Changer d'édition

La Belgique déconfine d’un cheveu
International 2 min. 06.02.2021 Cet article est archivé

La Belgique déconfine d’un cheveu

Comme ici, à Bruxelles, commerçants et restaurateurs continuent de manifester face aux restrictions qui ont mis leur activité à l'arrêt.

La Belgique déconfine d’un cheveu

Comme ici, à Bruxelles, commerçants et restaurateurs continuent de manifester face aux restrictions qui ont mis leur activité à l'arrêt.
Photo : AFP
International 2 min. 06.02.2021 Cet article est archivé

La Belgique déconfine d’un cheveu

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Les coiffeurs et le tourisme intérieur sont les bénéficiaires d’un léger assouplissement des mesures anti-covid dans le royaume.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) -  Après plusieurs jours de tergiversations, un accord politique a finalement été conclu vendredi pour la réouverture des coiffeurs à partir du samedi 13 février «dans le strict respect des protocoles ». Les autres professions de contact non médicales (les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure,  les salons de massage, les barbiers et les salons de tatouage/piercing) devront attendre le 1er mars.


A health worker fills a syringe with the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine against the novel coronavirus at the vaccination center in Freising, southern Germany, on February 2, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Changement de cap pour la vaccination belge
Les incertitudes pesant sur le vaccin AstraZeneca conduisent le royaume à revoir son programme.

L'ensemble de ces professionnels seront contraints de porter le masque. Des tests répétitifs seront imposés au personnel.

La réouverture des salons de coiffure doit apporter un bol d’air à la société belge. «Les soins du corps sont un facteur important qui nous aident à faire face à une situation difficile» qui le restera durant les prochains mois, a expliqué le Premier ministre Alexander De Croo. 

Ces dernières semaines, le ras-le-bol de la population s’est exprimé à plusieurs reprises dans la rue. Des études universitaires ont mis en garde le politique contre la progression de certaines pathologies mentales et de la souffrance psychique dans la population. A l’exception du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, la plupart des ténors politiques ont milité publiquement ces derniers jours en faveur de la reprise des coiffeurs.

La Belgique ouvre donc quelque peu la soupape bien que sa situation épidémiologique reste fragile. «Le nombre moyen d’infections est stable en dépit de l’arrivée de variants», a insisté  Alexander De Croo tout en plaidant pour «une approche prudente». Une feuille de route a été demandée aux experts afin de fixer les prochaines étapes du déconfinement, cette fois en tenant compte des résultats de la vaccination.

 «Si demain nous décidons que les métiers de contact non médicaux peuvent rouvrir, il ne faudra pas y voir l’annonce de toute une série d’assouplissements. La situation épidémiologique ne le permet tout simplement pas», avait prévenu le Premier ministre jeudi à la Chambre.

Notons encore que les maisons sises dans les villages de vacances, les parcs de bungalows et les campings, pourront rouvrir dès le 8 février, à l'approche donc du Carnaval. Le 13 février, ce sera au tour des parcs zoologiques de reprendre leurs activités moyennant des conditions strictes. Le même jour, les agences immobilières pourront de nouveau faire visiter les biens dont elles ont la charge.

Zone rouge = test

Les grands oubliés sont les restaurants et les cafés, contraints de rester fermés. Le secteur a manifesté vendredi, exigeant notamment l’ouverture des établissements au plus tard le 1er avril. Pour échapper au spectre de la faillite, il demande également des facilités bancaires et de nouvelles aides publiques. 

L’obligation de test pour les voyageurs en provenance d’une zone rouge est étendue à tous les enfants âgés de 6 ans et plus. Cela s’applique à la fois au test négatif avant l’entrée sur le territoire belge pour les non-résidents et au(x) test(s) après l’arrivée pour les résidents et non-résidents.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Soucieuse d'éviter des fermetures de frontières au sein de l'UE, la Commission européenne a recommandé lundi aux Etats membres de mettre en place de nouvelles restrictions de déplacement pour les zones les plus touchées par le virus.
Travellers come out of the Eurostar train from London upon their arrival at the Brussel-Zuid or Bruxelles-Midi, train station on January 15, 2021, in Brussels as the country announced more severe rules for passengers arriving in Belgium from non-EU territories. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT