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux, pour des raisons évidentes de limitation de la circulation du virus», a annoncé le Premier ministre. «Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf (...) pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel», a-t-il précisé. 

Tests massifs 

Le gouvernement compte faire tester massivement les personnes présentant des symptômes du Covid-19 et leurs contacts, et mettre en place des «brigades» dans chaque département pour identifier ces contacts, a annoncé mardi Edouard Philippe, précisant que tous les cas positifs seront invités à s'isoler. 

Le Premier ministre a réaffirmé son objectif de disposer de 700.000 tests par semaine à partir du 11 mai et a souligné que les personnes testées positives seront invitées à s'isoler soit chez elles, ce qui entraînera le confinement de tout le foyer pendant 14 jours, soit dans un lieu mis à disposition, notamment des hôtels réquisitionnés. Dès qu'une personne aura été testée positive, «nous engagerons un travail d'identification et le test de tous ceux, symptomatiques ou non, qui auront eu un contact rapproché avec elle», a insisté le Premier ministre, précisant que les tests seront remboursés à 100% par la sécurité sociale. 

Magasins et marchés rouvriront

Hormis les cafés et restaurants, tous les magasins, marchés de plein air et halles couvertes pourront rouvrir à partir du 11 mai à condition d'être en mesure de faire respecter les mesures de protection sanitaire. Les commerces non essentiels pourront également à nouveau accueillir du public. Toutefois, «chacun d'entre eux devra respecter un cahier des charges strict, limitant le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin et organisant les flux, afin de faire respecter la règle de la distance minimale d'un mètre par personne sans contact autour d'elle». Les commerçants pourront interdire l'accès à leur magasin aux personnes dépourvues de masque. 

Les activités des grands centres commerciaux ne pourront pas toutes reprendre. «L'ouverture des commerces comprendra une exception pour les centres commerciaux qui ont une zone de chalandise qui va au-delà du bassin de vie et donc qui génère des déplacements et des contacts que nous ne voulons pas encourager», a détaillé le chef du gouvernement. 

Maintien du télétravail

Le Premier ministre a demandé mardi «avec insistance» aux entreprises de maintenir le télétravail «partout où c'est possible, au moins dans les trois prochaines semaines», afin de limiter l'affluence dans les transports et sur les lieux de travail. Sur le télétravail, il n'y a pas «un avant et un après 11 mai», a-t-il affirmé. Dans les cas où le télétravail n'est pas possible, le Premier ministre a encouragé «la pratique des horaires décalés dans l'entreprise». «Elle étalera les flux de salariés dans les transports et diminuera la présence simultanée des salariés dans un même espace de travail», a-t-il souligné. 

Les personnes âgées limiteront leurs sorties

Le gouvernement va demander aux personnes âgées de «continuer à se protéger» après le 11 mai, en limitant leurs contacts et leurs sorties, a déclaré mardi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que cette recommandation ne ferait pas l'objet de contrôle. «Nous demanderons à nos aînés de continuer à se protéger. Il faut qu'ils respectent des règles similaires à la période de confinement», a dit le chef du gouvernement, leur demandant «de la patience».

Cinémas et musée restent fermés

Les grands musées, les cinémas, les salles de concert et les théâtres resteront fermés après le 11 mai et tout événement de plus de 5.000 participants est interdit jusqu'en septembre. Seule note positive dans ce sombre tableau pour le monde la culture: les médiathèques, bibliothèques et petits musées pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai «parce qu'ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires», a précisé le Premier ministre.  


Sur le même sujet

Le Premier ministre français a assuré mardi qu'il y aurait «assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins», au moment de la levée progressive du confinement. A compter du 11 mai les rassemblements de dix personnes seront à nouveau autorisés.
A construction worker wearing protective masks works on April 28, 2020, at a parking construction site in Chambery, eastern France, on the 43rd day of a lockdown in France aimed at curbing the spread of the COVID-19 disease, caused by the novel coronavirus. - Construction companies adapted a large sanitary rules due to the COVID-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Le Premier ministre et la ministre de la Justice ont échangé avec les députés, mardi matin, sur la manière dont pourraient être utilisés les smartphones pour lutter contre la propagation du covid-19. Un sujet pour le moins sensible.
Paulette Lenert, la ministre de la Santé a dévoilé ce mardi un ambitieux projet de vaste détection du covid-19 au Luxembourg. Grâce à un partenariat étroit avec le monde de la recherche, la ministre LSAP vise la réalisation de «20.000 tests par jour» à partir du 19 mai.
A medical worker tests a key worker for the novel coronavirus COVID-19 at a drive-in testing facility at the Chessington World of Adventures Resort in Greater London on April 28, 2020. - Britain's health ministry on April 27 said the total toll of those having died after testing positive for COVID-19 in hospital had risen to 21,092. (Photo by Ben STANSALL / AFP)
En ordre dispersé et parfois dans la polémique, les Européens ont amorcé un déconfinement qui s'annonce particulièrement complexe, alors que la pandémie a fait à ce jour plus de 206.000 morts pour près de trois millions de contaminés dans le monde.
Jose, 45, pushes her son Pol's stroller past a mural depicting a person wearing a face mask, on April 26, 2020, in Barcelona, during a national lockdown to prevent the spread of the COVID-19 disease. - After six weeks stuck at home, Spain's children were being allowed out today to run, play or go for a walk as the government eased one of the world's toughest coronavirus lockdowns. Spain is one of the hardest hit countries, with a death toll running a more than 23,000 to put it behind only the United States and Italy despite stringent restrictions imposed from March 14, including keeping all children indoors. Today, with their scooters, tricycles or in prams, the children accompanied by their parents came out onto largely deserted streets. (Photo by Josep LAGO / AFP)
Alors que la Belgique dénombre plus de 6.000 morts dues au coronavirus, le masque de protection est au cœur des étapes successives du déconfinement qui commencera le 4 mai. Il se portera dès l'âge de 12 ans.