Changer d'édition

La Catalogne ferme bars et restaurants pour 15 jours
International 3 min. 14.10.2020

La Catalogne ferme bars et restaurants pour 15 jours

La Catalogne ferme bars et restaurants pour 15 jours

International 3 min. 14.10.2020

La Catalogne ferme bars et restaurants pour 15 jours

Les établissements de l'Horeca vont être fermés jusqu'à la fin octobre dans la région située au nord-est de l'Espagne à partir de jeudi soir. L'évolution préoccupante de l’épidémie de covid-19 dans cette région autonome explique cette mesure.

(AFP) -  L'annonce de cette mesure drastique intervient après le bouclage partiel de Madrid et d'autres restrictions prises dans les régions d'Andalousie, de Navarre ou de Galice pour combattre la hausse des contaminations en Espagne, où la pandémie a tué plus de 33.000 personnes. Le gouvernement catalan recommande également de limiter au maximum les activités sociales, d'appliquer le télétravail quand il est possible et promet par ailleurs des aides et crédits pour le secteur de la restauration.

Le taux d'incidence est en augmentation sur Barcelone, mais reste en dessous des 500 cas pour 100.000 habitants durant les deux dernières semaines, seuil défini par le gouvernement espagnol pour appliquer de nouvelles restrictions. Selon les derniers chiffres considérés comme fiables par les chercheurs, ce taux d'incidence se situe à 340 à Barcelone et 320 dans l'ensemble de la Catalogne. Le taux de reproduction est actuellement à 1,5 à Barcelone et à 1,4 dans l’ensemble de la Catalogne.


Teachers and nonacademic personnel queue to undergo PCR tests outside the Virgen de la Paloma high school, ahead of the reopening of schools for a new academic year amid the coronavirus pandemic, in Madrid on September 2, 2020. (Photo by Gabriel BOUYS / AFP)
Madrid déjà submergée par la deuxième vague
Près de l'aéroport de la capitale espagnole, l'armée de grues s'active 24h/24: ici doit sortir de terre en novembre «l'hôpital des pandémies». Mais la nouvelle vague de l'épidémie de covid-19 est déjà là, mettant à rude épreuve le système de santé.

Mais si le taux de reproduction commence à être élevé, c'est surtout la rapide tendance à la hausse qui inquiète. «Le nombre de cas augmente très vite et nous calculons que si rien n’est fait, nous arriverons plus ou moins dans dix jours aux 500 cas pour 100.000 habitants» explique Clara Prats, membre du groupe de recherche sur l'épidémie à l'Université polytechnique de Catalogne.

Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement catalan opte toujours pour le principe de précaution, préférant agir tôt et vite plutôt que de prendre le risque d'une perte de contrôle des contaminations. «Il faut appliquer des restrictions dès que possible pour couper la chaîne de contaminations et ainsi éviter par exemple un nouveau confinement, poursuit la chercheuse, l'idée est d'appliquer des restrictions très tôt, sur une durée courte, pour donner un coup d'arrêt à l'épidémie».

«Chercher l'origine des contaminations ailleurs»  

Avec actuellement 1.024 personnes hospitalisées pour le covid-19 en Catalogne, dont 189 en réanimation, le système hospitalier est d'ailleurs encore loin d'être saturé. «Mais là aussi nous observons une rapide augmentation et nous devons garder la situation sous contrôle», indique Clara Prats. «Il y a une hausse des admissions en réanimation, nous ne sommes pas en situation de saturation mais c'est ce qu’il faut justement éviter», confirme de son côté le docteur Juan Ambrosioni, infectiologue en première ligne de l'unité covid à l'Hospital Clinic.

Pour le secteur de la restauration en revanche, la situation est dramatique. L'association des restaurateurs de Barcelone considère «inadmissible» que le gouvernement catalan continue de «stigmatiser» le secteur, en le désignant comme principal responsable des contaminations, et lui demande de «chercher l'origine des contaminations ailleurs», puisqu'après «trois mois de capacité limitée pour les restaurants, les contaminations continuent d’augmenter».


Women dance on the sand at an outdoor restaurant of a beach in Fregene near Rome, on August 14, 2020. - "Put your masks on!" repeats the DJ, shouting vainly into his microphone, but the  dancers below, dripping in sweat, don't seem to care. While the threat of a second wave of coronavirus looms nearer in several European countries, such as Spain, Italy is trying to stem new infections in the middle of "Ferragosto", the sacrosanct holiday weekend of August 15. (Photo by Tiziana FABI / AFP)
Italie et Espagne ferment leurs discothèques
Les deux pays méditerranéens ont renoué ce week-end avec les restrictions afin d'endiguer la résurgence du covid-19. Les autorités craignent en effet que la vie nocturne ne contribue à faire exploser les contaminations.

