Changer d'édition

L'UE réserve 225 millions de vaccins anti-covid
International 21.08.2020 Cet article est archivé

L'UE réserve 225 millions de vaccins anti-covid

L'Union a déjà conclu d'autres accords de possibles approvisionnements avec des fabricants américain, français et suédo-britannique.

L'UE réserve 225 millions de vaccins anti-covid

L'Union a déjà conclu d'autres accords de possibles approvisionnements avec des fabricants américain, français et suédo-britannique.
Photo : AFP
International 21.08.2020 Cet article est archivé

L'UE réserve 225 millions de vaccins anti-covid

La Commission européenne a annoncé avoir réservé ces doses auprès du laboratoire allemand CureVac. Il s'agit du quatrième accord de ce type passé par l'Union européenne dans l'espoir de la découverte d'une formule préventive à l'infection.

(AFP) - Les discussions entre la Commission européenne et la firme CureVac devraient aboutir à un contrat d'achat anticipé, a expliqué l'exécutif européen dans un communiqué. Le contrat envisagé «permettrait à tous les États membres de l'UE d'acheter le vaccin et également de faire des dons à des pays à revenu faible ou moyen ou de le retransférer vers des pays européens», est-il souligné. L'achat initial serait de 225 millions de doses pour le compte des Etats membres de l'UE, une fois l'efficacité et l'innocuité d'un vaccin démontrées.

Bruxelles a déjà réservé 300 millions de doses du vaccin en préparation du français Sanofi, et 400 millions de celui de l'américain Johnson & Johnson. La Commission a par ailleurs signé le 14 août un contrat d'achat anticipé avec le groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca pour 300 millions de doses, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires.


A worker holds flu vaccine dispensers at the Sinovac Biotech Ltd. laboratory in Beijing, China, Monday, June 15, 2009. The dispensers are similar to those which the company will use for the Swine Flu vaccine. The company, which obtained the virus seed on June 8 from the United States Center of Disease Control, on Monday launched large scale cultivation of the virus in preparation for production of the vaccine for the Swine Flu virus. (AP Photo/Greg Baker)
Le Luxembourg a bien manqué de vaccins
Concentré sur la lutte contre le covid-19, le ministère de la Santé aurait négligé de renouveler certains marchés de livraison de vaccins. Du coup, même la réserve de la Direction de la Santé est épuisée pour certaines substances pathogènes.

 «La Commission européenne tient sa promesse d'assurer aux Européens et au monde un accès rapide à un vaccin sûr qui nous protège contre le coronavirus. Chaque cycle de négociations que nous concluons avec l'industrie pharmaceutique nous rapproche de la victoire contre ce virus», s'est félicitée la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Jeudi, le président français Emmanuel Macron a estimé qu'il existait des «perspectives raisonnables» d'obtenir un vaccin contre le coronavirus «dans les prochains mois». Mais pas un mot sur un possible intérêt sur le vaccin développé par la Russie, annoncé le 11 août dernier par Vladimir Poutine en personne. La semaine prochaine devrait marquer le début des essais cliniques pour ce produit baptisé «spoutnik», déjà perçu avec scepticisme par la communauté internationale.  


Sur le même sujet

Le laboratoire américain pourrait bien être le cinquième autorisé à commercialiser son vaccin anti-covid en Europe. Dans l'attente de l'avis de l'Agence des médicaments, la commission européenne a précommandé 200 millions de doses.
Les laboratoires vont augmenter de 50 millions de doses les arrivages à destination des pays de l'UE, annonce mercredi Ursula von der Leyen. Une décision qui intervient après la décision de retarder le déploiement des flacons du laboratoire américain Johnson&Johnson.
(FILES) This file photograph taken on March 30, 2021, shows vials of the Pfizer/BioNTech vaccine in a cold room before being packaged for shipping at an AGEPS (Agence Generale des Equipements et Produits de Sante - General Agency for Health Equipment and Products ) of the Paris public hospitals (AP-HP) warehouse in the Paris suburbs, amidst the coronavirus (Covid-19) pandemic. - The EU is turning more heavily to BioNTech/Pfizer to make up for suspended Johnson & Johnson vaccine doses and for longer-term needs to fight the mutating coronavirus, European Commission chief Ursula von der Leyen said April 14, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP)