Changer d'édition

La France reprend «le contrôle sur l'épidémie»
International 2 min. 16.11.2020

La France reprend «le contrôle sur l'épidémie»

Pour le ministre, il est néanmoins «trop tôt pour crier victoire et relâcher nos efforts».

La France reprend «le contrôle sur l'épidémie»

Pour le ministre, il est néanmoins «trop tôt pour crier victoire et relâcher nos efforts».
Photo: AFP
International 2 min. 16.11.2020

La France reprend «le contrôle sur l'épidémie»

La diminution du nombre de nouveaux diagnostics de cas de covid-19 et la baisse du taux d'incidence portent «à croire que nous avons passé un pic épidémique», a affirmé dimanche le ministre de la Santé français, jugeant que le contrôle sur l'épidémie était en train d'être repris.

(AFP) -  «Nous reprenons le contrôle sur l'épidémie, c'est une bonne nouvelle, a-t-il ajouté.», a affirmé Olivier Véran, ministre français de la Santé, dimanche au groupe de journaux régionaux Ebra. «Grâce au confinement, comme au mois de mars, le virus commence à moins circuler.», a-t-il ajouté avant d'évoquer la baisse du nombre de tests positifs et du taux d'incidence «depuis dix jours consécutifs». Pour autant, «nous n'avons pas encore vaincu le virus.», a-t-il alerté. Pour le ministre, il est donc «trop tôt pour crier victoire et relâcher nos efforts».

Si le nombre de cas positifs a continué de progresser, approchant les deux millions de cas, le nombre d'entrées en réanimation ou services de soins intensifs a été, avec 270 entrées en 24 heures, au plus bas depuis trois semaines, selon les chiffres quotidiens publiés dimanche par Santé publique France. Malgré une fiabilité moins grande que celle des tests PCR, le ministre a affirmé «croi(re) beaucoup aux tests antigéniques» de par le «temps précieux» gagné pour détecter les personnes positives au covid-19 et la possibilité d'augmenter la capacité de tests en France. 


A staff member from the Israeli Sheba Medical Center shows a reagent of rapid test for the coronavirus at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
Le LNS met son nez dans les tests rapides
Le Luxembourg a commandé 900.000 kits de dépistage antigénique du covid. Mais les évaluations du Laboratoire national de santé (LNS) sur ce type d'accessoires invitent à la prudence sur l'exploitation des résultats.

«Un test antigénique positif assure le diagnostic. Un résultat négatif n'est lui pas fiable à 100%, et pourra être confirmé en laboratoire en cas de symptômes», a-t-il argumenté. «À noter que la plupart des scientifiques considèrent qu'un test antigénique négatif chez une personne asymptomatique impliquerait une charge virale faible. Le risque que vous soyez contagieux serait donc plus réduit», a poursuivi Olivier Véran. 

Concernant l'arrivée espérée d'un vaccin contre le coronavirus, le ministre a déclaré qu'une «campagne de vaccination ne commencera que quand nous aurons toutes les garanties de vacciner en toute sécurité la population». «Si nous disposons de plusieurs vaccins, nous ferons le choix de ceux qui nous paraissent les plus sûrs et les plus efficaces», a affirmé Olivier Véran tablant sur la possibilité que «d'ici le début de l'année prochaine, trois ou quatre laboratoires pourraient (...) demander une autorisation de mise sur le marché».  

Pour rappel, la France compte à ce jour 44.548 décès; 1,9 million personnes ont par ailleurs été infectées par le virus depuis le début de la pandémie. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un allègement des mesures jugé «irresponsable» en France
Devant la baisse «fragile» de la deuxième vague de covid-19, Jean Castex a annoncé jeudi le maintien du confinement au moins jusqu'au 1er décembre et même au-delà pour les déplacements, avec en revanche une possible réouverture des commerces à cette date.
This photo taken on November 12, 2020, shows a closed Leon de Bruxelles restaurant on the Champs-Elysees avenue in Paris, during a second national lockdown in France aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic, caused by the novel coronavirus. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Vague d'espoir liée au vaccin anti-covid-19
L'annonce par le groupe pharmaceutique Pfizer que son sérum réduisait de 90% le risque de tomber malade du virus suscitait mardi un immense optimisme à travers le monde, l'Union européenne estimant qu'elle pourrait avoir un vaccin autorisé d'ici «début 2021».
(FILES) In this file photo taken on August 8, 2020, a nurse shows a COVID-19 coronavirus vaccine produced by Chinese company Sinovac Biotech at Sao Lucas Hospital in Porto Alegre, southern Brazil. - Chinese pharmaceutical firm Sinovac Biotech on November 10, 2020 stood by the safety of its Covid-19 vaccine after Brazilian regulators halted trials in the South American country citing an "adverse incident" involving a volunteer recipient. (Photo by SILVIO AVILA / AFP)
L'Europe fait le plein de tests rapides
L'Union européenne a décidé de consacrer 100 millions d'euros à l'achat de ces dépistages antigéniques. L'idée étant ensuite de les mettre à disposition des Etats membres fragilisés par la nouvelle vague de covid-19.
A boy undergoes a swab test for Covid-19 (novel coronavirus) at a drive-through testing site on October 26, 2020 in Zagreb, Croatia. (Photo by DENIS LOVROVIC / AFP)
Les tests covid rapides à l'essai
Jusqu'à présent, le Luxembourg a privilégié les tests PCR, produit réputé pour sa fiabilité. Mais la donne pourrait bien changer avec l'arrivée des tests antigéniques de deuxième génération. Le Laboratoire national de santé (LNS) les teste actuellement.
A medical worker of the Medical Emergency Services of Madrid (SUMMA 112) runs a rapid test for COVID-19 at the Lope de Vega Cultural Center in the Vallecas neighbourhood, in Madrid, on October 1, 2020 while testing for potential coronavirus disease cases. - Spain's government published a decree extending drastic restrictions across the capital today, with partial lockdown measures to come into play within 48 hours, despite fierce opposition from Madrid's regional authorities. (Photo by OSCAR DEL POZO / AFP)