Le premier adjoint au maire de Barcelone, le socialiste Jaume Collboni, a déclaré ce mercredi matin que la décision de fermer les restaurants lui semblait «disproportionnée» et d'autant plus surprenante qu'il y a quelques jours, le gouvernement catalan «parlait de rouvrir les discothèques».   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Recrudescence «inquiétante» des cas de covid
Confirmé par un nouveau rapport de la Commission, la hausse du nombre de nouvelles infections ces dernières semaines pousse l'exécutif européen à classer le Grand-Duché dans les pays en situation jugée «préoccupante».
Lokales, Rentrée in Bettemburg (Schoul am Duerf), Schule, Maske, Maskenpflicht, Corona, Covid-19, Schoulrentrée, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Nouvelles restrictions attendues dans le monde
Plus de 30 millions de cas de covid-19 ont été recensés dans le monde avec un taux de transmission jugé «alarmant» en Europe où de nouvelles mesures sanitaires draconiennes sont attendues ce vendredi au Royaume-Uni , en Espagne mais aussi en Israël.
People walk past an advertisement with Atletico Madrid's Argentinian coach Diego Simeone in the neighbourhood of Vallecas in Madrid on September 17, 2020. - The local government of Madrid, the region of Spain hit hardest by the pandemic, backtracked on its plans to introduce targeted lockdowns in areas with high numbers of coronavirus cases. Spain has over 600,000 confirmed cases of the virus and 30,000 deaths from the respiratory disease, one of the world's highest tolls. (Photo by GABRIEL BOUYS / AFP)
Madrid déjà submergée par la deuxième vague
Près de l'aéroport de la capitale espagnole, l'armée de grues s'active 24h/24: ici doit sortir de terre en novembre «l'hôpital des pandémies». Mais la nouvelle vague de l'épidémie de covid-19 est déjà là, mettant à rude épreuve le système de santé.
Teachers and nonacademic personnel queue to undergo PCR tests outside the Virgen de la Paloma high school, ahead of the reopening of schools for a new academic year amid the coronavirus pandemic, in Madrid on September 2, 2020. (Photo by Gabriel BOUYS / AFP)
L'Europe s'alarme d'un rebond de la pandémie
Bond des cas en Allemagne, revenue aux niveaux d'avril, progression inédite en France depuis mai, nouvelle vague en Espagne: à l'approche de la rentrée, le Vieux Continent tremble à l'idée d'un retour en force de l'épidémie.
A healthcare worker uses a swab to collect a sample at a temporary testing centre for the novel coronavirus in Madrid on August 17, 2020. - Just seven weeks after bringing its first coronavirus wave under control, experts say Spain is once again in a "critical" situation with the worst infection rate in Western Europe. (Photo by OSCAR DEL POZO / AFP)
Italie et Espagne ferment leurs discothèques
Les deux pays méditerranéens ont renoué ce week-end avec les restrictions afin d'endiguer la résurgence du covid-19. Les autorités craignent en effet que la vie nocturne ne contribue à faire exploser les contaminations.
Women dance on the sand at an outdoor restaurant of a beach in Fregene near Rome, on August 14, 2020. - "Put your masks on!" repeats the DJ, shouting vainly into his microphone, but the  dancers below, dripping in sweat, don't seem to care. While the threat of a second wave of coronavirus looms nearer in several European countries, such as Spain, Italy is trying to stem new infections in the middle of "Ferragosto", the sacrosanct holiday weekend of August 15. (Photo by Tiziana FABI / AFP)
Les Barcelonais appelés à «rester chez eux»
Cette recommandation lancée afin de freiner la reprise de l'épidémie de covid-19 concerne près de quatre millions de personnes. Le gouvernement régional catalan a également décidé de fermer cinémas ou discothèques.
A woman wearing a face mask holds a Catalan pro-independence estelada flag during a gathering to welcome the president of the Catalan language association Omnium Cultural, Jordi Cuixart, after leaving the prison for the weekend, in Barcelona, on July 17, 2020. - The nine Catalan separatist leaders, sentenced to jail for the 2017 secession attempt, left their prisons today to spend the weekend at home, under a semi-freedom situation, the regional government of Catalonia said. (Photo by Josep LAGO / AFP)