Changer d'édition

La Belgique se prépare à la «septième vague»
International 3 min. 21.07.2022
Pandémie de covid-19

La Belgique se prépare à la «septième vague»

Depuis deux semaines, le nombre de cas de covid a bondi dans le monde. Ce regain est principalement alimenté par les sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5.
Pandémie de covid-19

La Belgique se prépare à la «septième vague»

Depuis deux semaines, le nombre de cas de covid a bondi dans le monde. Ce regain est principalement alimenté par les sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5.
Photo: Philipp von Ditfurth/dpa
International 3 min. 21.07.2022
Pandémie de covid-19

La Belgique se prépare à la «septième vague»

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Vaccination, ventilation, soutiens au personnel soignant: rien ne doit être négligé pour l’automne.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - Lentement mais sûrement, la Belgique se prépare au retour du virus à l’automne prochain. Le nombre de patients contaminés admis à l’hôpital a franchi le cap des 2.000 unités alors que le nombre de contaminations et de décès quotidiens est lui aussi en hausse. Un pic d’hospitalisations est attendu la semaine prochaine.


Ces dernières années, les ménages luxembourgeois ont mis beaucoup d'argent de côté.
La Belgique réforme ses pensions a minima
Un nouveau «bonus pension» est introduit pour inciter les travailleurs à ne pas prendre de retraite anticipée.

En dépit de ces signes avant-coureurs, la situation est jugée sous contrôle. Pour l’instant. Car suivant un raisonnement vérifié lors des précédentes vagues pandémiques, les chiffres devraient connaître une hausse subite avec les retours de vacances.

La Belgique n’offre à voir qu’un coup de sonde parmi d’autres. Depuis deux semaines, le nombre de cas de covid a bondi dans le monde. Ce regain est principalement alimenté par les sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5, non seulement plus contagieux mais plus aptes à contourner les défenses immunitaires. Pour ne rien arranger, un nouveau variant détecté en Inde (BA.2.75) commence à se propager sur la planète.

Une nouvelle campagne de vaccination

Et l’on reparle de vaccination. La Belgique a décidé de lancer une nouvelle campagne dès septembre en priorisant les plus âgés et les profils à risque, avant de proposer une quatrième dose à l’ensemble de sa population adulte.


Le virus se rappelle au souvenir de la Belgique
Les chiffres de la pandémie repartent à la hausse, incitant les scientifiques à appeler la population à la prudence.

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) évoque une «septième vague de la pandémie».  «Une nouvelle vague ou un nouveau variant qui peut nous frapper fortement sont loin d’être exclus. Il n’y a pas de raison de paniquer mais bien d’être prudents», dit-il en demandant au pays de se tenir prêt pour la rentrée. Outre l’injection d’une dose de rappel, le socialiste flamand souligne l’importance de la ventilation dans différents secteurs (horeca, culture, etc.) invités à se préparer d'ici le mois de septembre.

Autres mesures-clés évoquées: le retour du masque et l’extension du recours au télétravail. Vendredi dernier, le conseil des ministres a approuvé de surcroît un avant-projet de loi portant sur des mesures de police administrative en matière de restrictions de voyage. Le texte remet en selle le Passenger Locator Form (PLF), même en dehors d’une situation d’urgence épidémique. Ces mesures valent pour les voyageurs se rendant en Belgique en provenance de zones ou de pays où sévit une maladie infectieuse.

Risque d'aggravation de pénurie de personnel

Frank Vandenbroucke ne compte pas en rester là. Il ne veut plus que le personnel des hôpitaux se retrouve débordé au premier rebond pandémique, avec le risque d’assister à une saturation des unités de soins intensifs. Les vagues de covid successives ont décimé les rangs des soignants, le plus souvent frappés de fatigue extrême lorsqu’ils n’étaient pas eux-mêmes infectés. Le ministre a par ailleurs réussi à faire passer une loi qui les oblige à se vacciner, au risque que les réfractaires se retirent au moins momentanément de la profession, aggravant ainsi la pénurie de personnel.


Der Iran erwartet vom Westen ein Entgegenkommen bei den Sanktionen.
Quand la Belgique traite avec un Etat voyou
Un projet de loi organisant le transfèrement de prisonniers avec l’Iran pourrait aboutir à relâcher des terroristes.

Frank Vandenbroucke entend enfin permettre temporairement aux hôpitaux de recourir à l’embauche de retraités et d’étudiants, pourvu qu’ils soient dûment diplômés. Pour celles et ceux qui sont toujours aux études, un engagement sera possible une fois acquis un certain niveau de connaissances et de compétences. Pour éviter les départs de soignants vers d’autres cieux – et notamment le Luxembourg où les rémunérations sont autrement généreuses -, une nouvelle revalorisation salariale pourrait être décidée. Un Fonds blouses blanches prévoit déjà un rabiot de 402 millions d’euros par an. Reste à voir si ces mesures de soutien suffiront à apaiser une corporation qui se dit à bout de souffle.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Flandre occidentale présente le plus haut taux de contamination bien que la vaccination y soit l'une des plus élevées d’Europe. Le comité de concertation, devant décider des nouvelles mesures sanitaires, est avancé de vendredi à mercredi.
13.11.2021, Niedersachsen, Hannover: ILLUSTRATION - Die Mitarbeiterin eines Testzentrums in der Innenstadt hält einen Teststab für einen Schnelltest in ihrer Hand. Ab dem 13.11.2021 können Apotheken und Testzentren wieder kostenlose Corona-Schnelltests für alle anbieten. Foto: Moritz Frankenberg/dpa +++ dpa-Bildfunk +++