Changer d'édition

La porte-parole du parti Les Républicains: "Des Molenbeek, il y en a partout en France!"
International 2 min. 19.11.2015 Cet article est archivé

La porte-parole du parti Les Républicains: "Des Molenbeek, il y en a partout en France!"

Le quartier de Molenbeek à Bruxelles, connu pour être une plaque tournante de l'islamisme radical

La porte-parole du parti Les Républicains: "Des Molenbeek, il y en a partout en France!"

Le quartier de Molenbeek à Bruxelles, connu pour être une plaque tournante de l'islamisme radical
Photo: AFP
International 2 min. 19.11.2015 Cet article est archivé

La porte-parole du parti Les Républicains: "Des Molenbeek, il y en a partout en France!"

Lydia Guirous, porte-parole du parti Les Républicains, a affirmé que "des Molenbeek, il y en a partout en France", en dénonçant, jeudi au "Talk" du Figaro, "le communautarisme islamique, terreau fertile de la radicalisation".

Lydia Guirous, porte-parole du parti Les Républicains, a affirmé que "des Molenbeek, il y en a partout en France", en dénonçant, jeudi au "Talk" du Figaro, "le communautarisme islamique, terreau fertile de la radicalisation".

"Les causes du mal, c'est le communautarisme islamique qui gangrène les banlieues et qui est le terreau fertile de la radicalisation", a affirmé Mme Guirous.

Regrettant que ni le président François Hollande ni son Premier ministre Manuel Valls n'aient jamais "prononcé ce mot" ("communautarisme islamique"), elle a rappelé qu'elle avait elle-même parlé de "cinquième colonne" ou "d'ennemi intérieur" et que cela avait "fait polémique parce que la police de la pensée unique - la bien-pensance - a mis en place une nouvelle censure en France. On n'a pas le droit d'évoquer certains mots".

"On n'a pas le droit d'évoquer +les ennemis de l'intérieur+, que sont les jihadistes", eux-mêmes "fruits du communautarisme. C'est trente ans de lâchetés, c'est trente ans de renoncements", a-t-elle insisté.

"Il va falloir qu'on cesse avec cette pensée unique parce que des Molenbeek, il y en a partout en France", a-t-elle lancé, en allusion à ce quartier de Bruxelles, et quartier d'origine de certains auteurs des attentats à Paris et au Stade de France.

"Après le 13 novembre, j'espère que les Français n'auront pas la mémoire courte et ne pardonneront pas aussi facilement" aux jihadistes, a-t-elle ajouté.

La porte-parole des Républicains a également affirmé que le discours de Manuel Valls, jeudi à l'Assemblée, allait "dans le bon sens, mais j'ai l'impression d'un déjà-vu et d'un déjà-entendu, notamment après Charlie et après chaque attentat que nous avons connu malheureusement".

"Les discours et les postures, c'est bien beau mais j'aimerais maintenant que l'on passe aux actes. Depuis janvier, le nombre de mosquées tenues par des salafistes qui ont été fermées, on peut les compter sur les doigts d'une main (...) C'est dramatique", a-t-elle dit.

Mme Guirous a également lancé "un appel aux Français de confession musulmane - le même appel que je leur avais lancé après Charlie. Il doivent aujourd'hui crier à quel point ils sont attachés à la République sans ambiguïté", a-t-elle dit.