Changer d'édition

La France réduit l'isolement des personnes infectées
International 2 min. 08.09.2020

La France réduit l'isolement des personnes infectées

En France, la période d'isolement des personnes testées positives et de leurs cas contacts pourrait être prochainement réduite à une semaine.

La France réduit l'isolement des personnes infectées

En France, la période d'isolement des personnes testées positives et de leurs cas contacts pourrait être prochainement réduite à une semaine.
Photo: Shutterstock
International 2 min. 08.09.2020

La France réduit l'isolement des personnes infectées

Le Conseil scientifique mis en place par le gouvernement français a rendu un avis «favorable» pour raccourcir à sept jours la durée d'isolement des personnes testées positives au coronavirus et des cas contacts, a déclaré mardi le ministre de la Santé de l'Hexagone.

(ASdN) - La durée de quarantaine sera-t-elle réduite ? Olivier Véran, le ministre de la Santé français, a confirmé sa volonté de passer de «14 à 7 jours» la période de mise à l'abri des personnes infectées au covid-19. Du moins «dans un certain nombre de situations», a-t-il précisé au micro de France Inter ce mardi. Le Conseil scientifique - qui conseille le gouvernement depuis le début de la pandémie - s'est également dit «favorable» à cette mesure. 

La décision ne sera prise formellement que «vendredi en cours d'un conseil de défense». Ce délai, bien que court, va permettre au gouvernement de «solliciter d'autres experts» pour la mise en place de cette mesure, a ajouté le ministre.

Selon lui, cette période d'isolement raccourcie favorisera «une meilleure adhésion» de la part des citoyens. Car «on constate qu'un grand nombre de Français ne respectent pas la quatorzaine», a-t-il poursuivi, assurant que cette décision n'était pas motivée par «des raisons de priorisation économique». 

Les personnes infectées seraient en effet «davantage contagieuses dans les cinq premiers jours ou qui suivent les symptômes ou qui suivent la positivité d'un test», argumente-t-il. Autrement dit, si la contagiosité demeure après cette période, elle apparaît «très faible». 


Holidaymakers on a motorbike (L) returning from Sardinia by ferry undergo a compulsory drive-through swab test on August 23, 2020 at the port of Civitavecchia, northwest of Rome, during the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. - Italy has recorded 1,071 new cases of coronavirus in the last 24 hours, breaking the symbolic barrier of 1,000 cases per day for the first time since May 12, according to an official report published on August 22, 2020. "61% (of these new cases) are linked to holiday returns," and more specifically 45% (97 cases) concern returns from the island of Sardinia, which had been spared by the first wave of the virus but where the comings and goings of careless tourists and revellers have contributed to the spread of the virus. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)
Pour 15 pays, le Grand-Duché demeure zone à risque
Alors que le Luxembourg n’est plus considéré comme un pays à risque pour l’Allemagne depuis le 19 août il demeure classé rouge par certains Etats. En cause le seuil trop élevé de nouvelles infections lors des 14 derniers jours fixé par les autorités étrangères.

Au Luxembourg, une période de quarantaine est également en vigueur, mais elle varie selon les cas. Ainsi, les personnes infectées au covid-19 ont obligation de s'isoler à domicile pour une durée minimale de 14 jours après le début des symptômes. Les personnes vivant sous le même toit, ainsi que l'ensemble des cas contacts, doivent quant à eux se mettre en quarantaine durant sept jours au moins. Le non-respect de ces mesures est sévèrement puni par une amende pouvant aller de 25 à 500 euros.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le directeur du Tour positif au covid-19
Christian Prudhomme a subi un test, qui s'est révélé positif au covid-19 et doit s'écarter de l'épreuve pendant une semaine, a-t-on appris ce mardi auprès de l'organisation de la course. En revanche, tous les coureurs sont négatifs et peuvent poursuivre la course.
(FILES) In this file photo taken on August 19, 2020 Tour de France director Christian Prudhomme gives a press conference to present sanitary measures over the COVID-19 (novel coronavirus) pandemic put in place for the start of the 107th edition of the Tour De France cycling race in the French Riviera city of Nice. - Tour de France director Prudhomme is positive for Covid-19, the peloton is negative, according to the organisers, AFP reports on September 8, 2020. (Photo by Valery HACHE / AFP)