Changer d'édition

L'UE se dit ouverte à un plafonnement du prix du gaz
International 2 min. 05.10.2022
Conflit en Ukraine

L'UE se dit ouverte à un plafonnement du prix du gaz

Si l'Allemagne s'est jusque-là montrée réticente, une quinzaine d'autres pays réclament le plafonnement général du prix de gros du gaz
Conflit en Ukraine

L'UE se dit ouverte à un plafonnement du prix du gaz

Si l'Allemagne s'est jusque-là montrée réticente, une quinzaine d'autres pays réclament le plafonnement général du prix de gros du gaz
Photo: AFP
International 2 min. 05.10.2022
Conflit en Ukraine

L'UE se dit ouverte à un plafonnement du prix du gaz

La Commission européenne est prête à «examiner» un plafonnement des prix du gaz sur le marché européen, comme le réclame une majorité d'Etats membres pour faire face à la hausse des factures énergétiques.

(AFP) - Jusqu'alors, la proposition faisait débat. Ce mercredi, la Commission européenne s'est néanmoins dite prête à «examiner» un plafonnement des prix du gaz sur le marché européen. Les députés européens ont pour leur part réclamé «un plafond tarifaire sur les importations de gaz» et «un embargo immédiat et complet sur les importations russes» d'énergie.


European Commission President Ursula von der Leyen holds a press conference at the EU headquarters in Brussels, on September 28, 2022. - The EU is proposing a new sanctions package against Russia, including an oil price cap, in response to the ongoing conflict in Ukraine and the recent referendum in occupied territories which President Ursula von der leyen qualified as a "sham". (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
L'UE s'accorde sur des mesures d'urgence pour alléger les factures
Les ministres européens de l'Energie ont trouvé un accord vendredi sur des mesures d'urgence pour aider ménages et entreprises de l'UE face à l'explosion des factures, mais beaucoup estiment qu'il faut aller encore plus loin à l'approche de l'hiver.

L'objectif ? Faire face à la hausse des factures énergétiques. Mais un tel plafonnement des prix du gaz doit être «conçu correctement», prévient la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Il faut «garantir la sécurité de l'approvisionnement», précise-t-elle ainsi devant le Parlement européen à Strasbourg. 

«Nous allons travailler avec les États membres pour réduire les prix du gaz et limiter leur volatilité, afin de limiter l'impact de la manipulation des prix par la Russie», a ajouté la cheffe de l'exécutif communautaire. Il s'agirait toutefois d'une «solution temporaire» dans une «période exceptionnelle».

Berlin sous pression

Jusqu'alors, il était question d'un plafonnement du prix du gaz russe uniquement, mais l'idée peinait à convaincre. La Commission européenne, comme l'Allemagne, craignait qu'une limitation du prix de toutes les importations de gaz pousse les producteurs à préférer d'autres destinations.

Mais une majorité d'Etats membres - quinze, dont la France, la Belgique et l'Italie - réclament un plafonnement général du prix de gros du gaz. De son côté, l'Allemagne, qui était le pays le plus dépendant du gaz russe, a jusqu'à présent rejeté l'idée. Mais Berlin est sous pression depuis l'annonce la semaine dernière d'un plan national de 200 milliards d'euros pour protéger son économie contre la hausse des prix de l'énergie. 

Accusant l'Allemagne de faire cavalier seul, certains pays redoutent un avantage aux entreprises allemandes par rapport à leurs concurrentes de pays n'ayant pas les moyens de financer un tel «bouclier». 


Claude Turmes wirbt in Brüssel für ein geeintes Vorgehen der EU.
«Une mesure de justice sociale»
Le ministre de l'Energie Claude Turmes (déi gréng) a salué l'accord politique trouvé à l'issue de la réunion extraordinaire du Conseil des ministres de l'Energie de l'UE. Des mesures d'urgence pour aider les ménages et les entreprises ont été validées.

Des doutes balayés par la présidente de la Commission. «Il est primordial que nous préservions des conditions de concurrence équitables au sein de l'Union européenne dans notre marché unique», a souligné Mme von der Leyen, sans toutefois mentionner l'Allemagne. «Sans solution européenne, nous risquons la fragmentation», a-t-elle averti.

Un porte-parole de la Commission a précisé à la presse que cette proposition était encore en train d'être travaillée et serait détaillée dans une lettre envoyée aux dirigeants européens avant le sommet de vendredi à Prague. Une réunion des ministres de l'Energie se tiendra également les 11 et 12 octobre.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'exécutif européen a présenté plusieurs mesures visant à limiter la flambée des prix du gaz. Ces propositions doivent encore recevoir l'approbation des pays membres de l'Union européenne.
ARCHIV - 31.01.2020, Frankreich, Straßburg: Die Flaggen der europäischen Mitgliedsstaaten wehen vor dem Gebäude des Europäischen Parlaments in Strasbourg. Inmitten der Energiekrise sollen die meisten Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter der EU - also auch Spitzenverdiener - eine merkbare Gehaltserhöhung bekommen. Die Meinungen darüber sind auch unter Europapolitikern gespalten. (zu dpa: «Gehaltsplus in der Krise - Sollten EU-Spitzenpolitiker verzichten?») Foto: Philipp von Ditfurth/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Plafonnement des revenus excessifs des producteurs d’électricité
Le ministre de l'Energie Claude Turmes (déi gréng) a salué l'accord politique trouvé à l'issue de la réunion extraordinaire du Conseil des ministres de l'Energie de l'UE. Des mesures d'urgence pour aider les ménages et les entreprises ont été validées.
Claude Turmes wirbt in Brüssel für ein geeintes Vorgehen der EU.
En France ou en Belgique, les commandes groupées de mazout, qui permettent de gagner quelques centimes sur le prix au litre, existent depuis des années et connaissent un grand succès en ce moment. Au Luxembourg, la pratique est quasi inexistante.
Le mazout de chauffage a subi une augmentation de près de 20% en juin
Accord de principe suite à la tripartite
Les discussions entre les partenaires sociaux et le gouvernement ont terminé tard ce mardi soir, au troisième jour de la tripartite. Elles ont accouché d'un paquet de mesures destinées à lutter contre l'inflation, mais sans report d'index.
An Tag 3 diskutierten die Sozialpartner unter anderem über die von der Regierung vorgeschlagene Energiepreisbremse. Gegen Mittag wurden die Verhandlungen unterbrochen und kurz vor 19 Uhr wieder aufgenommen.