Changer d'édition

La Belgique temporise face au covid
International 3 min. 09.11.2021
Santé

La Belgique temporise face au covid

Après l'administration de 16,9 millions de doses, le taux de vaccination anti-covid atteint les 75% en Belgique.
Santé

La Belgique temporise face au covid

Après l'administration de 16,9 millions de doses, le taux de vaccination anti-covid atteint les 75% en Belgique.
Photo : dpa
International 3 min. 09.11.2021
Santé

La Belgique temporise face au covid

Max HELLEFF
Max HELLEFF
En dépit des critiques venues de l’opposition, les autorités ne comptent pas évoquer de nouvelles mesures avant le 19 novembre.

 De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - Les statistiques sont stables depuis quelques jours, mais elles inquiètent pourtant. Les autorités belges s’attendent à ce que le seuil des 500 lits occupés en unités de soins intensifs par des malades du covid soit atteint rapidement. Cinq cents lits, soit la moitié des mille lits qui, lors de la précédente vague pandémique, constituaient la barre à ne surtout pas dépasser pour éviter la saturation des hôpitaux.


DENVER, CO - NOVEMBER 03: National Jewish Health registered nurse Emily Cole holds out a dose of the pediatric COVID-19 vaccine on November 3, 2021 in Denver, Colorado. The U.S. Centers for Disease Control has approved the Pfizer-BioNTech pediatric vaccine for the 28 million children aged 5-11 years old.   Michael Ciaglo/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
La Belgique parie sur la troisième dose
Après les seniors et les personnes fragiles, une troisième injection est proposée au personnel soignant, sur base du volontariat. Un pas que devrait suivre bientôt le Luxembourg.

Un rapport remis au gouvernement par le commissariat Corona évoque pour sa part le chiffre de 550 malades du virus en soins intensifs dès le mois prochain. Un comité de concertation est annoncé le 19 novembre. Il réunira une nouvelle fois les autorités du pays afin de décider des mesures à opposer à la pandémie. 

«Des semaines difficiles s’annoncent, a prévenu lundi à la Chambre le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke. Le niveau de contamination est trop élevé et mène à des problèmes dans les soins de santé.»

Peu de choses filtrent pour l’instant sur ce qui fera l’ordre du jour du «codeco», un raccourci pour comité de concertation passé dans le langage usuel des Belges. Mais à juger de la détermination que met Frank Vandenbroucke à recommander le télétravail, il y a fort à parier que les bureaux des entreprises seront vides dans les prochains mois. 

Le socialiste estime que le travail à distance doit être privilégié dès à présent,  contribuant ainsi à limiter les contacts. Les syndicats n’en demandaient pas tant pour pousser les patrons à devancer l’appel. Et pour le reste, a rappelé Frank Vandenbroucke sur les ondes de la chaîne publique RTBF, le port du masque et le covid safe ticket (pass sanitaire) sont là pour protéger les Belges.

Le ministre s’appuie sur des chiffres remis par le Risk Assessment Group, un conseil d’experts scientifiques qui conseille le gouvernement. Les dernières données recueillies démontrent que la Belgique est au niveau d’alerte 4, avec plus de 100 contaminations par 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours.

Différents scénarios sont évoqués. A commencer par un rebond pandémique qui pourrait suivre à court terme les congés de Toussaint. Quant aux fêtes de fin d’année, elles inspirent à Steven Van Gucht, le porte-parole interfédéral de lutte contre le coronavirus, l’idée d’une «cinquième vague», peut-être «plus petite» que la quatrième en raison du vaccin.

Le virologue recommande de jouer la montre. Aux plus de 65 ans, il conseille d’éviter de prendre trop vite la troisième dose du vaccin (alors que la semaine dernière, les centres de vaccination bruxellois débordaient d’aînés demandant précisément cette troisième injection). «Elle peut être administrée au plus tôt quatre mois après la deuxième vaccination, précise Steven Van Gucht. Sinon, cela n’a pas beaucoup d’effet.»

Pas raisonnable

On s’y perd un peu. Et, de toute évidence, ces précisions ne suffisent pas à calmer les esprits. Les partis politiques d’opposition jugent ainsi qu’attendre jusqu'au 19 novembre pour que soit organisé le comité de concertation n’est pas raisonnable. «Ça ne va pas. Ni sur la gestion de crise. Ni sur la com'. Ni pour emporter l’adhésion des citoyens aux gestes qui freinent le virus», estime sur Twitter la députée humaniste et médecin, Catherine Fonck. Ce ne serait pas la première fois qu’un codeco express est organisé en avance sur le calendrier…

Depuis  lundi, les élèves des écoles secondaires wallonnes doivent de nouveau porter le masque en permanence. Ils rejoignent ainsi leurs camarades bruxellois qui le portent depuis la rentrée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Flandre remet en cause les objectifs fixés par la Commission européenne en matière de réduction de gaz à effet de serre.
A picture taken on October 29, 2021 shows workers boarding buses after the end of their shift in front of the Maritsa East II, the largest  thermal power plant in Bulgaria, near the village of Kovachevo. - Bulgaria which joined the EU in 2007 but remains one of the bloc's poorest and also one of the most coal-dependent countries had long refrained from setting a deadline to end electricity production from coal.
But the government announced last month that it would propose 2038 or 2040 as possible end dates as part of its engagements under the European Green Deal. (Photo by Nikolay DOYCHINOV / AFP)
S'il concernait jusque-là certains évènements, le «Covid Safe Ticket» sera étendu à partir du 1er octobre dans la capitale belge, notamment dans le secteur de l'Horeca. L'objectif: endiguer les nouvelles infections alors que les autorités peinent à vacciner ses habitants.
Autorisés de nouveau à voyager à l'étranger pour des motifs non essentiels, ils seront aussi suivis à la trace à leur retour et mis à l'amende en cas d'infraction aux règles.
Registered nurse Frederick Morley loads syringes with the Moderna Covid-19 vaccine at a mobile Covid-19 vaccination clinic at Saint Charles Borromeo Catholic Church's McGivney community center in Bridgeport, Connecticut on April 20, 2021. - The clinic is serving the local parish community who live around the church and many whom without local access to the vaccine due to language, immigration and transportation barriers. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)