Changer d'édition

L'Union cherche les milliards pour son «Pacte vert»
International 2 min. 14.01.2020 Cet article est archivé

L'Union cherche les milliards pour son «Pacte vert»

Présente lundi au Luxembourg, Ursula von der Leyen a eu l'occasion de présenter sa ligne environnementale au Grand-Duc Henri, à Fernand Etgen et Xavier Bettel.

L'Union cherche les milliards pour son «Pacte vert»

Présente lundi au Luxembourg, Ursula von der Leyen a eu l'occasion de présenter sa ligne environnementale au Grand-Duc Henri, à Fernand Etgen et Xavier Bettel.
Photo: Chris Karaba
International 2 min. 14.01.2020 Cet article est archivé

L'Union cherche les milliards pour son «Pacte vert»

Pour financer une transition énergétique «juste» qui va coûter des milliards, la Commission von der Leyen dévoile mardi à Strasbourg un plan d'investissement. Celui-ci s'appuie sur un nouveau fonds pour soutenir les régions les plus dépendantes au charbon.

(AFP) Avec son «Green plan» présenté en décembre, quelques jours seulement après sa prise de fonction, Ursula von der Leyen a fait du climat la priorité de sa Commission. Mais la transition du continent vers la neutralité carbone d'ici 2050 comme le souhaite l'Allemande dans ce «Pacte vert» sera coûteuse. Où trouver les quelque 260 milliards d'euros d'investissement supplémentaires par an que Bruxelles estime nécessaires pour réaliser ses ambitions?

Au total, avec son «Plan d'investissement pour une Europe durable», jusqu'à 1.000 milliards d'euros seraient mobilisés dans les 10 prochaines années en faveur de la transition d'un continent où les émissions de gaz à effet de serre seraient les plus faibles possible. Et ce par le biais de multiples sources de financement.


Ursula von der Leyen, ancienne ministre du gouvernement d'Angela Merkel, sait qu'elle est attendue sur la question climatique.
Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat
L'argent devra provenir de fonds publics mais également privés, a précisé la nouvelle patronne de l'exécutif européen, mercredi. Un objectif annoncé en pleine COP25, et alors que le Grand-Duché a rehaussé ses objectifs climatiques.

Le Fonds de transition juste serait en lui-même doté de 7,5 milliards d'euros entre 2021 et 2027 (le prochain budget pluriannuel de l'Union européenne) dans le projet de la Commission. De l'argent frais, assure la présidente de la Commission qui était lundi à Luxembourg, pour un nouvel outil qui s'inscrira dans la politique de cohésion de l'UE. 

Le Fonds serait accompagné d'autres moyens de financement, via des programmes d'investissement de l'Union mais aussi de la Banque européenne d'investissement (BEI), en pleine mue pour devenir la «banque du climat» de l'UE.

Rassurer certains Etats

Viendront s'ajouter des dépenses en faveur du climat réparties dans les différentes catégories du budget de l'UE, par exemple les transports ou l'agriculture, ainsi que des investissements privés-publics. La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré. 

Avec cette proposition législative sur le mécanisme de transition juste, qui sera soumise à négociation entre les Etats membres et le Parlement européen, la Commission tente de rassurer les pays de l'Est encore réticents à s'engager pleinement. Préoccupée par le coût économique et social de sa transition, la Pologne a ainsi refusé d'adhérer à l'objectif de neutralité climatique d'ici 2050 lors du sommet européen de décembre. 


TO GO WITH AFP STORY BY ANTHONY LUCAS
(FILES) -- A file picture taken on February 14, 2013 shows smokes rising from stacks of a thermal power station in Sofia. Starting on September 27, 2013, six years after their last diagnosis on global warming, climate experts of the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) will present their new state of affairs: an increasingly alarming wakeup call in preparation of the 2015 expected climate agreement.  AFP PHOTO / DIMITAR DILKOFF
Le niveau de C02 continue de croître
Les émissions de dioxyde de carbone d'origine fossile ne connaissent pas de répit, malgré la baisse de l'utilisation du charbon, compensée par le recours au pétrole et surtout au gaz naturel. Un nouvel avertissement est lancé en marge de la COP25 à Madrid.

La transformation vers une économie européenne faible en émissions de carbone va peser sur les régions encore très dépendantes du charbon, très présent en Pologne, République tchèque, mais aussi certaines régions d'Allemagne. 

La question du soutien à l'énergie nucléaire, pas encore complètement tranchée au sein de l'UE dans le cadre de la réflexion sur la transition, se posera une nouvelle fois. Bien moins émettrice en gaz à effet de serre que les énergies fossiles, certains Etats membres comme la République tchèque ou la Hongrie, mais aussi la France, ont défendu sa prise en compte dans le bouquet énergétique lors du dernier sommet européen.


Sur le même sujet

La Suisse dit adieu à l'une de ses centrales nucléaires
Après 47 ans en service, le site de Mühleberg a été définitivement déconnecté ce vendredi du réseau en raison de la cherté de son entretien. Il s'agit d'une première sur le territoire de la Confédération qui n'a désormais plus que trois centrales.
Von der Leyen lance son «Pacte vert»
La présidente de la Commission européenne a présenté mercredi une feuille de route vers la neutralité climatique destinée à devenir la «nouvelle stratégie de croissance» de l'Union européenne.
(FILES) This file photo taken on June 30, 2019 shows vines badly burnt by the sun and heat in a vineyard in Restinclieres, near Montpellier, southern France. - A "historic" heatwave in 2019 hit the south of France, causing a "climate emergency" for humans and animals. (Photo by SYLVAIN THOMAS / AFP)
Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat
L'argent devra provenir de fonds publics mais également privés, a précisé la nouvelle patronne de l'exécutif européen, mercredi. Un objectif annoncé en pleine COP25, et alors que le Grand-Duché a rehaussé ses objectifs climatiques.
Ursula von der Leyen, ancienne ministre du gouvernement d'Angela Merkel, sait qu'elle est attendue sur la question climatique.
«50 actions pour 2050»
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dévoilé ce mercredi un ambitieux programme qui a pour ambition de devenir neutre en carbone d'ici 2050.
View of a gas flare in Anelo, Argentina, in the Vaca Muerta Formation, on November 28, 2019. - Vaca Muerta is an enormous non-conventional oil and gas deposit nestled in a geologic formation. It occupies over 30,000 square kilometers in the states of Neuquen, Rio Negro, La Pampa and Mendoza and provides 43% of the total oil production and 60% of the gas production of Argentina. (Photo by Emiliano Lasalvia / AFP)