Changer d'édition

La Belgique maintient sa confiance à AstraZeneca
International 3 min. 12.03.2021

La Belgique maintient sa confiance à AstraZeneca

Si le Luxembourg a retiré un lot du vaccin du laboratoire britannique par principe de précaution, son voisin belge conserve lui sa confiance dans le sérum.

La Belgique maintient sa confiance à AstraZeneca

Si le Luxembourg a retiré un lot du vaccin du laboratoire britannique par principe de précaution, son voisin belge conserve lui sa confiance dans le sérum.
Photo: AFP
International 3 min. 12.03.2021

La Belgique maintient sa confiance à AstraZeneca

Les autorités assurent que le pays n'a pas été destinataire du lot mis en cause au Danemark notamment, et que le Luxembourg a préféré écarter de sa campagne vaccinale par précaution.

De notre correspondant, Max Helleff (Bruxelles) - La Belgique conserve sa pleine confiance à AstraZeneca. Comme la France d'ailleurs. Jeudi, ce vaccin a été suspendu par le Danemark en premier, en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, et cela en dépit des déclarations rassurantes du régulateur européen et du fabricant. Une dizaine d’Etats membres ont suivi, en invoquant le principe de précaution. Le Luxembourg a retiré pour sa part un lot de ce vaccin.


ARCHIV - 21.02.2021, Slowakei, Banska Bystrica: Eine Ampulle des Corona-Impfstoffs von AstraZeneca steht in einem Impfzentrum während der Impfkampagne für die Mitarbeiter im Bildungswesen neben einer angebrochenen Packung mit weiteren Ampullen. Nach dem Lieferstopp von Corona-Impfstoff aus der Europäischen Union will Australien gemeinsam mit anderen Ländern Druck auf Brüssel ausüben, um abgesprochene Dosen doch noch zu erhalten. (zu dpa «Impf-Protektionismus»: Australien sucht nach Lieferstopp Verbündete") Foto: Jan Kroölak/tasr/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg retire un lot de vaccins AstraZeneca
La ministre de la Santé confirme que plusieurs centaines de doses de vaccins produits par le laboratoire suédois ont été mises de côté. Cela en raison de problèmes de coagulation chez certains sujets vaccinés avec un lot précis.

Les autorités belges insistent sur le fait que la décision danoise est basée sur des problèmes relatifs à un lot particulier. Aucune dose du lot de vaccins AstraZeneca suspect n’a été livrée à la Belgique, a indiqué la vice-Première ministre Petra De Sutter. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a tenu le même discours à la Chambre.

Après les innombrables couacs du début, la stratégie vaccinale belge est entrée dans la phase des +65 ans. Elle va donc toucher plus de personnes, et plus vite. Notamment grâce à la décision de retarder l’administration de la seconde dose du vaccin Pfizer, repoussée de 21 à 35 jours après la première injection, ce qui permettra d’augmenter le nombre de patients traités.


CHICAGO, ILLINOIS - FEBRUARY 05: A passenger arrives for an American Airlines flight at O'Hare International Airport on February 05, 2021 in Chicago, Illinois. American Airlines and United Airlines, two of the nation�s largest carriers, are anticipating having to furlough thousands of employees as both companies continue to see a pandemic-related slow-down in air travel.   Scott Olson/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Le passeport vaccinal continue de diviser en Europe
Alors que plusieurs pays européens ont annoncé le lancement d'un certificat facilitant la circulation des seules personnes vaccinées, l'idée ne remporte pas tous les suffrages, notamment au Grand-Duché.

Cependant, ce rythme reste trop lent au goût de certains. 7% des Belges ont reçu la première dose Pfizer à ce jour. Dans l’opposition, le député humaniste Georges Dallemagne se déclare en faveur d’une forme de passeport vaccinal, une «attestation de vaccination», mais aussi d’une vaccination obligatoire sous certaines conditions. Au contraire d’une «discrimination, cette attestation donnerait de la liberté supplémentaire à beaucoup», affirme-t-il.  Le député relaie une crainte souvent évoquée : le refus d’une partie de la population de se faire vacciner pourrait saper l’objectif d’immunité collective. 

Le nombre de décès liés au coronavirus est en augmentation de 7%, suivant logiquement avec retard la hausse récente des admissions à l’hôpital. Avec plus de 22.000 décès, la Belgique est le «second mondial» en termes de nombre de morts. Aujourd’hui, près de 2.000 personnes sont toujours hospitalisées. Et, selon l’Institut de Santé publique Sciensano, bien qu’il n’y ait pas de troisième vague, la Belgique n’est pas près de quitter le «plateau» pandémique sur lequel elle se trouve.

Il faut malgré tout retrouver une vie aussi normale que possible et les autorités pensent en priorité aux jeunes. Dans un Facebook live inattendu, le Premier ministre Alexander De Croo s’est adressé à ceux «qui ont dû mettre une partie de leur vie entre parenthèses».

Concrètement, la rentrée scolaire reprendra à 100% en présentiel pour tous les élèves le 19 avril, après les vacances de Pâques. Toutefois, les 3e et 4e secondaires (14-16 ans) pourront retourner en classe avant cette date, le 22 ou le 29 mars. «On est inquiet par ce qu'il se passe sur le plan de la santé mentale de nos adolescents. On a des signaux d'alerte du monde médical, des pédopsychiatres, etc, et on ne peut pas les ignorer», a assuré la ministre francophone de l’Education Caroline Désir sur Bel-RTL. Chaque jour est donc «bon à prendre», a-t-elle poursuivi tout en précisant que tous les examens de fin d’année seront bien organisés.


12.02.2021, Schleswig-Holstein, Kiel: Ein komplett mit Eis überzogenes Straßenschild, dass auf einen Fußgängerweg hinweist, steht am Ufer der Kieler Förde. Foto: Axel Heimken/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le bien-être des jeunes comme premier devoir
Contrecoup de la lutte anticovid, toute une génération s'est vu privée de ce qui fait le charme de son âge: l'école, les copains, les sentiments et expériences partagés. Il est donc plus que temps de se préoccuper du moral des élèves.

Dans la course contre le virus, toutes les initiatives sont les bienvenues. Un projet-pilote vient d’être lancé dans une vingtaine d'établissements scolaires où les professeurs seront invités à s'auto-prélever une fois par semaine un échantillon de salive qui sera analysé. Un SMS avertira l'enseignant dès le lendemain matin du résultat.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Et de quatre, avec Johnson & Johnson
L'Agence européenne des médicaments autorise les Etats membres à protéger leur population avec le vaccin américain. Facile à conserver et ne nécessitant qu'une seule dose, le produit va bouleverser les campagnes de vaccination en cours
«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être
Jusqu'alors fermement opposé à l'introduction de tout dispositif qui autoriserait les personnes vaccinées à avoir plus de droit que les autres, le Luxembourg met un peu d'eau dans son vin en évoquant, vendredi, sa volonté de «poursuivre les réflexions».