Changer d'édition

La planète franchit le cap des 17 millions de cas
International 6 min. 31.07.2020

La planète franchit le cap des 17 millions de cas

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un appel à la prudence, exhortant en particulier les jeunes à respecter les mesures de protection.

La planète franchit le cap des 17 millions de cas

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un appel à la prudence, exhortant en particulier les jeunes à respecter les mesures de protection.
Photo: AFP
International 6 min. 31.07.2020

La planète franchit le cap des 17 millions de cas

Pic de nouvelles infections en Allemagne, davantage d'hospitalisations en France et des Etats-Unis qui sont officiellement entrés en récession. Tandis que les bilans continuent de croître sévèrement en Amérique latine, le coronavirus frappe les PIB.

(MF avec AFP et DPA) – La deuxième vague de la pandémie touche bien le Luxembourg comme le montrent les 240 nouveaux cas de personnes infectées au covid-19 mercredi et jeudi.  Lors de son nouveau point sur la situation jeudi, la ministre de la Santé (LSAP), Paulette Lenert n'était pas en mesure d'assurer que la rentrée scolaire s'effectuerait bien à la mi-septembre au Luxembourg. Trop d'incertitudes à l'heure où les hôpitaux recrutent déjà en coulisses.

Devant une remontée du nombre des contaminations signalée dans plusieurs pays, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un appel à la prudence, exhortant en particulier les jeunes à respecter les mesures de protection.

Un nouveau cap a été franchi jeudi lorsque le nombre des contaminations dans le monde a dépassé les 17 millions, dont plus de 660.000 mortelles, depuis l'apparition du virus en Chine en décembre. 

En atteignant la barre des 46.000 morts, le Mexique est devenu le troisième pays au monde en termes de décès liés au coronavirus. Le Mexique devance ainsi de peu le Royaume-Uni. Les deux premiers pays les plus lourdement touchés par le Covid-19 restent les Etats-Unis, avec 151.826 morts, et le Brésil, avec 91.263 morts. 

Un décès toutes les minutes aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont enregistré jeudi près de 1.400 morts supplémentaires en une journée, soit environ, et plus de 72.000 nouveaux cas.  Le président Trump a relayé via twitter l'appel aux dons de plasma.

Le confinement au printemps a entraîné une chute historique du produit intérieur brut au deuxième trimestre aux Etats-Unis, de 32,9% en rythme annualisé. Par rapport au deuxième trimestre 2019, la baisse est de 9,5%. Avec cette deuxième chute trimestrielle consécutive, la première économie du monde est officiellement entrée en récession. Au premier trimestre, le PIB américain avait reculé de 5%. 

A moins de 100 jours de l'élection présidentielle, le président américain Donald Trump a ouvertement évoqué jeudi un possible report de l'élection de novembre, mettant en avant, sans preuve, des risques de fraude liés à l'épidémie de Covid-19. Avant de se raviser ce vendredi sous la pression des protestations nombreuses.

Hausse des hospitalisations en France 

Le nombre de patients hospitalisés en réanimation à cause du Covid-19 a légèrement augmenté pour la première fois depuis début avril en France, où les nouveaux cas quotidiens dépassent le millier, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires. 

Au total, 5.375 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 381 cas sévères en réanimation, soit un de plus que la veille. C'est la première fois depuis le 9 avril que cet indicateur, très surveillé, n'est plus en baisse. L'épidémie a provoqué 16 nouveaux décès dans les hôpitaux en 24 heures. Au moins 30.254 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.  

Le plus grand nombre d'infections depuis mai en Allemagne

Selon l'Institut Robert Koch (RKI), les autorités sanitaires allemandes ont signalé 902 nouvelles infections au coronavirus en un jour, jeudi. C'est le nombre le plus élevé depuis le mois de mai, hormis l'épidémie locale chez le charcutier Tönnies en juin. Depuis le début de la pandémie au moins 207.828 personnes ont été infectées par le Sars-CoV-2.

 L'Allemagne, le moteur économique de l'Europe, a elle aussi annoncé jeudi un «plongeon historique» de 10,1%, de son PIB au deuxième trimestre. L'Allemagne connaît ainsi sa pire récession depuis l'après-guerre: la contraction de son PIB est bien supérieure à celle de 4,9% qu'elle a connue au plus fort de la crise financière de 2009. 

Les experts s'attendent cependant à un net rebond: en plus des mesures de soutien nationales, Berlin compte profiter du plan de relance européen de 750 milliards d'euros, décidé par les 27 à Bruxelles mi-juillet. 

60.000 contaminations en un jour au Brésil

Au Brésil, près de 60.000 nouvelles contaminations ont été enregistrées jeudi. Michelle Bolsonaro, l'épouse du président brésilien Jair Bolsonaro, a été testée positive au Covid-19, a déclaré la présidence, quelques jours après que son mari a dit être rétabli. 

