Changer d'édition

La ruée vers les sorties dans le Hubei
International 8 3 min. 25.03.2020

La ruée vers les sorties dans le Hubei

La ruée vers les sorties dans le Hubei

Photo: AFP
International 8 3 min. 25.03.2020

La ruée vers les sorties dans le Hubei

Trains et autocars pris d'assaut, embouteillages sur les routes, après deux mois de bouclage pour cause de coronavirus, la province du centre de la Chine a commencé mercredi à ouvrir ses portes. Wuhan reste en quarantaine.

(AFP) - Devant la gare de Macheng, une ville de 800.000 habitants, une foule accompagnée d'enfants faisait la queue sous la pluie pour pouvoir acheter un billet et quitter la province, de facto coupée du reste du pays depuis fin janvier.

Le gouvernement chinois a annoncé mardi que les restrictions aux déplacements seraient levées sous certaines conditions à partir de minuit pour tout le Hubei, à l'exception de son chef-lieu, Wuhan, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, avant de se répandre dans le monde entier. La quarantaine de la ville de 11 millions d'habitants ne sera levée que le 8 avril

La province, qui compte plus de 50 millions d'habitants, a de loin été la plus touchée par l'épidémie qui a tué près de 3.300 personnes en Chine, sur plus de 80.000 cas de contamination. Le bouclage de la province est survenu juste avant le long congé du Nouvel An chinois, au moment où des millions de travailleurs migrants, employés dans les grandes villes de l'est ou du sud du pays, étaient rentrés dans leur province d'origine. 

«Coincé deux mois à la maison»

Résultat, des milliers de migrants attendent désespérément de pouvoir retourner sur leur lieu de travail, dont leur famille dépend pour sa subsistance.

A Huanggang, une ville de 7 millions d'habitants parmi les plus touchées par l'épidémie, des travailleurs chargés de bagages attendaient de pouvoir monter dans des autocars quittant la province, selon des images diffusées par l'agence Chine nouvelle. Un travailleur non identifié à expliqué à l'agence de presse officielle qu'il retournait à Wenzhou, une ville côtière de l'est du pays. «Ça fait deux mois que je suis coincé à la maison ici au Hubei», a-t-il déclaré. 


A policeman stands guard at a road checkpoint the day after Indian Prime Minister Narendra Modi announced a 21-day government-imposed nationwide lockdown as a preventive measure against the COVID-19 coronavirus in New Delhi on March 25, 2020. - India's 1.3 billion people will go under "total lockdown" from midnight on March 24 (1830 GMT) for 21 days to combat the spread of the coronavirus pandemic, Prime Minister Narendra Modi said. (Photo by Sajjad HUSSAIN / AFP)
Un tiers de l'humanité sommée de rester chez elle
Après la décision de l'Inde de confiner ses 1,3 milliard d'habitants face au coronavirus, ce sont pratiquement plus de 2,5 milliards de personnes qui sont confinées. Dans le même temps, les Etats-Unis et le Brésil s'efforcent au contraire de minimiser.

Outre le transport ferroviaire et routier longue distance, trois aéroports provinciaux devaient rouvrir leurs portes mercredi, mais pas celui de Wuhan. Les autorités ont précisé que seules pourraient circuler les personnes en bonne santé -ce qui doit être certifié électroniquement par un code QR de couleur verte enregistré dans leur téléphone. Les trains devraient être autorisés à déposer des passagers à Wuhan dès ce samedi. 

S'il est encore interdit de quitter la ville, une trentaine de voies d'accès menant à Wuhan ont été rouvertes mercredi aux automobilistes disposant d'un code vert, selon les médias chinois, qui ont diffusé des images de longs embouteillages sur les routes. Certains habitants empêchés depuis deux mois de regagner la province ont pu le faire dès mercredi matin. 

Longue absence

Une enseignante du nom de Guo Wei a expliqué à l'AFP qu'elle avait acheté à Pékin le premier billet de train disponible qu'elle avait pu trouver, avant de descendre en gare de Macheng. C'est la première fois depuis la mise en quarantaine de la province qu'elle retourne sur place. «Ça a été très dur», a-t-elle confié. 


Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.

Dans tout le pays, aucun nouveau cas de contamination d'origine locale n'a été détecté au cours des dernières 24 heures, mais 47 cas «importés» de l'étranger ont été identifiés, portant le total à 474. Quatre décès supplémentaires ont été signalés, dont trois dans le Hubei. 

Quatorze jours de quarantaine pour les visiteurs étrangers

La contagion a considérablement diminué au cours du mois écoulé en Chine, au point que le pays est passé derrière l'Italie en termes de nombre de morts. Ce qui fait craindre une seconde vague de contaminations en Chine par des cas importés. 

De nombreuses villes ont mis en place des règles strictes de mise en quarantaine des nouveaux arrivants. C'est le cas de Pékin, qui continue à exiger une mise en quarantaine de 14 jours pour tous les visiteurs venant de l'étranger ou d'une autre province. Les personnes venant du Hubei restent entièrement interdites d'entrée dans la capitale. 


Sur le même sujet

Un tiers de l'humanité sommée de rester chez elle
Après la décision de l'Inde de confiner ses 1,3 milliard d'habitants face au coronavirus, ce sont pratiquement plus de 2,5 milliards de personnes qui sont confinées. Dans le même temps, les Etats-Unis et le Brésil s'efforcent au contraire de minimiser.
A policeman stands guard at a road checkpoint the day after Indian Prime Minister Narendra Modi announced a 21-day government-imposed nationwide lockdown as a preventive measure against the COVID-19 coronavirus in New Delhi on March 25, 2020. - India's 1.3 billion people will go under "total lockdown" from midnight on March 24 (1830 GMT) for 21 days to combat the spread of the coronavirus pandemic, Prime Minister Narendra Modi said. (Photo by Sajjad HUSSAIN / AFP)
L'énorme casse-tête des organisateurs des JO
La décision historique mardi de reporter d'environ un an les JO de Tokyo 2020 en raison de la pandémie de coronavirus risque d'entraîner de nouvelles difficultés pour le comité olympique japonais.
Pedestrians pass the logo of the Tokyo 2020 Olympic Games and Paralympic Games at a subway station in Tokyo on March 24, 2020. - The International Olympic Committee came under pressure to speed up its decision about postponing the Tokyo Games on March 24 as athletes criticised the four-week deadline and the United States joined calls to delay the competition. (Photo by Kazuhiro NOGI / AFP)
Des patients de Mulhouse héliportés vers le Luxembourg
Le Grand-Duché accueillera ce mardi deux nouveaux patients issus des services de réanimation de l'hôpital de la région Grand Est saturé. Quatre personnes souffrant du coronavirus «sont déjà arrivées depuis dimanche», assure le ministère de la Santé.
Medical staff transport a patient on a stretcher to a medical helicopter at the Emile Muller Hospital in Mulhouse, eastern France, on March 22, 2020, on the seventh day of a lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 (novel coronavirus) in France. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Du matériel chinois pour aider le Luxembourg
Le pays attend une livraison importante de fournitures médicales en provenance de Chine pour lundi. Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), l'a confirmé au Luxemburger Wort.
An employee wearing a face mask sews surgical masks at a leather workshop turned into a mask factory, close to Vigevano, Lombardy, on March 19, 2020 during the country's lockdown within the new coronavirus pandemic. - A crafts company specialized in the production of leather goods and accessories for the automotive and clothing sector, has now turned its activity to the production of surgical masks on behalf of a company from the nearby town of Galliate, in the wake of the needs following the coronavirus pandemic. (Photo by MIGUEL MEDINA / AFP)
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Un décès à Hong Kong, un premier cas en Belgique
Un Hongkongais est devenu mardi la première personne décédée de l'épidémie virale dans la mégapole et la seconde hors de Chine continentale où le bilan monte à 425 morts. Par ailleurs, la ministre de la Santé belge Maggie De Block fait état d’un premier contaminé en Belgique.
Le coronavirus a fait à ce jour 425 victimes en Chine, plus une aux Philippines et une à Hong Kong