Changer d'édition

La grogne s'essouffle déjà en Belgique
International 3 min. 27.04.2021

La grogne s'essouffle déjà en Belgique

«Je suis contre la désobéissance civile et je déconseille aux uns et aux autres de ne pas respecter la loi», a indiqué David Clarinval, ministre fédéral des Classes moyennes à l'adresse des cafetiers et restaurateurs tentés de rouvrir le 1er mai prochain.

La grogne s'essouffle déjà en Belgique

«Je suis contre la désobéissance civile et je déconseille aux uns et aux autres de ne pas respecter la loi», a indiqué David Clarinval, ministre fédéral des Classes moyennes à l'adresse des cafetiers et restaurateurs tentés de rouvrir le 1er mai prochain.
Photo: AFP
International 3 min. 27.04.2021

La grogne s'essouffle déjà en Belgique

Menacés de perdre tout soutien financier, les cafetiers et restaurateurs ne rouvriront finalement pas le 1er mai. Le secteur de la culture, lui, tient bon.

De notre correspondant Max Hellef (Bruxelles) - 1er mai, Fête du travail mais aussi de la désobéissance civile. C’est samedi prochain en effet que plusieurs dizaines de restaurateurs et de cafetiers menacent de rouvrir leurs établissements, au mépris de l’interdiction légale. Dans leur opposition à l’autorité, ils ont parfois reçu l’appui du bourgmestre de leur commune.


A worker wearing a face covering carries a customer's drinks order to their outside table at a re-opened restaurant in east London as coronavirus restrictions are eased across the country following England's third national lockdown on April 12, 2021. - Britons on Monday toasted a significant easing of coronavirus restrictions, with early morning pints -- and much-needed haircuts -- as the country took a tentative step towards the resumption of normal life. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
La bronca des bourgmestres wallons
Liège, Namur ou encore Mons pourraient laisser ouvrir les terrasses le 1er mai en dépit des nouvelles règles sanitaires.

Mais cela, c’était avant que le gouvernement De Croo n’avertisse: celui qui osera rouvrir le 1er mai perdra le soutien financier dont il disposait jusqu’à présent pour traverser le confinement. «Je suis contre la désobéissance civile et je déconseille aux uns et aux autres de ne pas respecter la loi, a lancé le ministre fédéral des Classes moyennes David Clarinval. Sur le plan purement légal, si des établissements Horeca sont ouverts le 1er mai, le droit passerelle (l’allocation financière mensuelle de crise) ne s’applique plus. Ça ne vaut pas la peine pour une semaine. »

Une semaine, car les terrasses seront bien autorisées à rouvrir dès le 8 mai, comme prévu par un récent Comité de concertation. Pour le gouvernement De Croo, ces quelques jours de fermeture supplémentaires doivent permettre de vacciner 500.000 autres personnes qui seront autant de cibles en moins pour le virus lorsque les terrasses se rempliront.


(FILES) In this file photo taken on April 09, 2021 Niall Coghlan delivers barrels of beer from Brixton Brewery to a bar in Brixton, south London on April 9, 2021 ahead of the easing of coronavirus restrictions to allow pub beer gardens in England to reopen on April 12. - Britain took another tentative step towards the resumption of normal life on April 12, as pubs and restaurants were allowed to partially reopen, in a major easing of coronavirus restrictions. Pubs and restaurants across England can now serve drinkers and diners outside, bringing some cheer to the beleaguered hospitality industry after repeated closures over the last year. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Les Belges retrouveront les terrasses le 8 mai
Un mois après le Luxembourg, cafetiers et restaurateurs de Belgique pourront accueillir à nouveau leurs clients. Mais en extérieur seulement et avec un nombre de consommateurs limité à table.

Ces derniers jours, plusieurs patrons de l’Horeca ont donc jeté l’éponge, en indiquant qu’ils ne pouvaient se passer des aides publiques. Il faut dire que le gouvernement De Croo s’est montré habile: pour ramener la concorde, il a décidé d’une série de mesures de soutien aux secteurs appelés à rouvrir prochainement, soutien portant sur un montant de 835 millions d’euros. Ces arguments semblent avoir porté et ils devraient être moins nombreux à rouvrir samedi.

Une tenancière liégeoise résume la situation dans les médias: « Monsieur Clarinval y a été très franchement. On nous propose soit d’exprimer notre colère, soit de nourrir notre famille. À un moment donné, on n’a pas envie d’être crucifiés sur la place publique. Il y a encore des personnes qui veulent le faire. Est-ce que le mouvement s’est essoufflé ? Forcément. »


Un vent de rébellion souffle en Belgique
Un théâtre et plusieurs restaurants annoncent leur réouverture, qu'importe les prochaines mesures décidées par les autorités.

Mais, paradoxalement, la mise au pas de l’Horeca n’atteint pas la Culture, elle aussi au bord de l’explosion. « Je suis légaliste, on doit respecter les règles, a fait valoir la ministre compétente pour la partie francophone du pays, l’écologiste Bénédicte Linard. Mais nous sommes dans une période de crise, le monde culturel vit des difficultés inédites. Il est hors de question que je retire des subventions à des opérateurs culturels. »

A Bruxelles, alors que les représentations en intérieur restent interdites, le Théâtre de la Toison d’Or confirme la programmation d’un (seul) spectacle ce samedi dans le respect des règles sanitaires et devant un public de 70 personnes - la  salle peut en accueillir trois fois plus. Idem à l’Atelier 210, cette fois avec quatre concerts, du 1er au 7 mai, pour 50 personnes.

Quant au KVS, le Théâtre flamand de Bruxelles qui tient lieu de phare de la désobéissance, il va organiser des représentations-tests en se basant sur ce qui se fait en Espagne et aux Pays-Bas, avec le soutien de la Ville de Bruxelles et de la Flandre. Le public sera d’abord constitué de journalistes et de professionnels, puis viendront les spectateurs lambda. Tous devront subir un test antigénique rapide avant d’assister à la représentation. Dès ce mercredi, le KVS accueillera 100 personnes pour assister à «Jonathan» de Bruno Vanden Broecke et Valentijn Dhaenens. Sous l’œil des médias qui guetteront forcément la réaction des différentes autorités du pays.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un mois après le Luxembourg, cafetiers et restaurateurs de Belgique pourront accueillir à nouveau leurs clients. Mais en extérieur seulement et avec un nombre de consommateurs limité à table.
(FILES) In this file photo taken on April 09, 2021 Niall Coghlan delivers barrels of beer from Brixton Brewery to a bar in Brixton, south London on April 9, 2021 ahead of the easing of coronavirus restrictions to allow pub beer gardens in England to reopen on April 12. - Britain took another tentative step towards the resumption of normal life on April 12, as pubs and restaurants were allowed to partially reopen, in a major easing of coronavirus restrictions. Pubs and restaurants across England can now serve drinkers and diners outside, bringing some cheer to the beleaguered hospitality industry after repeated closures over the last year. (Photo by Tolga Akmen / AFP)