Changer d'édition

La Chine révise à la hausse son bilan covid-19
International 3 min. 17.04.2020 Cet article est archivé

La Chine révise à la hausse son bilan covid-19

La Chine révise à la hausse son bilan covid-19

Photo: AFP
International 3 min. 17.04.2020 Cet article est archivé

La Chine révise à la hausse son bilan covid-19

La république populaire compte désormais plus de 4.600 victimes du coronavirus. Le pays a appelé à l'unité internationale, après des accusations nourries sur son manque de transparence quant à l'apparition et la propagation de la maladie.

 (AFP) - Depuis son apparition fin 2019 à Wuhan, la métropole du centre du pays, le coronavirus a infecté plus de deux millions de personnes à travers le monde, conduit au confinement de plus de 4,4 milliards d'habitants et mis au chômage partiel ou total des dizaines de millions de salariés. Alors que les conditions de sortie de cette crise sanitaire semblent incertaines, le président français Emmanuel Macron a mis en cause Pékin, jeudi, emboîtant le pas aux dirigeants américains. Il y a «manifestement des choses qui se sont passées qu'on ne sait pas», a-t-il déclaré au quotidien britannique Financial Times, mettant en doute le bilan affiché par la Chine.

A Londres, le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab a aussi déclaré que Pékin devrait répondre à des «questions difficiles concernant l'apparition du virus et pourquoi il n'a pas pu être stoppé plus tôt». Face à ces critiques, un porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, a estimé vendredi «impératif que tous les pays s'unissent pour combattre l'épidémie ». Mais le responsable a démenti toute dissimulation dans le bilan chinois des victimes.

Un peu plus tôt, la mairie de Wuhan avait toutefois créé la surprise en révisant à la hausse le nombre de décès intervenus sur son territoire, annonçant 1.290 morts supplémentaires tout en expliquant leur non-comptabilisation initiale par le fait qu'ils étaient décédés chez eux et non à l'hôpital. Ce nouveau décompte porte à 4.632 le bilan des décès enregistré dans le pays le plus peuplé du monde.

L'économie mondiale continue de subir de plein fouet les conséquences du confinement décrété un peu partout pour tenter d'enrayer la progression du virus. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a estimé que le marché pétrolier subissait «un choc historique, brutal, extrême et d'ampleur planétaire». 

Toutes les économies frappées

Les chiffres de la croissance chinoise publiés vendredi montrent un PIB en recul de 6,8% sur un an au  premier trimestre, du jamais-vu depuis l'établissement des statistiques trimestrielles au début des années 1990. Aux Etats-Unis, où des pans entiers de l'économie sont en sommeil, le président Donald Trump a présenté jeudi un plan pour faire «redémarrer l'Amérique». Il a néanmoins estimé que les Etats «en bonne santé» pouvaient redémarrer «littéralement dès demain», avant l'échéance du 1er mai un temps évoquée, mentionnant le Montana, le Wyoming ou le Dakota du Nord, relativement épargnés.

Les dirigeants du G7 se sont engagés jeudi à travailler ensemble à la réouverture de leurs économies alors que du côté européen, les autorités avancent vers le déconfinement en ordre dispersé, au grand regret d'ailleurs du Premier ministre luxembourgeois. 


Sur le même sujet

La pandémie de coronavirus tue toujours quotidiennement des milliers de personnes, mais le président américain a mis à exécution sa menace en suspendant la contribution américaine à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au moment où le déconfinement s'enclenche timidement en Europe.
US President Donald Trump speaks during the daily briefing on the novel coronavirus, which causes COVID-19, in the Rose Garden of the White House on April 14, 2020, in Washington, DC. (Photo by MANDEL NGAN / AFP)
La pandémie covid-19 fait craindre des conséquences importantes sur l’économie du Grand-Duché. Franz Fayot, le ministre de l’Economie évoque un impact certain, bien que difficilement mesurable pour le moment.
TOPSHOT - A medical staff member from Jilin Province tears up during a ceremony before leaving as Tianhe Airport is reopened in Wuhan in China's central Hubei province on April 8, 2020. - Thousands of Chinese travellers rushed to leave COVID-19 coronavirus-ravaged Wuhan on April 8 as authorities lifted a more than two-month prohibition on outbound travel from the city where the global pandemic first emerged. (Photo by Hector RETAMAL / AFP)
Plus d'un million de personnes ont désormais été testées positives au nouveau coronavirus dans le monde, une fraction du nombre réel de malades. Près de 1.200 personnes sont décédés en 24 heures en Amérique, du jamais-vu dans un seul pays.
LAS VEGAS, NEVADA - APRIL 02: A sign reading "Heroes work here" is shown outside MountainView Hospital during the continuing spread of the coronavirus across the United States on April 2, 2020 in Las Vegas, Nevada. Hospital workers across the country are on the front lines of the battle against the coronavirus (COVID-19), which was declared a global pandemic by the World Health Organization on March 11th. So far, there have been more than 1,450 COVID-19 cases in Nevada, resulting in 38 deaths.   Ethan Miller/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines «très, très douloureuses» face à la pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945.
TOPSHOT - An employee wearing protective gear, working for environmental services company AMSA, sprays disinfectant on Piazza Duomo in Milan, on March 31, 2020 during the country's lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. (Photo by Piero Cruciatti / AFP)
Le coronavirus continue ses ravages en Europe, où les pays les plus touchés renforcent leur lutte contre la pandémie qui a déjà fait plus de 31.000 morts dans le monde, alors qu'aux Etats-Unis, Donald Trump a renoncé à boucler New York.
A Newly installed sign encouraging social distancing to stop the spread of coronavirus (COVID-19) is displayed on a closed park as the skyline of Manhattan is seen From Weehawken New Jersey on March 28, 2020. - US President Donald Trump said on March 28, 2020 that he's considering a short-term quarantine of New York state, New Jersey, and parts of Connecticut. (Photo by Kena Betancur / AFP)
La pandémie de Covid 19 pousse certaines personnes à consulter Internet pour compléter leur information sur le covid-19. Mais cette démarche risque de donner une mauvaise vision de la situation. «Il est extrêmement difficile de collecter des données fiables sur cette pandémie», estime l'épidémiologiste Joël Mossong.
An Grafiken und Statistiken zu Covid-19 herrscht momentan kein Mangel, doch was sagen die Daten aus und was nicht?
Après la décision de l'Inde de confiner ses 1,3 milliard d'habitants face au coronavirus, ce sont pratiquement plus de 2,5 milliards de personnes qui sont confinées. Dans le même temps, les Etats-Unis et le Brésil s'efforcent au contraire de minimiser.
A policeman stands guard at a road checkpoint the day after Indian Prime Minister Narendra Modi announced a 21-day government-imposed nationwide lockdown as a preventive measure against the COVID-19 coronavirus in New Delhi on March 25, 2020. - India's 1.3 billion people will go under "total lockdown" from midnight on March 24 (1830 GMT) for 21 days to combat the spread of the coronavirus pandemic, Prime Minister Narendra Modi said. (Photo by Sajjad HUSSAIN / AFP)