Changer d'édition

La France adapte ses règles à l'école face aux variants
International 2 min. 02.02.2021 Cet article est archivé

La France adapte ses règles à l'école face aux variants

En date du 28 janvier, 70 établissements étaient fermés sur 60.000 dans l'Hexagone en raison de la pandémie.

La France adapte ses règles à l'école face aux variants

En date du 28 janvier, 70 établissements étaient fermés sur 60.000 dans l'Hexagone en raison de la pandémie.
Photo: dpa
International 2 min. 02.02.2021 Cet article est archivé

La France adapte ses règles à l'école face aux variants

Dans son dernier protocole sanitaire, le ministère français de l'Education renforce les mesures de lutte contre le virus. Avec, au cœur du dispositif, des fermetures de classes et des consignes plus strictes dans les cantines.

(AFP) - «L'apparition d'un cas confirmé parmi les élèves implique que les autres élèves de la classe soient identifiés comme contacts à risque», souligne le ministère dans sa «foire aux questions» mise à jour lundi. Une nouvelle mesure décidée après l'apparition de variants du covid-19, plus contagieux.


French Prime Minister Jean Castex leaves the Elysee presidential palace after attending the weekly cabinet meeting on January 27, 2021 in Paris. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
La France échappe à un nouveau confinement
Mais le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé des mesures fermes pour les voyageurs qui voudront entrer sur le sol français, y compris ceux venant des pays membres de l'Union européenne.

Concrètement il sera demandé à tous les élèves de la classe de «rester chez eux pendant sept jours», ce qui revient à une fermeture de la classe sur la période, a-t-on indiqué au ministère de l'Education. En revanche, l'apparition d'un cas confirmé parmi les enseignants, dès lors qu'il porte un masque grand public de catégorie 1, tel que ceux fournis par le ministère de l'Education nationale, n'implique pas que les élèves de la classe soient considérés comme contacts à risque, est-il précisé. 

De même, l'apparition d'un cas confirmé parmi les élèves n'implique pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1 ou un masque chirurgical. «Si cette mesure permet enfin de considérer les cas de contamination dans les écoles maternelles, la mise en oeuvre nécessitera sur le terrain un suivi conjoint des autorités sanitaires et académiques pour qu'elle soit effective», a réagi le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire. 


ARCHIV - 16.12.2020, Baden-Württemberg, Stuttgart: Passanten gehen an geschlossenen Läden vorbei. Viele Menschen in Baden-Württemberg befürchten eine Verödung der Innenstädte als Folge der Corona-Krise. Das ergab eine Umfrage des Instituts für Demoskopie Allensbach im Auftrag aller Tageszeitungen im Südwesten. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'OMS prête à réagir face aux variants
Le comité d'urgence de l'organisme international doit émettre vendredi des recommandations face à l'apparition de variants plus contagieux du coronavirus, susceptibles de provoquer une nouvelle explosion de la pandémie qui approche déjà deux millions de victimes.

Les tests sont en effet moins fréquents et plus complexes à réaliser sur des jeunes enfants. Dans le primaire et le secondaire, le port du masque étant obligatoire, l'apparition d'un cas confirmé parmi les enseignants ou les élèves n'entraîne pas automatiquement de contacts à risque dans la classe. Sauf s'il est établi qu'il s'agit de l'un des variants, dans ce cas la classe concernée sera désormais fermée après un seul cas. 

70 établissements fermés

Jusqu'à présent il fallait trois personnes contaminées pour décider une fermeture de classe. Autre changement: conformément à ce qui avait été annoncé, le protocole à la cantine est renforcé. Une distanciation de 2 mètres entre groupes d'élèves est désormais requise, contre un mètre auparavant. 

Selon le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, 70 établissements étaient fermés sur 60.000 dans l'Hexagone pour cause de covid en date du 28 janvier. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Mais le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé des mesures fermes pour les voyageurs qui voudront entrer sur le sol français, y compris ceux venant des pays membres de l'Union européenne.
French Prime Minister Jean Castex leaves the Elysee presidential palace after attending the weekly cabinet meeting on January 27, 2021 in Paris. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Suivant les recommandations de l'Union européenne, le Luxembourg et ses voisins ont mis en place des restrictions pour limiter les va-et-vient des voyageurs. Tour d'horizon des règles à respecter avant de se rendre à l'étranger.
ARCHIV - 10.04.2020, Niedersachsen, Nordhorn: Ein mit Atemschutzmaske ausgerüsteter Beamter der Bundespolizei hält eine Kelle ("Halt Polizei") an der Grenze zu den Niederlanden. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le comité d'urgence de l'organisme international doit émettre vendredi des recommandations face à l'apparition de variants plus contagieux du coronavirus, susceptibles de provoquer une nouvelle explosion de la pandémie qui approche déjà deux millions de victimes.
ARCHIV - 16.12.2020, Baden-Württemberg, Stuttgart: Passanten gehen an geschlossenen Läden vorbei. Viele Menschen in Baden-Württemberg befürchten eine Verödung der Innenstädte als Folge der Corona-Krise. Das ergab eine Umfrage des Instituts für Demoskopie Allensbach im Auftrag aller Tageszeitungen im Südwesten. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les vacances sont bel et bien finies pour les 12,4 millions d'élèves français, qui font lundi une rentrée marquée par des effectifs réduits dans les CP des quartiers défavorisés et le retour à la semaine de quatre jours dans un tiers des écoles.
Deux enfants rentrent à l'école primaire, accompagnés de leur maman, à Corbeil-Essones, en région parisienne.
L'année scolaire 2014-2015 en chiffres
Finies les vacances, les cours reprennent ce lundi 15 septembre au Luxembourg. Pas moins de 46.870 écoliers ont pris ce matin le chemin de l'école fondamentale. Mardi et mercredi, suivront 41.063 lycéens. Soit 440 de plus que l'an passé.
Avec 46.870 enfants qui entrent au précoce, au préscolaire et au primaire, les effectifs restent stables dans l'enseignement fondamental au Luxembourg.