Changer d'édition

La Belgique glisse un peu plus vers le reconfinement
International 4 min. 23.10.2020

La Belgique glisse un peu plus vers le reconfinement

Le Premier ministre Alexander De Croo «demande à tous les Belges de prendre soin d'eux-mêmes, mais aussi des autres, car les petits gestes font la différence».

La Belgique glisse un peu plus vers le reconfinement

Le Premier ministre Alexander De Croo «demande à tous les Belges de prendre soin d'eux-mêmes, mais aussi des autres, car les petits gestes font la différence».
Photo: AFP
International 4 min. 23.10.2020

La Belgique glisse un peu plus vers le reconfinement

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Le Premier ministre Alexander De Croo appelle à la solidarité nationale face au virus. Dès ce week-end, le sport se jouera à huis clos.

De notre correspondant, Max Hellef (Bruxelles) - «A un moment où le virus est vraiment répandu dans notre société, nous ne pouvons pas nous permettre de laisser trop de gens se retrouver à un même endroit». Le Premier ministre Alexander De Croo a esquissé ce vendredi l'esprit d'une série de nouvelles mesures de confinement appelées à entrer immédiatement en vigueur. Après la fermeture des restaurants et des cafés, c'est au tour du sport et des parcs d'attraction de se claquemurer davantage.

Concrètement, le public ne sera plus admis dans les événements sportifs, qu'ils soient professionnels ou non. Tous les matches en amateur sont suspendus. Les compétitions concernant les jeunes âgés de moins de 18 ans restent autorisées, mais seul un membre de la famille peut y assister. Les enfants jusqu'à 12 ans peuvent encore faire un sport de contact. Les piscines restent ouvertes. Les événements culturels peuvent toujours avoir lieu. Mais un maximum de 40 personnes sont acceptées. Idem pour les événements culturels, éducatifs, associatifs si leur organisation permet de respecter les règles de lutte contre le coronavirus. Si la distance sociale est possible, le nombre de personnes peut cependant monter jusqu'à 200.

Les petits gestes font la différence

L'enseignement obligatoire reste en code orange (le présentiel est la règle), sauf en Communauté germanophone où le code rouge sera d'application dès lundi. Le taux d'incidence du coronavirus y atteint les 1.266 contaminations pour 100.000 habitants - soit bien au-dessus de la moyenne belge de 927,9 cas pour 100.000 habitants. Si l'enseignement en classe est privilégié, moyennant le port du masque, les cours à distance sont autorisés pour une partie du secondaire lorsque les moyens manquent. En revanche, les auditoires de l'enseignement supérieur ne pourront être occupés qu'au maximum de 20% de leur capacité – cette mesure ne touche pas les Bacs 1 pour lesquels rien ne change.

Le Premier ministre De Croo n'a pas caché que les mois à venir seraient difficiles. Il a appelé les Belges à s'entraider: «Je voudrais demander à tout le monde de prendre soin de soi-même, mais aussi des autres. Si vous êtes suffisamment fort, vous pouvez peut-être être l'épaule sur laquelle on peut s'appuyer. Les petits gestes font la différence».


Women wear face masks or coverings due to the COVID-19 pandemic, as they walk in Liverpool, north west England on October 2, 2020, following the announcement of new local restrictions for certain areas in the northwest of the country, due to a resurgence of novel coronavirus cases. - The British government on Thursday extended lockdowns to Liverpool and several other towns in northern England, effectively putting more than a quarter of the country under tighter coronavirus restrictions. Health Secretary Matt Hancock said limits on social gatherings would be extended to the Liverpool City region, which has a population of about 1.5 million. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
La Belgique durcit à nouveau le ton
Face à la reprise de l'épidémie de covid-19, le gouvernement belge a annoncé mardi de nouvelles restrictions sur la vie sociale et les rassemblements à compter de vendredi.

Si le politique refuse de passer officiellement le pas, toutes ces mesures sont largement ressenties comme la dernière étape avant un reconfinement total. Plusieurs scientifiques déclarent ouvertement qu'imposer aux Belges de se confiner chez eux est la seule manière de stopper la pandémie. Pour l'épidémiologiste Marius Gilbert, «il n'y a pas le choix». «Je pense que ça va être très difficilement incontournable si on ne veut pas aboutir à une situation de surpopulation hospitalière», argumente-t-il.

La saturation hospitalière déjà menace Bruxelles, Liège, le Hainaut et le Limbourg. Les hôpitaux de Liège ont valu à la Cité ardente d'être qualifiée de «nouveau Bergame» par la presse internationale qui recourt volontiers à la comparaison avec le drame vécu en mars dernier par cette ville du nord de l'Italie, littéralement submergée par le covid.

Dès le 2 novembre, 60% de la capacité en soins intensifs des hôpitaux belges seront consacrés à des patients covid-19
Dès le 2 novembre, 60% de la capacité en soins intensifs des hôpitaux belges seront consacrés à des patients covid-19
Photo: AFP

Dès le 2 novembre au plus tard, 60% de la capacité en soins intensifs des hôpitaux belges seront consacrés à des patients covid-19. Cette phase est le dernier stade avant l’alerte maximale. Les soins non urgents sont mis en veilleuse pour quatre semaines. Pour maintenir des lits disponibles, les hôpitaux les plus sollicités procèdent à des transferts de malades vers d'autres structures. Mais la formule a ses limites. La Flandre, moins touchée par le virus, est pointée du doigt. Plus d'un directeur se demande où est la solidarité obligatoire entre les hôpitaux du pays et réclame une coordination nationale.

Les gouvernements régionaux bruxellois et wallon vont tour à tour demander les pouvoirs spéciaux à leurs parlements respectifs. En Flandre, certains tribunaux refusent déjà d'appliquer des sanctions prises en raison du non-respect du confinement, à défaut d'une base juridique fiable. L'objectif des autorités est d'aller vers plus de rapidité et une meilleure efficacité dans la prise de décision face à la pandémie.

La journée de jeudi a été marquée par un fait symbolique: Sophie Wilmès, qui a incarné tout au long du printemps et de l'été la lutte contre le covid, a été admise aux soins intensifs. L'état de santé de l'ex-Première ministre et désormais chef de la diplomatie serait toutefois sous contrôle, selon son médecin. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg avance à contre-courant
Si de nouvelles mesures restrictives ont été mises en place en Allemagne, en Belgique ou en France, le gouvernement fait le choix de ne pas imposer de nouvelles règles à la population. Mais émet tout de même une série de «recommandations».
Des chiffres rassurants dans les écoles belges
Si le nombre de contaminations dans les classes du royaume continue d'augmenter, cette hausse serait néanmoins moins forte que les semaines précédentes, assure l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE).
Students of the Russian University of Transport wearing face masks attend a lecture in Moscow on October 5, 2020, amid the ongoing coronavirus pandemic. - Russia confirmed 10,888 new Covid-19 cases on October 5, bringing the country�s official amount to 1,225,889 as the number of new infections across the country continues to rise. (Photo by Natalia KOLESNIKOVA / AFP)
Bruxelles ferme ses bars et cafés pour un mois
Au lendemain de la décision du Conseil national de sécurité de ramener la fermeture des établissements en Belgique de minuit à 23 heures, la capitale, à l'instar de Paris, se montre plus coercitive. La mesure entrera en application dès jeudi à 7 heures du matin.
La Belgique durcit à nouveau le ton
Face à la reprise de l'épidémie de covid-19, le gouvernement belge a annoncé mardi de nouvelles restrictions sur la vie sociale et les rassemblements à compter de vendredi.
Women wear face masks or coverings due to the COVID-19 pandemic, as they walk in Liverpool, north west England on October 2, 2020, following the announcement of new local restrictions for certain areas in the northwest of the country, due to a resurgence of novel coronavirus cases. - The British government on Thursday extended lockdowns to Liverpool and several other towns in northern England, effectively putting more than a quarter of the country under tighter coronavirus restrictions. Health Secretary Matt Hancock said limits on social gatherings would be extended to the Liverpool City region, which has a population of about 1.5 million. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Un déconfinement très relatif en Belgique
L’assouplissement des mesures sanitaires d’application depuis le 1er octobre a ses limites. Le port du masque reste ainsi obligatoire en certains endroits de Bruxelles et des grandes villes.
A man wearing a face mask walks past a supermarket's wall displaying a mural photograph of apples in Barcelona on October 1, 2020. - Spain's government published a decree extending drastic restrictions across the capital today, with partial lockdown measures to come into play within 48 hours, despite fierce opposition from Madrid's regional authorities. (Photo by LLUIS GENE / AFP)
Recrudescence «inquiétante» des cas de covid
Confirmé par un nouveau rapport de la Commission, la hausse du nombre de nouvelles infections ces dernières semaines pousse l'exécutif européen à classer le Grand-Duché dans les pays en situation jugée «préoccupante».
Lokales, Rentrée in Bettemburg (Schoul am Duerf), Schule, Maske, Maskenpflicht, Corona, Covid-19, Schoulrentrée, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Une école fermée en Belgique pour cause de covid-19
La contamination d'un membre du personnel a entraîné la fermeture d'une école maternelle dans la commune de Paliseul en province de Luxembourg. Les portes de l’établissement sont closes pour une durée indéterminée