Changer d'édition

La fin de l'eldorado portugais inquiète
International 2 min. 30.01.2020 Cet article est archivé

La fin de l'eldorado portugais inquiète

Quelque 8.000 résidents au Portugal touchent une pension venue du Luxembourg, selon les dernières données disponibles.

La fin de l'eldorado portugais inquiète

Quelque 8.000 résidents au Portugal touchent une pension venue du Luxembourg, selon les dernières données disponibles.
Photo: AFP
International 2 min. 30.01.2020 Cet article est archivé

La fin de l'eldorado portugais inquiète

Une taxe de 10% va rendre le pays moins attractif notamment pour les retraités européens qui s'y étaient précipités en nombre ces dernières années. Une nouvelle législation qui ne concerne cependant que les nouveaux arrivants depuis le 1er décembre 2019.

(ER/AFP)  - Depuis 2009 pour les salariés et 2013 pour les pensionnés étrangers,  Lisbonne avait décidé d'exonérer les nouveaux arrivants de l'impôt sur le revenu pour une durée de dix ans. Une mesure alors destinée à venir en aide à un secteur immobilier durement touché par la crise financière de 2008. 

Mais depuis, la donne a changé. La grave crise économique qu'a connue le pays est terminée et le nouveau gouvernement socialiste vient de décider de mettre fin à ce régime d'exonération totale qui permettait notamment aux pensionnés de ne pas être imposés sur leur retraite. Du moins pour les salariés du privé, les retraites des fonctionnaires étant imposables dans leur pays d'origine.


Le Portugal rappelle ses émigrés
Revenir, rentrer au pays. Le message est clair: désormais, le pays des Œillets offre des conditions économiques telles que les Portugais qui le souhaitent peuvent revenir y vivre.

L'exécutif propose en effet de taxer (flat tax) à hauteur de 10% les résidents non habituels européens (RNH) résidant au pays.  Une décision qui ne s'appliquera cependant qu'aux arrivants qui se sont installés au Portugal depuis le 1er décembre 2019.

«Les étrangers ayant le statut de résident non habituel cessent d'être exonérés d'impôts et seront soumis à un taux d'imposition de 10% sur leurs revenus», a déclaré Catarina Mendes, leader du groupe parlementaire socialiste.

8.000 retraites versées depuis le Luxembourg

Ces dernières années, le Portugal a attiré des milliers de retraités européens. La capitale Lisbonne et les stations balnéaires de l'Algarve sont les régions les plus prisées, en particulier par les Français qui seraient environ 50.000 dont 30.000 à avoir bénéficié du régime RNH (résidents non habituels). Contre quelque 3.200 pensionnés belges.

Selon les dernières données du Centre national de pensions portugais et de la Caisse nationale d'assurance pensions luxembourgeoise, quelque 8.000 personnes résidant au Portugal touchent une pension en provenance du Grand-Duché. Ce qui représente une enveloppe globale de près de 75 millions d'euros. Selon les données de l'ambassade portugaise au Luxembourg, le nombre de résidents portugais s'élèvent à 148.000 résidents, alors que le Statec en recensait officiellement 95.500 au 1er janvier 2019.



Sur le même sujet

Retards «insupportables» au consulat du Portugal
Le délai d'attente pour les résidents lusophones auprès des autorités «oscille entre trois et quatre mois», assure mercredi l'OGBL qui dénonce une dégradation du service auprès des Portugais du Grand-Duché recensés par les autorités consulaires. Une situation qui devrait toutefois durer.
Avec 13 employés, le consulat souffre d'un manque de personnels pour faire face aux demandes administratives.