Changer d'édition

La Flandre fait la sourde oreille au climat
International 4 min. 10.11.2021
Environnement

La Flandre fait la sourde oreille au climat

La Belgique a payé le prix lourd, cet été, du dérèglement climatique. Mais de là à unifier les régions sur les mesures à tenir, le chemin est encore long.
Environnement

La Flandre fait la sourde oreille au climat

La Belgique a payé le prix lourd, cet été, du dérèglement climatique. Mais de là à unifier les régions sur les mesures à tenir, le chemin est encore long.
Photo : AFP
International 4 min. 10.11.2021
Environnement

La Flandre fait la sourde oreille au climat

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Bien que la Belgique ait payé le prix fort lors des inondations en juillet dernier, elle renonce à déposer une position commune à la Cop 26. La Flandre est pointée du doigt.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - En juillet dernier, des inondations ont ravagé en plusieurs endroits la région liégeoise, faisant 41 morts et des dégâts estimés à plusieurs milliards d’euros. Depuis, une question hante les habitants de cette région : pourquoi? Pourquoi les rivières se sont-elles gonflées en quelques heures au point de se muer en torrents et d’arracher tout sur le passage.


This photograph taken on July 17, 2021 shows a bulldozer clearing rubble in a street following heavy rainfall that caused severe flooding in the area, in Chaudfontaine. - The death toll from flooding in eastern Belgium hit 24 on July 17, as police went door-to-door seeking news of at risk residents and the prime minister toured devastated towns. (Photo by Fran�ois WALSCHAERTS / AFP)
Les inondations portent un nouveau coup dur à la Wallonie
La catastrophe ruine une partie de la région au moment même où elle annonce une dette lourde de 31 milliards d’euros.

Face à la pression publique et politique, une commission d’enquête a été mise en place par le parlement wallon. Elle s’appuie sur un rapport de l’expert suisse Stucky. Ses premières constatations écartent semble-t-il certaines hypothèses dont celle d’une mauvaise gestion des barrages (le plus visé étant celui d’Eupen) qui aurait conduit à la catastrophe. L’association avec le mode de gestion du barrage d’Eupen n’est pas démontrée. Les ouvertures de vannes de déversoirs de crue se sont globalement faites de manière progressive», note le rapport d’expertise.

En réalité, même s’il y a eu en plusieurs endroits des dysfonctionnements, il apparaît évident que la région a payé le prix fort des pluies exceptionnelles qui se sont abattues sur elle à la mi-juillet. Un record a été battu à la station IRM de Jalhay, sur le plateau des Hautes Fagnes qui domine la vallée de la Vesdre : 291,7 mm d’eau sont tombés en trois jours. A Theux, le débit de la Hoëgne est monté jusqu’à 367 m3/seconde. Enserrées dans des berges artificialisées, les eaux ont inondé et détruit des villages entiers.


Belgium's Prime Minister Alexander De Croo arrives for the COP26 UN Climate Summit in Glasgow on November 1, 2021. - More than 120 world leaders meet in Glasgow in a "last, best hope" to tackle the climate crisis and avert a looming global disaster. (Photo by PHIL NOBLE / POOL / AFP)
La Belgique en ordre dispersé à Glasgow
Avant la COP26, les différentes entités du pays n’ont pas réussi à se mettre d’accord à ce jour sur l’effort à fournir au profit du climat.

Rien ne prouve que le changement climatique y soit pour quelque chose. Mais selon les scientifiques, la probabilité est toutefois forte. Hasard du calendrier, les premières leçons de la commission parlementaire d’enquête sont livrées au moment où la Belgique reconnaît son incapacité à déposer une position commune (fédéral et régions) à Glasgow. Un compromis ne sera pas possible à établir d’ici vendredi et la fin de la Cop26.

Cette absence de concorde trouve son origine dans le refus du gouvernement flamand de rehausser ses ambitions en matière de réduction des gaz à effet de serre. Il était d'accord de les relever de 35 à 40% d'ici 2030. Mais pas davantage. Or, la Flandre produit 60% de ces gaz émis sur le sol belge. 

Pour frapper plus fort encore, la ministre flamande du Climat, Zuhal Demir (N-VA), réclame aujourd'hui que l'Union européenne revoie à la baisse l'objectif de 47% de réduction des émissions de gaz à effet de serre prévu pour la Belgique. Elle veut un rééquilibrage de l’effort entre l’Europe occidentale et l’Europe orientale qu’elle juge favorisée. Un tel rééquilibrage permettrait à la Belgique, donc aussi à la Flandre, de se contenter de réductions moindres.

La délégation belge, on le devine, se serait bien passée de jouer de nouveau les vilains canards à Glasgow, répétant ainsi le scénario de l’Accord de Paris. En 2015, lors de la Cop 21 qui se tenait dans la capitale française, la Belgique était arrivée également sans accord entre ses entités. L’histoire bégaie.

Pour ajouter à ce tableau, la ministre Zuhal Demir vient de refuser qu’une centrale au gaz soit construite à Vilvorde, en Flandre. Trop polluante, juge-t-elle. Or, les nouvelles centrales au gaz sont censées faciliter la fin du nucléaire prévue en 2025 dans le pays. Elles doivent fournir l’électricité qui ne pourra plus être produite par la fission de l’atome.

Les pronucléaires belges se frottent les mains au moment où, de l’autre côté de la frontière, le président français Emmanuel Macron annonce la construction de nouveaux réacteurs.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Flandre remet en cause les objectifs fixés par la Commission européenne en matière de réduction de gaz à effet de serre.
A picture taken on October 29, 2021 shows workers boarding buses after the end of their shift in front of the Maritsa East II, the largest  thermal power plant in Bulgaria, near the village of Kovachevo. - Bulgaria which joined the EU in 2007 but remains one of the bloc's poorest and also one of the most coal-dependent countries had long refrained from setting a deadline to end electricity production from coal.
But the government announced last month that it would propose 2038 or 2040 as possible end dates as part of its engagements under the European Green Deal. (Photo by Nikolay DOYCHINOV / AFP)