Changer d'édition

La France devrait être déconfinée le 2 mai
International 2 min. 21.04.2021

La France devrait être déconfinée le 2 mai

A partir du dimanche 2 mai au soir, les attestations ne seront plus obligatoires pour se déplacer.

La France devrait être déconfinée le 2 mai

A partir du dimanche 2 mai au soir, les attestations ne seront plus obligatoires pour se déplacer.
Photo: AFP
International 2 min. 21.04.2021

La France devrait être déconfinée le 2 mai

A l'issue du conseil de défense, le gouvernement a confirmé son intention de lever progressivement les restrictions sanitaires. Malgré une décrue fragile de l'épidémie, l'exécutif mise sur l'accélération de la vaccination.

(AFP) - C'est confirmé: dans une dizaine de jours, les Français n'auront plus besoin d'attestation pour se déplacer à plus de 10 kilomètres de chez eux. A compter du 2 mai, les mesures sanitaires devraient être progressivement levées, a assuré le gouvernement à l'issue du conseil de défense, ce mercredi.


La France envisage d'alléger ses restrictions en mai
Alors qu'un conseil de défense se tient ce matin, une source de l'AFP indique que la réouverture des terrasses, commerces non essentiels et musées semble se confirmer pour le mois prochain, avec des jauges réduites.

Comme au Grand-Duché, les bars et restaurants devraient ainsi pouvoir rouvrir leurs terrasses à partir de la mi-mai. Les commerces non alimentaires et lieux de culture devraient suivre, avec des jauges réduites. Des adaptations territoriales sont à l'étude, avec une jauge plancher de 35% dans les lieux de culture, qui varierait en fonction de la circulation du virus. 

L'exécutif prévoit aussi d'alléger éventuellement le couvre-feu, et réfléchit à déployer massivement des autotests dans les écoles. Les élèves du primaire doivent retourner en classe le 26 avril, et les collégiens et lycéens le 3 mai.

Cette levée progressive des restrictions reflète la conviction du gouvernement que le nombre de contaminations tombera autour de 20.000 par jour d'ici un mois et que l'objectif des 20 millions de vaccinés avec au moins une dose, prévu mi-mai, sera atteint.


French President Emmanuel Macron is seen on a TV screen as he speaks during a televised address, broadcasted by French TV channel France 2, on the new Covid-19 restrictions from the Elysee Palace in Paris on March 31, 2021. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Macron place l'Hexagone sous traitement renforcé
A compter de samedi, l'ensemble du territoire métropolitain se verra appliquer les mesures sanitaires appliquées dans 19 départements où circule activement le virus. Couvre-feu à 19h, fermeture des écoles ou systématisation du télétravail figurent au menu.

Pourtant sur tout le territoire, «il apparaît que nous pourrions être au pic de l'épidémie, ou proches de l'être», a souligné le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal à l'issue des conseils de défense et des ministres. «A ce stade le virus recule deux fois moins rapidement qu'en novembre», et «la pression hospitalière reste extrêmement forte», a souligné le porte-parole de l'exécutif, pointant d'importantes disparités territoriales.

Si depuis cinq jours, le nombre de nouvelles infections quotidienne «décroît légèrement» selon le ministre français de la Santé Olivier Véran, quelque 35.000 nouvelles contaminations ont été répertoriées mercredi, selon Santé publique France. «La descente n'est pas encore suffisamment rapide», avertit Olivier Véran, parlant d'une situation «fragile». La tension sur le système de santé ne faiblit pas: la France comptait 30.954 patients hospitalisés, dont presque 6.000 en soins intensifs.



Sur le même sujet

La France envisage d'alléger ses restrictions en mai
Alors qu'un conseil de défense se tient ce matin, une source de l'AFP indique que la réouverture des terrasses, commerces non essentiels et musées semble se confirmer pour le mois prochain, avec des jauges réduites.
Les leçons des premiers autotests à l'école
Deux semaines de phase-pilote, sur 6 établissements, ont suffi à convaincre le ministère de l'Education de miser sur des kits de dépistage covid pour l'ensemble des 120.000 scolaires et enseignants du pays.
14.04.2021, Berlin: Ein Schüler hält bei einem Probelauf mit Corona-Schnelltests an der Grundschule in der Köllnischen Heide in Berlin-Neukölln seinen negativen Test in die Kamera. Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Macron place l'Hexagone sous traitement renforcé
A compter de samedi, l'ensemble du territoire métropolitain se verra appliquer les mesures sanitaires appliquées dans 19 départements où circule activement le virus. Couvre-feu à 19h, fermeture des écoles ou systématisation du télétravail figurent au menu.
French President Emmanuel Macron is seen on a TV screen as he speaks during a televised address, broadcasted by French TV channel France 2, on the new Covid-19 restrictions from the Elysee Palace in Paris on March 31, 2021. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)