Changer d'édition

La bronca des bourgmestres wallons
International 3 min. 16.04.2021

La bronca des bourgmestres wallons

Mercredi, le Comité de concertation a décidé de la réouverture des terrasses à compter du 8 mai. Une décision qui ne fait pas l'unanimité.

La bronca des bourgmestres wallons

Mercredi, le Comité de concertation a décidé de la réouverture des terrasses à compter du 8 mai. Une décision qui ne fait pas l'unanimité.
Photo: AFP
International 3 min. 16.04.2021

La bronca des bourgmestres wallons

Liège, Namur ou encore Mons pourraient laisser ouvrir les terrasses le 1er mai en dépit des nouvelles règles sanitaires.

De notre correspondant, Max Helleff (Bruxelles) - Willy Demeyer est une personnalité qui compte au parti socialiste. Ces derniers jours, on l’a vu un peu partout dans les médias. Et pour cause : le bourgmestre de Liège est en passe de devenir le visage de la résistance (passive) aux normes sanitaires visant l’horeca.

Mercredi, le Comité de concertation emmené par le Premier ministre Alexander De Croo a décidé de ne pas rouvrir les restaurants et les cafés le 1er mai. Seule la réouverture des terrasses sera autorisée le 8 mai. En juin, la remise en marche complète du secteur pourra être actée si la vaccination a suffisamment progressé et si la situation dans les unités de soins intensifs est revenue à la quasi-normale.


(FILES) In this file photo taken on April 09, 2021 Niall Coghlan delivers barrels of beer from Brixton Brewery to a bar in Brixton, south London on April 9, 2021 ahead of the easing of coronavirus restrictions to allow pub beer gardens in England to reopen on April 12. - Britain took another tentative step towards the resumption of normal life on April 12, as pubs and restaurants were allowed to partially reopen, in a major easing of coronavirus restrictions. Pubs and restaurants across England can now serve drinkers and diners outside, bringing some cheer to the beleaguered hospitality industry after repeated closures over the last year. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Les Belges retrouveront les terrasses le 8 mai
Un mois après le Luxembourg, cafetiers et restaurateurs de Belgique pourront accueillir à nouveau leurs clients. Mais en extérieur seulement et avec un nombre de consommateurs limité à table.

Pour les restaurateurs et les cafetiers, c’en est trop. Et Willy Demeyer est de ceux qui, en arguant de son impuissance à faire régner l’ordre, les soutient. «Je suis responsable de l’ordre public et je constate que nous n’avons pas assez de forces policières pour mettre fin à ces actions-là. Si la police intervient avec l’effectif réduit qui est le sien, ça peut poser des problèmes d’ordre public à Liège», plaide-t-il.  

Demeyer n’est pas seul. Les bourgmestres de Mons et de Namur l’ont rejoint. La bronca s’étend ainsi aux principales villes wallonnes qui rappellent au passage au gouvernement leur déficit en moyens policiers. Le 1er mai, jour de la Fête du travail, s’annonce tendu. Particulièrement dans la Cité ardente où une cinquantaine de restaurateurs sont sur la brèche, comptant bien profiter de l’esprit frondeur que l’on prête traditionnellement aux Liégeois pour marquer le coup.


12.04.2021, Niedersachsen, Hildesheim: Ein Corona-Selbsttest liegt am Platz eines Schülers in einem Klassenraum der Robert Bosch Gesamtschule Hildesheim. Der Start der verpflichtenden Corona-Selbsttests für Schülerinnen, Schüler und Lehrkräfte ist aus Sicht des Schulleitungsverbandes Niedersachsen chaotisch verlaufen. Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L’école belge abandonne les tests salivaires
Ce mode de dépistage avait pourtant été présenté comme un frein à la propagation du virus dans l’enseignement obligatoire.

Le bourgmestre de Bruxelles-Ville, le socialiste Philippe Close, soutient pour sa part le projet du KVS, le théâtre royal flamand de Bruxelles, de rouvrir ses portes le 26 avril prochain. La culture n’a pourtant pas reçu le feu vert du gouvernement. Son sort fera l’objet d’une nouvelle réunion du Comité de concertation en fin de semaine prochaine. Des projets-tests visant à rétablir les activités culturelles moyennant certaines dispositions sanitaires pourraient être alors lancés. Mais, pour toute une partie du secteur, en juin il sera déjà trop tard. La saison sera terminée.

Pour tenter de calmer le jeu, les gros bras du gouvernement fédéral se sont invités sur les plateaux de télévision. Alexander De Croo, Frank Vandenbroucke (Santé), Annelies Verlinden (Intérieur)… le message ne varie pas. «Une semaine de plus à attendre, cela veut dire un demi-million de personnes vaccinées en plus. Donc un demi-million de gens qui sont protégés.» Les bourgmestres sont appelés à se reprendre. «On ne veut quand même pas le Far-West», ironise Vandenbroucke. De Croo ajoute que «ce virus accepte mal la discussion politique» et demande aux édiles de s’adapter.


24.11.2020, Belgien, Br¸ssel: Alexander De Croo, Premierminister von Belgien, tr‰gt eine Mund-Nasen-Bedeckung bei seinem Besuch im Flughafen Br¸ssel-Zaventem. De Croo wird dort auch Mitglieder der Flughafengesellschaft treffen. Foto: Pool Christophe Licoppe/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le sprint législatif du gouvernement De Croo
Quitte à être élaguée, la loi "Pandémie" censée soutenir les mesures sanitaires en vigueur doit être absolument votée d’ici mai.

Le Soir s’interroge : «Etonnant de constater cette tentation (de la rébellion) en Belgique alors qu’en France, pays des gilets jaunes, la population suit des consignes beaucoup plus drastiques et lourdes sans broncher. La gravité de la situation sanitaire justifierait-elle une plus grande docilité ?».

Politiquement, la question de la survie du gouvernement se pose petit à petit. Le libéral flamand Alexander De Croo croise désormais le fer au sein de sa coalition avec ses deux partenaires francophones les plus importants : le mouvement réformateur (libéral francophone) de Georges-Louis Bouchez qui n’a de cesse de l’étriller depuis des mois et, désormais, par le biais des bourgmestres, le parti socialiste de Paul Magnette. La crise menace.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les Belges retrouveront les terrasses le 8 mai
Un mois après le Luxembourg, cafetiers et restaurateurs de Belgique pourront accueillir à nouveau leurs clients. Mais en extérieur seulement et avec un nombre de consommateurs limité à table.
(FILES) In this file photo taken on April 09, 2021 Niall Coghlan delivers barrels of beer from Brixton Brewery to a bar in Brixton, south London on April 9, 2021 ahead of the easing of coronavirus restrictions to allow pub beer gardens in England to reopen on April 12. - Britain took another tentative step towards the resumption of normal life on April 12, as pubs and restaurants were allowed to partially reopen, in a major easing of coronavirus restrictions. Pubs and restaurants across England can now serve drinkers and diners outside, bringing some cheer to the beleaguered hospitality industry after repeated closures over the last year. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Vous devez montrer patte blanche à la frontière
Alors que la France a mis en place des restrictions de déplacements jusqu'à début mai, le préfet de la Moselle entend faire respecter les règles. Un contrôle intensif a eu lieu samedi dernier, et d'autres pourraient suivre.