La crise économique liée au coronavirus pousse à la création de nouvelles favelas.
La crise économique liée au coronavirus pousse à la création de nouvelles favelas.
Photo: AFP

L'Etat de Sao Paulo, le plus peuplé du Brésil, est le plus touché par l'épidémie, avec près d'un quart des plus de 90.000 morts causées par le coronavirus dans le pays. Pour les populations les plus pauvres, la crise sanitaire est assortie d'une grande précarité économique. Avec le confinement, ceux qui dépendent du secteur informel, 40% des travailleurs du Brésil, souvent sans contrat, ont perdu leurs principales sources de revenu. Ils survivent avec la maigre allocation mensuelle de 600 réais (environ 100 euros) du gouvernement.  

Des cadavres ramassés dans les rues en Bolivie

La situation est devenue explosive en Bolivie
La situation est devenue explosive en Bolivie
Photo: AFP

Pays de 11 millions d'habitants, la Bolivie compte près de 74.000 cas de contaminations au Covid-19 pour plus de 2.800 décès. Et le pire reste à venir: selon les experts, le pic est attendu pour septembre. Pas un jour sans que la télévision ne diffuse des images de la police ramassant les cadavres dans les rues, les voitures et les maisons. Les hôpitaux et les morgues sont dépassés. A La Paz, un reconfinement strict se profile. 

A la situation sanitaire et politique, s'ajoute comme ailleurs un panorama économique dévasté, poussant plusieurs professions à descendre dans la rue pour réclamer l'aide de l'Etat. Selon la Banque mondiale, le PIB de la Bolivie, jusqu'à très récemment un des pays les plus dynamiques de la région, devrait plonger en 2020 de 5,9%.  


Sur le même sujet

Le covid-19 a fait une 119ème victime
Ce jeudi, 66 nouveaux cas ont été recensés, selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé. Un nouveau décès est par ailleurs à déplorer, portant à 119 le nombre de patients décédés du virus au Luxembourg.
05.08.2020, Rheinland-Pfalz, Bitburg: Eine ehrenamtliche Helferin des Deutschen Roten Kreuzes (DRK) im Schutzanzug nimmt mit einem Wattestäbchen bei einem Urlaubsrückkehrer eine Probe, die auf das Coronavirus getestet wird. Bitburg ist die erste von vier Teststationen in Rheinland-Pfalz, in denen sich rheinland-pfälzische Reiserückkehrer testen lassen können. Drei weitere Teststationen gehen am Donnerstag in Betrieb. Foto: Harald Tittel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les restrictions se multiplient dans le monde
«Bulle de contact» rétrécie en Belgique, tests de dépistage en Allemagne ou encore déplacements restreints au Maroc : de nombreux pays durcissent leurs mesures sanitaires pour tenter de freiner la pandémie, qui a franchi la barre des 650.000 morts.
Relatives mourn the death of a loved one, victim of COVID-19, outside the La Bermeja municipal cemetery in San Salvador on July 27 2020. (Photo by Yuri CORTEZ / AFP)
Les autorités belges durcissent leurs mesures
La Belgique a annoncé ce lundi un nouveau durcissement des actions pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Face à une hausse des cas dans le pays, l'objectif est d'«éviter un reconfinement généralisé».
A man wearing a face mask as a preventive measure carries boxes on the empty Grand-Place in the centre of Brussels, on March 18, 2020, as a strict lockdown is to come into effect in the country to stop the spread of the COVID-19, caused by the novel coronavirus. - Belgians must stay at home from midday on March 18, 2020, until at least April 5 to prevent the spread of the coronavirus. The only residents allowed out will be those needing medical attention, getting exercise or working in some businesses deemed essential, such as food markets and pharmacies. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Les 27 de l'UE approuvent un plan de relance historique
Il aura fallu quatre jours et quatre nuits et de multiples prises de bec. Mais les 27 dirigeants européens ont fini par trouver mardi un accord sur un plan destiné à soutenir leurs économies frappées par la crise du coronavirus. Pour la première fois, il se base sur une dette commune.
European Commission President Ursula Von Der Leyen (L) and European Council President Charles Michel (R) bump elbows at the end of the news conference following a four days European summit at the European Council in Brussels, Belgium, early July 21, 2020. - EU leaders approved a 750-billion-euro package to revive their coronavirus-ravaged economies after a tough 90-hour summit on July 21, along with a trillion-euro budget for the next seven years. (Photo by STEPHANIE LECOCQ / POOL / AFP)
«Faire moins de tests n'est pas une option»
Face à la hausse «importante mais non exponentielle» du nombre de nouvelles infections au covid-19, le gouvernement n'annonce pas, mercredi, de nouvelles mesures spécifiques. Ces dernières pourraient toutefois intervenir d'ici dimanche, en fonction de l'évolution de la situation.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le monde confronté à sa pire crise depuis 1945
Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines «très, très douloureuses» face à la pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945.
TOPSHOT - An employee wearing protective gear, working for environmental services company AMSA, sprays disinfectant on Piazza Duomo in Milan, on March 31, 2020 during the country's lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. (Photo by Piero Cruciatti / AFP)