Changer d'édition

La pluie à la rescousse des pompiers australiens
International 3 min. 16.01.2020

La pluie à la rescousse des pompiers australiens

La pluie est enfin tombée en Australie, pour le plus grand plaisir des habitants mais aussi des animaux.

La pluie à la rescousse des pompiers australiens

La pluie est enfin tombée en Australie, pour le plus grand plaisir des habitants mais aussi des animaux.
Photo: AFP
International 3 min. 16.01.2020

La pluie à la rescousse des pompiers australiens

Elle est enfin tombée ce jeudi. Certaines régions australiennes en proie depuis des mois à de dramatiques feux de forêt ont été touchées par les précipitations tant attendues. Des conditions météo qui devraient aider les pompiers engagés dans un combat titanesque.

(AFP) - Ces incendies, sans précédent dans leur ampleur et leur durée, ont d'ores et déjà fait 28 morts, alors que les scientifiques évaluent à plus d'un milliard le nombre d'animaux tués.

Aggravée par le réchauffement climatique, cette crise saisonnière des feux de forêt a été nourrie par un temps particulièrement chaud ces derniers mois sur l'immense île continent, et la quasi-absence de précipitations conséquentes. Et l'impatience ne cessait de grandir ces derniers temps au sein de la population.

«De bonnes chutes» de pluie ont eu lieu jeudi matin dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud dans le sud-est du pays, où sont localisés les brasiers les plus importants, a indiqué le bureau local de météorologie.

«C'est un soulagement pour les pompiers travaillant en Nouvelle-Galles du Sud», a déclaré le service rural de lutte contre les incendies de Nouvelle-Galles du Sud dans un commentaire posté sur un réseau social avec une vidéo montrant la pluie s'abattant sur une forêt en feu. «Cette pluie n'éteindra pas tous les feux, mais elle va aider à les contenir.»

Avant les premières gouttes, on dénombrait encore une trentaine de feux échappant à tout contrôle dans cet Etat qui a Sydney pour capitale.

«Cadeaux»

Dans l'Etat voisin du Victoria, la fumée des incendies a considérablement perturbé les qualifications de l'Open d'Australie qui débute la semaine prochaine à Melbourne.


A general view is seen with the city skyline shielded by the smoke haze during an Australian Open practise session at Melbourne Park in Melbourne, Tuesday, January 14, 2020. (AAP Image/Michael Dodge) NO ARCHIVING, EDITORIAL USE ONLY
L'Open d'Australie est-il menacé par les incendies?
Le premier tournoi du grand chelem 2020 est censé débuter lundi, à Melbourne, en pleine crise des feux de forêts en Australie qui ont provoqué la mort d'au moins 27 personnes et un milliard d'animaux. La pollution atmosphérique toxique a assombri la ville, mardi, interrompant les séances d'entraînement et retardant légèrement les qualifications.

Des orages mercredi soir ont cependant contribué à dissiper ces fumées. «Les orages ont amélioré la qualité de l'air dans la majeure partie de l'Etat», a annoncé l'Agence pour la protection de l'environnement de l'Etat de Victoria.

Les services de météo prévoient d'autres précipitations vendredi. Si elles se confirment, il s'agirait de la période de temps pluvieux la plus longue depuis le début de la saison des incendies en septembre.

Ces pluies seront «nos cadeaux de Noël, d'anniversaire, de fiançailles, d'anniversaire, de mariage, de remise de diplômes réunis. On croise les doigts», avait déclaré plus tôt dans la semaine le service rural de lutte contre les incendies de Nouvelle-Galles du Sud.


This handout satellite image taken and received on January 3, 2020 from the Japan Meteorological Agency shows an image from the Himawari-8 satellite of Australia, with smoke (bottom R) from bushfires visably drifting off the coast of southeast New South Wales state. - At least 20 people have died, dozens are missing, more than 1,300 homes have been damaged in an unprecedented months-long bushfire crisis across Australia that has torched an area roughly double the size of Belgium or Hawaii. (Photo by Handout / Japan Meteorological Agency / AFP) / -----EDITORS NOTE --- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / JAPAN METEOROLOGICAL AGENCY" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le Luxembourg prêt à s’engager pour l'Australie
Alors que le l’île continent est ravagée par les incendies depuis quatre mois, son Premier ministre tarde à accepter une aide internationale. Dans le cadre du Centre de coordination de la réaction d'urgence, le Luxembourg pourrait intervenir.

Depuis septembre, plus de 2.000 habitations ont été détruites et une zone de 100.000 kilomètres carrés - plus grande que la superficie de la Corée du Sud ou le Portugal - est partie en fumée.

Record de chaleur

L'Australie connaît chaque année des incendies. Mais la saison des feux a été cette fois beaucoup plus précoce et intense. Forêts et zones agricoles étaient déjà particulièrement sèches du fait d'une sécheresse prolongée, ce qui a créé les conditions parfaites pour la propagation des flammes.

L'année 2019 a été en Australie la plus chaude et la plus sèche depuis le début des relevés. La journée du 18 décembre a été la plus chaude jamais constatée, avec une moyenne nationale des températures maximales mesurée à 41,9°C.

Les scientifiques prédisent de longue date qu'en raison du réchauffement climatique, la récurrence de ces événements météorologiques extrêmes ne fera qu'augmenter. D'après les données dont dispose l'Organisation météorologique mondiale, 2019 a été la deuxième année la plus chaude dans le monde, après 2016.

«Ce qui se passe n'est pas un incroyable hasard lié à un phénomène météorologique quelconque: nous savons que les tendances à long terme sont déterminées par les niveaux croissants de gaz à effet de serre dans l'atmosphère», a déclaré mercredi Gavin Schmidt du centre spatial Goddard de la Nasa.    


Sur le même sujet

Un cinquième des forêts australiennes ravagées
Les récents feux qui ont touché l'Australie ont causé la perte de plus de 20% des forêts du pays. Des incendies «sans précédent» après une sécheresse de plusieurs années liée au réchauffement climatique, selon des études publiées ce lundi.
Les personnes doivent partir avant samedi, journée noire attendue sur le front des incendies avec des rafales de vent soutenues.
Le «méga-feu» australien enfin sous contrôle
Les pompiers ont annoncé avoir réussi, lundi à maîtriser le plus important incendie du pays qui dévorait la végétation depuis presque trois mois. Autre bonne nouvelle de ce début de semaine : un temps pluvieux est attendu sur une partie de l'île.
Firefighters work to extinguish a fire on a bus during a protest against Chilean President Sebastian Pinera's government in Santiago, on January 10, 2020. - Chile has been rocked by months of protests that began with strikes over metro fare hikes and quickly escalated into the most severe outbreak of social unrest since the end of the dictatorship of Augusto Pinochet nearly 30 years ago. (Photo by CLAUDIO REYES / AFP)
La planète dévastée, et ce n'est que le début
Records de chaleur, multiplication des catastrophes météo, fonte des glaces, déclin de la nature: les preuves de l'impact dévastateur des activités humaines sur la planète s'accumulent, attestant de l'urgence à agir, en particulier contre le dérèglement climatique.
Les signataires de l'accord de Paris sur le climat se réunissent à partir de lundi à Madrid pour la COP25