Changer d'édition

La Belgique durcit ses mesures anti-covid
International 4 min. 26.11.2021
Epidémie

La Belgique durcit ses mesures anti-covid

Alexander De Croo se voit contraint de refermer les restaurants à partir de 23h.
Epidémie

La Belgique durcit ses mesures anti-covid

Alexander De Croo se voit contraint de refermer les restaurants à partir de 23h.
Photo : AFP
International 4 min. 26.11.2021
Epidémie

La Belgique durcit ses mesures anti-covid

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Le Comité de concertation, tenu vendredi, parie sur l’extension de la troisième dose vaccinale à toute la population tout en édictant de nouvelles mesures anti-covid. Cela alors que le nouveau variant est signalé au royaume.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - C’est avec plus d’un mois d'avance sur le calendrier initial que les autorités belges ont décidé, vendredi, d’adopter de nouvelles mesures afin de faire barrage à la pandémie. Chiffres et statistiques ne leur ont pas laissé d’autre choix que de resserrer de nouveau la vis, moins de dix jours après une première série de décisions critiquées pour leur manque supposé de fermeté. Au même moment, un premier cas du variant sud-africain «Nu» était confirmé dans le pays...


(LtoR) Vice-prime minister and Public Health and Social Affairs minister Frank Vandenbroucke, Walloon Minister President Elio Di Rupo and Vice-prime minister and minister of Economy and Work Pierre-Yves Dermagne arrive for a meeting of the consultative committee with ministers of the Federal government, the regional governments and the community governments, on May 2021 in Brussels. (Photo by BENOIT DOPPAGNE / various sources / AFP) / Belgium OUT
Frank Vandenbroucke prédit un sombre avenir
Le ministre belge de la Santé table sur des vagues de contamination pendant «un an, deux ans, trois ans». Guère réjouissant pour un royaume qui compte déjà 26.743 victimes du covid.

«Notre système de soins de santé commence à moins bien fonctionner. Des opérations doivent être reportées. Les soins journaliers sont aussi menacés. La situation dans notre société n’est pas tenable », a justifié le Premier ministre Alexander De Croo, en insistant sur la nécessité de réduire la pression sur les soignants. 

Et de poursuivre : «Heureusement, nous avons le vaccin, 9 adultes sur dix sont vaccinés. Si nous n’avions pas le vaccin, la situation aurait été beaucoup plus dramatique». Il a concédé que le vaccin «n’offre pas une protection absolue », mais tout de même «très, très bonne» face au «covid 21 plus contagieux que le précédent».

Concrètement, les discothèques (qui venaient à peine de rouvrir leurs portes) vont devoir les refermer au moins jusqu'au 15 décembre. Soit la date du prochain Comité de concertation qui aura à réévaluer la situation sanitaire.


PRODUKTION - 17.11.2021, Baden-Württemberg, Stuttgart: Eine Krankenpflegerin versorgt in einem Patientenzimmer eines abgetrennten Bereichs für Covid-19 Patienten einer Intensivstation des Klinikum Stuttgart, einen Covid-19-Patienten, im Vordergrund ist eine Beatmungsmaschine zu sehen.      (zu dpa "Auf der Corona-Intensivstation") Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Face au virus, la Belgique perd patience
Au royaume, des voix s’élèvent pour dénoncer des mesures gouvernementales anti-covid jugées trop timides face à la quatrième vague pandémique.

Le secteur de l’horeca devra fermer entre 23h et 5h du matin. Au restaurant et dans les bars, les convives ne pourront pas être à plus de six par table, sauf s’ils appartiennent au même foyer. Les commerces de nuit devront également cesser toute activité dès 23h. Idem pour les marchés de Noël.

Les réunions privées à l’intérieur sont interdites, sauf cérémonies de mariage et de funérailles. Ceux qui assisteront à des activités privées (culturelles, par exemple) à l’intérieur devront demeurer assis… Le CST (pass sanitaire) est obligatoire à partir de 50 personnes à l’intérieur, 100 personnes à l’extérieur. La «bulle sociale» qui régulait les contacts des foyers lors des précédents confinements ne fait cependant pas sa réapparition. Quant aux compétitions sportives, elles peuvent avoir lieu mais sans public à l'intérieur, à l’exception des parents des participants de moins de 18 ans.

Le télétravail reste fixé à 4 jours par semaine jusqu'au 19 décembre. Il avait été un moment question de l’étendre à cinq jours.

Les écoles restent ouvertes, en dépit de l’important foyer de propagation du virus que constituent les classes primaires. Les salles de professeurs seront fermées. Les contacts directs entre les classes différentes seront évités. Dès la troisième contamination, une classe entière sera mise en quarantaine.  Les activités extrascolaires sont interdites.

Si ces mesures compliqueront un peu plus la vie des Belges dès ce samedi, elles paraissent cependant moins sévères que ce que ne laissait présager la dramatisation des derniers jours. Les chiffres de la pandémie sont en effet impressionnants, supérieurs à ceux de la précédente vague. Plus de 300 personnes sont ainsi quotidiennement admises à l’hôpital (+22%), 36 meurent chaque jour en moyenne (+16%).

Une étude de l'Institut de santé publique Sciensano conclut que les personnes non vaccinées dans la tranche d’âge des 55 à 64 ans risquent 50 fois plus de succomber que les vaccinées.  

C’est ici qu'intervient une autre mesure importante décidée vendredi : l’ensemble de la population recevra une dose vaccinale supplémentaire. Cette campagne  qui va viser tous les Belges – et non plus seulement les plus de 65 ans et les personnes fragiles – sera mise en branle dès ce samedi, «afin qu’un maximum de personnes soient inoculées avant Noël». Le pas vers la vaccination obligatoire n’a donc pas été franchi. La vaccination des enfants de 5 à 11 ans est soumise aux conclusions futures du Conseil supérieur de la santé et du Comité consultatif de bioéthique.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les députés luxembourgeois évoqueront l'épineux sujet de l'obligation vaccinale, à l'occasion d'un débat de concertation ce mercredi à 14h. Tour d'horizon sur la mise en œuvre de cette mesure.
18.01.2022, Brandenburg, Potsdam: Ursula Nonnemacher (2.v.l, Bündnis90/Die Grünen), Brandenburgs Gesundheitsministerin, sieht dabei zu, wie die Apothekerin Barbara Oberüber (2.v.r) einer Frau in der Impfstelle Metropolishalle eine Corona-Impfung erklärt, während die Ärztin Bushra Malik ihr beratend zur Seite steht. In Brandenburg starten in dieser Woche die Schulungen von Apothekerinnen und Apotheker zur Corona-Impfung. Foto: Joerg Carstensen/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La mort d’une patiente explique le retrait partiel de ce vaccin unidose censé faciliter le déroulement de la campagne de vaccination. Désormais, seuls les 41 ans et plus y auront droit.
(FILES) In this file photo the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine is administered to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - Half of all US adults will have received full Covid-19 vaccines on May 25, 2021, the White House said, marking another huge milestone in the fight against the pandemic. "Today, the United States will reach 50 percent of American adults fully vaccinated," a White House official said, speaking on condition of anonymity.More than half a million Americans have died from the coronavirus but the country is now a world leader in rolling out vaccinations. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)