Changer d'édition

La planète dévastée, et ce n'est que le début
International 4 min. 02.12.2019

La planète dévastée, et ce n'est que le début

Selon un récent rapport de l'ONU, les émissions de CO2 ont progressé en moyenne de 1,5% par an ces dix dernières années

La planète dévastée, et ce n'est que le début

Selon un récent rapport de l'ONU, les émissions de CO2 ont progressé en moyenne de 1,5% par an ces dix dernières années
Photo: AFP
International 4 min. 02.12.2019

La planète dévastée, et ce n'est que le début

Records de chaleur, multiplication des catastrophes météo, fonte des glaces, déclin de la nature: les preuves de l'impact dévastateur des activités humaines sur la planète s'accumulent, attestant de l'urgence à agir, en particulier contre le dérèglement climatique.

(AFP) - En moins d'un an, quatre rapports des scientifiques de l'ONU sur l'état de la planète ont sonné comme des coups de tonnerre réveillant des citoyens du monde entier. Un constat alarmant qui met la pression sur les signataires de l'accord de Paris sur le climat réunis à partir de lundi à Madrid pour la COP25.

Records de chaleur

Les quatre dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la planète. Avec notamment le mois le plus chaud de l'histoire en juillet, 2019 va rejoindre le Top 5, selon l'ONU.

Et ce n'est que le début. Le monde a gagné environ 1°C depuis l'ère préindustrielle. Mais si le mercure continue de grimper au rythme actuel sous l'effet des émissions de gaz à effet de serre, le seuil de +1,5°C, objectif idéal de l'accord de Paris, devrait être atteint entre 2030 et 2052, selon les experts climat de l'ONU (Giec).


(FILES) This file photo taken on June 9, 2015,  shows smoke billowing from the refinery of the Pond of Berre in Marignane. - The world must slash its emissions of planet-warming greenhouse gases by 7.6 percent every year to 2030 or miss the chance to avert devastating climate change, the United Nations said on November 26, 2019. In its annual Emissions Gap report, the UN's Environment Programme said anything short of a drastic and immediate drawdown in fossil fuel use worldwide would put the Paris treaty temperature cap of 1.5C "out of reach". (Photo by Boris HORVAT / AFP)
L'urgence climatique déclarée par le Parlement européen
Les eurodéputés viennent de décréter l'urgence climatique et environnementale, un vote symbolique pour maintenir la pression sur les dirigeants de l'UE à l'approche de la COP25 sur le climat et avec l'arrivée d'un nouvel exécutif européen.

Même si les Etats tiennent leurs engagements de réduction d'émissions, ce sera au moins +3°C d'ici la fin du siècle, alors que chaque demi-degré supplémentaire augmente l'intensité et/ou la fréquence de catastrophes météo comme les canicules, les tempêtes, les sécheresses ou les inondations.

En outre, des scientifiques qui travaillent sur de nouveaux modèles climatiques qui serviront de base au prochain rapport du Giec de 2021 laissent présager d'un réchauffement encore plus prononcé que prévu, avec un scénario du pire de +7°C en 2100, soit un degré de plus que les estimations précédentes.

Catastrophes multipliées

Canicules exceptionnelles en Europe, incendies monstres en Sibérie ou en Australie, cyclone Idai au Mozambique, Venise sous l'eau...

Même s'il est difficile d'attribuer une catastrophe spécifique au dérèglement climatique, la multiplication déjà en cours des phénomènes extrêmes reflète les prévisions des scientifiques. Et l'avenir sera encore plus sombre.


Stranded gondolas are pictured washed away at Riva degli Schiavoni, after an exceptional overnight "Alta Acqua" high tide water level, early on November 13, 2019 in Venice. - Powerful rainstorms hit Italy on November 12, with the worst affected areas in the south and Venice, where there was widespread flooding. Within a cyclone that threatens the country, exceptional high water were rising in Venice, with the sirocco winds blowing northwards from the Adriatic sea against the lagoon�s outlets and preventing the water from flowing back into the sea. At 22:40pm the tide reached 183 cm, the second measure in history after the 198 cm of the 1966 flood. (Photo by Marco Bertorello / AFP)
Venise inondée par une «acqua alta» historique
Une marée haute d'une ampleur sans précédent en plus d'un demi-siècle s'est abattue sur la cité des Doges. De quoi surprendre les touristes qui pataugeaient dans les ruelles inondées tandis qu'un puissant sirocco faisait déferler les vagues place Saint-Marc.

Dans un monde à +1,5°C, les épisodes de fortes précipitations seront plus fréquents, intenses et/ou abondants, selon le Giec. La fréquence et l'intensité des sécheresses devraient aussi augmenter.

Et encore un demi-degré supplémentaire causerait des différences d'impact «nettes». Ainsi par exemple, même si le plafond de +2°C, objectif minimal de l'accord de Paris, est respecté, la proportion des cyclones de catégorie 4 et 5 devrait encore augmenter.

Trop de CO2

Selon un récent rapport de l'ONU, les émissions de CO2 ont progressé en moyenne de 1,5% par an ces dix dernières années et ne donnent aucun signe de ralentissement, alors qu'il faudrait qu'elles baissent de 7,6% par an, chaque année entre 2020 et 2030 pour espérer respecter la limite de +1,5°C.

Fin 2018, les principaux gaz à effet de serre ont franchi de nouveaux records de concentration dans l'atmosphère, en particulier le CO2, avec 407,8 parties par millions (ppm).

La glace fond, l'eau monte

Selon le Giec, le niveau des mers a augmenté de 15 cm au XXe siècle. Le rythme de cette élévation s'accélère et le niveau des océans continuera à monter pendant des siècles, menaçant des zones côtières peu élevées où vivront d'ici 2050 plus d'un milliard de personnes.

Même si le monde parvient à réduire fortement les émissions, la hausse des océans pourrait atteindre 30 à 60 cm d'ici 2100. Et 60 à 110 cm si les émissions continuent d'augmenter.

Cette élévation est due principalement à la fonte des glaces. Les deux calottes glaciaires, en Antarctique et au Groenland, ont perdu en moyenne 430 milliards de tonnes chaque année depuis 2006. La banquise de l'Arctique rétrécit aussi et de nombreux glaciers de montagne pourraient disparaître.

Points de bascule

Des scientifiques craignent qu'au-delà de certains seuils, la planète bascule dans un état durable d'étuve, même si on parvient à réduire les émissions.

Selon un texte publié récemment dans la revue scientifique Nature, 9 de ces 15 points de bascule sont dangereusement proches, notamment celui lié à la fonte du permafrost. Cette fonte, au-delà d'une certaine température, conduirait à libérer inéluctablement des quantités énormes de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Un million d'espèces menacées

L'homme n'est pas responsable uniquement du climat détraqué. Son exploitation sans précédent des ressources naturelles, en particulier pour nourrir une population croissante, conduit en parallèle à un déclin de la nature plus rapide que jamais.

Pratiques agricoles, exploitation forestière, pollution... Selon les experts biodiversité de l'ONU (IPBES), 75% de l'environnement terrestre et 66% de l'environnement marin sont dégradés. Résultat, un million d'espèces animales et végétales sont en danger de disparition, dont beaucoup dans les prochaines décennies.    


Sur le même sujet

L'engagement climatique passe au degré supérieur
Face à l'urgence, le Luxembourg a décidé de rehausser ses objectifs environnementaux. Ainsi, d'ici 2030, le pays n'entend plus réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% mais de 55%. Une loi va bientôt fixer la voie pour y arriver.
Lokales, Dritter Klimamarsch in Luxemburg - Youth for Climate Luxembourg, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Youth for Climate fait le siège de la Chambre
Un peu moins d'une centaine de manifestants se sont réunis devant la Chambre, vendredi, pour rappeler au gouvernement ses engagements en matière de protection du climat. Trois jours avant le début de la COP25, lundi, à Madrid.
Un peu moins d'une centaine de manifestants se sont réunis devant la Chambre pour rappeler au gouvernement ses engagements en matière de protection du climat.
L'urgence climatique déclarée par le Parlement européen
Les eurodéputés viennent de décréter l'urgence climatique et environnementale, un vote symbolique pour maintenir la pression sur les dirigeants de l'UE à l'approche de la COP25 sur le climat et avec l'arrivée d'un nouvel exécutif européen.
(FILES) This file photo taken on June 9, 2015,  shows smoke billowing from the refinery of the Pond of Berre in Marignane. - The world must slash its emissions of planet-warming greenhouse gases by 7.6 percent every year to 2030 or miss the chance to avert devastating climate change, the United Nations said on November 26, 2019. In its annual Emissions Gap report, the UN's Environment Programme said anything short of a drastic and immediate drawdown in fossil fuel use worldwide would put the Paris treaty temperature cap of 1.5C "out of reach". (Photo by Boris HORVAT / AFP)
L'ONU remet la pression avant la COP25
Alors que la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng) doit présenter les objectifs du pays en matière de climat, mercredi, l'organisation internationale a de nouveau lancé l'alerte. Un report des objectifs de l'accord de Paris serait funeste.
Les Luxembourgeois se mobilisent régulièrement pour le climat dans les rues du pays.
Pas d'avancées concrètes pour le climat à l'ONU
La Suédoise Greta Thunberg, symbole international de la conscience climatique de la jeunesse, s'est heurtée lundi aux réalités de la diplomatie mondiale, son discours brut à la tribune de l'ONU n'ayant pas suscité l'impulsion recherchée chez les dirigeants réunis.
NEW YORK, NY - SEPTEMBER 23: U.S. President Donald Trump (C) speaks at a meeting meeting on religious freedom at United Nations (U.N.) headquarters on September 23, 2019 in New York City. While hundreds of world leaders gather for the climate summit during the U.N. General Assembly, President Trump chose to skip the event in favor of his own meeting on religious freedom and persecution.   Drew Angerer/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==