Changer d'édition

L'UE veut se préparer à la prochaine pandémie
International 3 min. 10.06.2020

L'UE veut se préparer à la prochaine pandémie

L'assouplissement des restrictions est à l'ordre du jour à travers le monde

L'UE veut se préparer à la prochaine pandémie

L'assouplissement des restrictions est à l'ordre du jour à travers le monde
Photo: AFP
International 3 min. 10.06.2020

L'UE veut se préparer à la prochaine pandémie

Plusieurs dirigeants européens parmi lesquels Angela Merkel et Emmanuel Macron demandent à l'UE de tirer les leçons des insuffisances face au covid-19 pour se préparer à la prochaine pandémie, alors que le déconfinement se poursuit en Europe.

(AFP) - Alors que l'assouplissement des restrictions est à l'ordre du jour à travers le monde, plusieurs dirigeants européens ont demandé mardi à l'UE que soient étudiés les moyens de mieux se préparer à la prochaine pandémie, estimant que l'Union européenne n'avait pas été à la hauteur face au covid-19.

La réponse chaotique face au coronavirus, qui a officiellement fait 184.256 morts dans l'UE, a «soulevé des questions» sur le niveau de préparation, et souligné le besoin d'une approche à l'échelle de l'Europe, singulièrement alors qu'il est question d'une deuxième vague de la pandémie, analysent-ils dans une lettre à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui accompagne un document d'orientation. La lettre est signée par le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, le Polonais Mateusz Morawiecki, l'Espagnol Pedro Sanchez, la Belge Sophie Wilmès et la Danoise Mette Frederiksen.

 «Crise alimentaire mondiale»  

La veille, le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait lancé une mise en garde depuis Genève: «Bien que la situation en Europe s'améliore, dans le monde elle s'aggrave». Le nombre de morts s'élève à plus de 407.000. Quelque 75% des nouveaux cas enregistrés dimanche, journée record avec 136.000 nouveaux cas, l'ont été dans dix pays, principalement sur le continent américain et en Asie du sud.

L'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), branche régionale de l'OMS, a déclaré mardi que l'hiver austral et les ouragans menaçaient la lutte contre le covid-19 sur le continent américain. L'ONU s'inquiète également des conséquences de la pandémie: son secrétaire général Antonio Guterres a mis en garde contre une «crise alimentaire mondiale» aux répercussions à long terme.

Les compagnies aériennes pourraient subir plus de 84 milliards de dollars de pertes en 2020, et plus de 15 milliards encore en 2021
Les compagnies aériennes pourraient subir plus de 84 milliards de dollars de pertes en 2020, et plus de 15 milliards encore en 2021
Photo: AFP

Pour tenter de juguler les effets potentiellement désastreux de la crise sanitaire pour l'économie, le gouvernement français a dévoilé mardi un plan de soutien à la filière aéronautique, représentant «un effort total de 15 milliards d'euros», dont 1,5 milliard consacré à la recherche vers un avion neutre en carbone en 2035. Dans le monde, les compagnies aériennes pourraient subir plus de 84 milliards de dollars de pertes en 2020, et plus de 15 milliards encore en 2021, a estimé mardi l'Association internationale du transport aérien (Iata).

En Europe, le déconfinement se poursuit. A Paris, la tour Eiffel rouvrira le 25 juin avec port du masque obligatoire et montée uniquement pas les escaliers, avec un nombre de visiteurs limité. En Espagne, qui a enregistré plus de 27.000 décès, le championnat de football reprend jeudi, après trois mois d'interruption. Le masque restera néanmoins obligatoire sous peine d'amende une fois le déconfinement achevé. Au Royaume-Uni, le déconfinement se fait au compte-gouttes. Toute personne arrivant dans le pays de l'étranger doit observer une quarantaine de 14 jours, une mesure à l'efficacité contestée qui affole les secteurs aérien et du tourisme. Le bilan des morts s'élève officiellement à 40.883 personnes au Royaume-Uni.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Appel franco-allemand à la réouverture des frontières
Le président de l'Assemblée nationale française et son homologue allemand appellent à une réouverture le plus vite possible des frontières entre pays européens, après plusieurs semaines de fermeture due à la pandémie de coronavirus.
Spanish Civil Guard officers stand guard in a checkpoint at the Spanish-Portuguese border between Tui and Valenca, on March 16, 2020. - Portugal will close its border with Spain to tourists for at least a month to curb the spread of coronavirus, Portuguese Prime Minister Antonio Costa said yesterday. Goods and people travelling for work will still be allowed to cross the border but not those on leisure trips, he told a news conference after speaking by videoconference with his Spanish counterpart Pedro Sanchez. (Photo by MIGUEL RIOPA / AFP)
L'Europe relancée par un plan de 500 milliards d'euros
France et Allemagne ont proposé un dispositif financier afin d'aider l'Union européenne à surmonter la crise historique engendrée par la pandémie de coronavirus. Ce plan, pas encore accepté, passerait par un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne.
German Chancellor Angela Merkel arrives to address a joint press conference with French President Emmanuel Macron, who attends via video link, at the Chancellery in Berlin, Germany, on May 18, 2020 on the effects of the novel coronavirus COVID-19 pandemic. (Photo by Kay NIETFELD / POOL / AFP)
La désunion menace Bruxelles
En sommant la semaine dernière la Banque centrale européenne (BCE) de rendre des comptes, la justice allemande soulève de nombreuses questions sur la cohésion de l'UE face au naufrage économique provoqué par la crise du coronavirus.
ARCHIV - 07.09.2016, Hessen, Frankfurt/Main: ARCHIV - Die Zentrale der Europäischen Zentralbank (EZB) in Frankfurt am Main (Hessen) ragt am 07.09.2016 hinter einer Stele mit dem EZB-Logo hoch. (zu dpa "Die Folgen eines deutschen Urteils: Wankt Europas Justiz-Architektur?" am 10.05.2020) Foto: picture alliance / Arne Dedert/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'UE prône la solidarité pour sortir de la crise
Les 27 chefs d'Etat et de gouvernement, flanqués des dirigeants des trois institutions de l'Union européenne, ont prôné la solidarité pour sortir «plus forts» de la pandémie de coronavirus, dans une vidéo publiée ce samedi sur Twitter à l'occasion de la journée de l'Europe.
A picture taken in Brussels on May 6, 2020 shows the  EU Commission building bearing a banner that reads "Coronavirus Global Response", as the country is under lockdown to stop the spread of the Covid-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / POOL / AFP)
«La pérennité de l'UE dépend de sa solidarité»
Le Vieux continent commémore sans grande pompe en raison de la crise du covid-19, les 70 ans de la déclaration de Robert Schuman. L'occasion d'un entretien avec le Premier ministre Xavier Bettel qui rappelle l'importance de l'unité européenne, surtout en cette période de pandémie.
Politik, ITV Xavier Bettel für Europa Tag, Foto. Lex Kleren/Luxemburger Wort
L'Europe divisée avant un sommet sur l'après-crise
Les dirigeants européens s'apprêtent à débattre jeudi des solutions pour sortir l'Union européenne de la récession due à la pandémie de coronavirus, mais la désunion règne entre les pays membres. Ce qui devrait les contraindre à reporter toute décision d'envergure.