Changer d'édition

La grogne contre les mesures covid gagne l'Europe

  • Aux Pays-Bas
  • En Belgique
  • En Guadeloupe
  • Aux Pays-Bas 1/3
  • En Belgique 2/3
  • En Guadeloupe 3/3

La grogne contre les mesures covid gagne l'Europe

La grogne contre les mesures covid gagne l'Europe
Social

La grogne contre les mesures covid gagne l'Europe


22.11.2021

A Bruxelles, le cortège a rassemblé près de 35.000 manifestants, selon la police.Photo : AFP

Depuis minuit, l'Autriche est officiellement confinée, une mesure radicale qui a réveillé la colère ce week-end dans le pays alpin, tout comme en Belgique ou aux Pays-Bas où le retour des restrictions anti-covid a provoqué des heurts.

(AFP) Vienne, de nouveau ville morte. Commerces, restaurants, marchés de Noël, concerts ou coiffeurs baissent le rideau: à l'exception des écoles, la capitale et le reste du territoire se réveillent lundi dans le silence. Depuis la mise à disposition des vaccins au plus grand nombre, aucun pays de l'Union européenne n'avait osé franchir le pas.

Comme lors des précédents confinements, les 8,9 millions d'Autrichiens ont, sur le papier, l'interdiction de sortir sauf pour faire des courses, du sport ou pour des soins médicaux. Il est également possible de se rendre au bureau et de déposer les enfants à l'école mais les autorités ont appelé à les garder à domicile. Le scénario était impensable il y a quelques semaines encore.

La réaction n'a pas tardé: samedi, tandis qu'une foule d'Autrichiens buvaient un dernier vin chaud ou faisaient leurs emplettes avant la fermeture des magasins, environ 40.000 personnes sont descendues dans la rue pour crier à la «dictature», à l'appel du parti d'extrême droite FPÖ. 

Aux côtés de «citoyens inquiets», d'autres «se radicalisent», s'alarme le ministre de l'Intérieur Karl Nehammer. Le lendemain, à Linz (nord), un autre rassemblement a mobilisé des milliers de protestataires.

1

Aux Pays-Bas
Copier le lien

Photo : AFP

Ailleurs en Europe, redevenue l'épicentre de l'épidémie de covid-19, le nombre de contaminations grimpe aussi, les mesures reviennent et les frustrations éclatent. Pour la troisième soirée consécutive, des troubles ont éclaté aux Pays-Bas dimanche. Des manifestants ont tiré des feux d'artifice et causé de nombreux dégâts dans les villes d'Enschede, près de la frontière avec l'Allemagne, à Groningue et Leeuwarden au nord et Tilburg au sud.

Ces dernières manifestations ont néanmoins été moins intenses que les violences ayant éclaté à Rotterdam vendredi et à La Haye samedi. Le nombre d'arrestations sur les trois jours de manifestations se monte à 145. Le gouvernement néerlandais a suscité le courroux en réintroduisant un confinement partiel, avec une série de restrictions sanitaires touchant notamment le secteur de la restauration, qui doit fermer à 20h. L'exécutif projette désormais d'interdire certains lieux aux non-vaccinés pour tenter d'enrayer la vague de contaminations.

2

En Belgique
Copier le lien

Photo : AFP

A Bruxelles également, des heurts ont émaillé dimanche le rassemblement de quelque 35.000 manifestants opposés à de nouvelles mesures. La Belgique, qui a durci sa politique sanitaire, a annoncé la généralisation du port du masque et a également rendu le télétravail obligatoire (dès ce lundi) pour les emplois qui le permettent en vue d'enrayer le fort rebond de l'épidémie dans le pays.


A medical worker is pushing a bed near other hospital employees in the hospital CHR Citadelle in Liege, on October 23, 2020. - Shell-shocked hospital staff, some of whom have tested positive for the coronavirus, are fighting a losing battle in the Belgian city of Liege against Europe's second wave of Covid-19. It is the second time that Belgium, a small EU country of 11.5 million people, has ended up as one of the hardest hit by the global pandemic. It has already seen more than 270,000 cases and 10,500 deaths. (Photo by BRUNO FAHY / BELGA / AFP) / Belgium OUT
La Belgique bien plus sévère face au virus
Couplé au télétravail imposé quatre jours par semaine, le port du masque revient en force pour éviter le reconfinement en Belgique.

La marche belge a démarré pacifiquement mais la police a ensuite utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes face à un groupe de personnes lançant des projectiles qu'elle a chargé. Plusieurs manifestants arboraient cagoules et drapeaux nationalistes flamands, d'autres des étoiles jaunes rappelant l'occupation nazie.

Avec près de 10.300 nouvelles infections par jour en moyenne sur la semaine écoulée, la Belgique retrouve un rythme de propagation du virus qui n'avait plus été atteint depuis un an. Dans la foulée, le pays connaît des niveaux d'hospitalisation de patients covid+ qu'elle n'avait plus enregistrés depuis mai (plus de 2.000 patients, dont plus de 25% en soins intensifs).

3

En Guadeloupe
Copier le lien

Photo : AFP

Et dans le département français de la Guadeloupe, dans les Caraïbes, la contestation de l'obligation vaccinale pour les soignants a dégénéré en crise sociale d'ampleur. Des renforts policiers sont arrivés, après une nuit de samedi à dimanche une nouvelle fois émaillée de violences, entre barrages routiers, incendies et pillages.

La réponse de l'Etat français se veut d'abord celle de «la fermeté», a affirmé dimanche le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, en qualifiant la situation d'«intolérable et inacceptable» en Guadeloupe. «Cette petite minorité qui bloquait par les mots, par les paroles (la vaccination), aujourd'hui elle s'est radicalisée et elle essaie de les bloquer, de les intimider par la violence», a-t-il dénoncé, évoquant des «soignants menacés», «des pharmacies empêchées d'ouvrir» et «les ambulances bloquées sur les barrages».

Depuis l'été, le taux de vaccination a progressé en Guadeloupe, avec désormais un taux de près de 90% des soignants vaccinés, et approchant 50% dans la population générale.


Sur le même sujet

Passé du vendredi soir au dimanche après-midi, le mouvement de protestation face aux diverses mesures prises dans le cadre de la lutte anti-covid a vu ses rangs se réduire ce 28 novembre.
Marche blanche 28. November 2021 in Luxemburg Stadt. (Foto: Alain Piron)