Changer d'édition

La présidentielle US fera l'objet d'une enquête
International 2 min. 10.11.2020

La présidentielle US fera l'objet d'une enquête

A la suite de l'ordre de Bill Barr (à gauche), le responsable du service en charge des crimes électoraux, qui supervise les enquêtes pour fraude, a annoncé sa démission, selon plusieurs médias nationaux.

La présidentielle US fera l'objet d'une enquête

A la suite de l'ordre de Bill Barr (à gauche), le responsable du service en charge des crimes électoraux, qui supervise les enquêtes pour fraude, a annoncé sa démission, selon plusieurs médias nationaux.
Photo: AFP
International 2 min. 10.11.2020

La présidentielle US fera l'objet d'une enquête

Le ministre américain de la Justice, Bill Barr, a donné son accord pour enquêter sur d'éventuelles irrégularités lors du scrutin du 3 novembre. Vote dont Donald Trump assure qu'il a été entaché de «fraudes», sans apporter de preuves.

(AFP) - Quelques jours seulement après l'officialisation de la victoire du candidat Joe Biden, Donald Trump n'a toujours pas digéré sa défaite. Et compte bien concrétiser ses menaces d'avoir recours à la justice. Mardi, le ministre américain de la Justice, Bill Barr, l'un des ministres les plus loyaux au président sortant, a donné son feu vert lundi à l'ouverture d'enquêtes sur d'éventuelles irrégularités lors de la présidentielle, dont Trump assure qu'elle a été entachée de «fraudes», sans apporter de preuves. 

Dans une lettre adressée aux procureurs fédéraux du pays, le ministère de la Justice autorise ainsi «à enquêter sur des allégations substantielles d'irrégularités concernant les votes ou le comptage de bulletins avant la certification des élections dans vos juridictions, dans certains cas». «De telles enquêtes peuvent être menées s'il existe des allégations claires et potentiellement crédibles d'irrégularités qui, si elles étaient avérées, pourraient potentiellement avoir un impact sur le résultat d'une élection fédérale dans un Etat», ajoute-t-il. 


TOPSHOT - A supporter of US President Donald Trump wears a pin during a protest in front of the residence of Minnesota Governor Tim Walz in St Paul, Minnesota, on November 7, 2020. - Democrat Joe Biden has won the White House, US media said November 7, defeating Donald Trump and ending a presidency that convulsed American politics, shocked the world and left the United States more divided than at any time in decades. (Photo by Kerem Yucel / AFP)
Trump soutenu dans son refus de concéder la défaite
L'influent sénateur républicain Lindsey Graham a encouragé dimanche le 45e président américain à «se battre» en justice pour faire valoir ses droits.

A la suite de l'ordre de Barr, le responsable du service en charge des crimes électoraux, qui supervise les enquêtes pour fraude, a annoncé sa démission, selon plusieurs médias nationaux. Richard Pilger a expliqué sa décision dans un mail envoyé à son équipe, expliquant que, «après avoir étudié les nouvelles règles et leurs ramifications, je dois malheureusement démissionner de mon poste», selon le New York Times.

Les enquêtes sur les fraudes électorales sont normalement du ressort de chaque Etat, qui établit et contrôle ses propres règles électorales. Et le ministère américain de la Justice n'intervient d'ordinaire pas dans ce genre de situation jusqu'à ce que les décomptes des votes soient certifiés et les recomptages terminés. 

L'équipe de campagne de Donald Trump mène des batailles judiciaires dans plusieurs Etats remportés sur le fil par Joe Biden -Pennsylvanie et Nevada en tête -pour tenter de contester leurs résultats. Ces efforts sont notamment menés par les fils du président sortant, qui relayent des allégations de fraude et d'irrégularités électorales, sans preuves à l'appui. 


TOPSHOT - People celebrate at Black Lives Matter Plaza across from the White House in Washington, DC on November 7, 2020, after Joe Biden was declared the winner of the 2020 presidential election. - Joyous celebrations erupted in Washington on Saturday after Joe Biden was declared winner of the US presidency, as several people poured into the streets of the US capital -- some of them chanting, cheering and singing in front of the White House. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
Le contrôle du Sénat, prochain enjeu majeur pour Biden
Le président élu des Etats-Unis devra livrer d'ici janvier une nouvelle bataille politique d'importance afin de reprendre la main sur la deuxième chambre du Congrès. Un organe qui pourrait bloquer sa capacité à mener des réformes ambitieuses.

«Si les allégations sérieuses doivent être traitées avec beaucoup de soin, les réclamations spéculatives, fantaisistes ou farfelues ne doivent pas servir de base à l'ouverture d'enquêtes fédérales», a prévenu le ministre de la Justice. Les efforts du camp Donald Trump ont peu de chance d'aboutir, de nombreux responsables locaux ayant mis la campagne au défi de fournir des preuves des allégations de fraude.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le contrôle du Sénat, prochain enjeu majeur pour Biden
Le président élu des Etats-Unis devra livrer d'ici janvier une nouvelle bataille politique d'importance afin de reprendre la main sur la deuxième chambre du Congrès. Un organe qui pourrait bloquer sa capacité à mener des réformes ambitieuses.
TOPSHOT - People celebrate at Black Lives Matter Plaza across from the White House in Washington, DC on November 7, 2020, after Joe Biden was declared the winner of the 2020 presidential election. - Joyous celebrations erupted in Washington on Saturday after Joe Biden was declared winner of the US presidency, as several people poured into the streets of the US capital -- some of them chanting, cheering and singing in front of the White House. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
Victorieux de Trump, Biden se tourne vers la transition
Après avoir célébré samedi son élection, le futur locataire de la Maison Blanche se plonge dimanche dans les préparatifs de son accession à la Maison Blanche avec deux priorités affichées: la lutte contre la pandémie et la réconciliation d'une Amérique divisée.
TOPSHOT - US President-elect Joe Biden with his wife Jill Biden, alongside family members, salute the crowd on stage after delivering remarks in Wilmington, Delaware, on November 7, 2020, and being declared the winner of the US presidential election. (Photo by Roberto SCHMIDT / AFP)
Trump peu à peu lâché par les médias conservateurs
«Fox News» et le «New York Post», deux des principaux médias conservateurs américains contrôlés par le magnat Rupert Murdoch, ont pris, ces dernières heures, leurs distances avec le président américain, une première depuis 2016, et peut-être un tournant.
U.S. President Donald Trump pauses after speaking during a news conference in the Brady Press Briefing Room of the White House in Washington, D.C., U.S., on Friday, May 22, 2020. Trump ordered states to allow churches to reopen from stay-at-home restrictions imposed to combat the coronavirus outbreak, saying he would override any governor who refuses. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg