Changer d'édition

Depuis le début de la pandémie, le virus a fait plus de 80.000 victimes dans l'Hexagone.
Brèves International 10.02.2021

L'heure n'est pas encore à un retour à la normale. Alors que l'Hexagone a franchi mardi le seuil des 80.000 morts en lien avec le covid-19, le Parlement a donné son aval pour une prolongation de l'état d'urgence sanitaire. Celui-ci restera donc en vigueur jusqu'au 1er juin.  

Créé en mars 2020 en réponse à la pandémie, l’état d’urgence sert notamment de base juridique au couvre-feu actuellement en vigueur sur tout le territoire. Ce régime spécifique permet par ailleurs la mise en place des autres mesures sanitaires nécessaires pour lutter contre le virus et ses variants. En d'autres termes, de donner une base légale aux restrictions de déplacements, de rassemblements ou encore des fermetures des commerces ou restaurants. 

Déjà 80.000 décès

Ce prolongement n'a néanmoins pas remporté tous les suffrages, notamment auprès de l'opposition. Selon l'AFP, le projet de loi de prorogation a été validé à l’Assemblée par 278 votes pour, 193 contre et 13 abstentions. 

Pour rappel, depuis le début de la pandémie, le virus a fait plus de 80.000 victimes et a infecté plus de 3,3 millions de personnes, selon les chiffres de l’agence sanitaire Santé publique France.