Changer d'édition

L'UE négocie l'achat de plus de vaccins encore
International 3 min. 05.01.2021 Cet article est archivé

L'UE négocie l'achat de plus de vaccins encore

En tout, la Commission européenne pourrait réserver 600 millions de doses rien qu'auprès de Pfizer/BioNTech.

L'UE négocie l'achat de plus de vaccins encore

En tout, la Commission européenne pourrait réserver 600 millions de doses rien qu'auprès de Pfizer/BioNTech.
Photo : AFP
International 3 min. 05.01.2021 Cet article est archivé

L'UE négocie l'achat de plus de vaccins encore

La Commission européenne s'est rapprochée des laboratoires Pfizer/BioNTech pour demander 100 millions de doses supplémentaires du seul vaccin pour l'heure autorisé dans l'Union.

Les Etats européens se retrouvant confrontés à la pression populaire sur la lenteur dans l'approvisionnement en vaccins anti-covid, c'est vers la Commission que les gouvernants se retournent désormais. Demandant à l'autorité chargée de centraliser en une commande globale les demandes de sérum de disposer de plus de possibilités vaccinales, et cela rapidement. Ainsi, l'Union européenne négocierait actuellement avec Pfizer Inc. et BioNTech SE un accord qui pourrait doubler leur approvisionnement en vaccins anti-covid.

Le nouveau contrat comprendrait 100 millions de doses, ainsi qu'une option pour 200 millions de doses supplémentaires. La question semble d'autant plus pressante que l'épidémie continue à faire de nombreuses infections et victimes en Europe. Au dernier bilan, l'Europe totalisait 589.554 décès liés à l'infection pour 27 millions de cas positifs dépistés.

Mais surtout, le Vieux Continent - via l'agence européenne des médicaments- tarde à valider d'autres compositions que celle agréée le 21 décembre dernier de la part des deux laboratoires Pfizer/BioNTech. Au mieux, les doses d'AstraZeneca Plc ne seront pas disponibles avant plusieurs semaines au plus tôt. Et encore si EMA rend un avis favorable, mercredi.

La tentative d'obtenir une plus grande quantité du vaccin Pfizer-BioNTech intervient moins d'une semaine après que les 27 États membres ont porté à 300 millions leur commande initiale (qui se limitait alors à 200 millions de doses). Si l'option du nouvel accord était exercée, elle porterait le nombre total de doses à 600 millions. Soit suffisamment pour vacciner les deux tiers de la population de l'Union sur la base d'un schéma à deux injections.


A nurse administers a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine at the hospital Hotel-Dieu in Paris, on January 2, 2021 as a vaccination campaign for healthcare workers aged 50 years and more has been launched at this hospital. (Photo by Sameer Al-DOUMY / AFP)
En attendant les autres vaccins anti-covid
Une semaine après le lancement de la campagne de vaccination, la ministre de la Santé a annoncé la quantité des sérums commandée auprès des autres laboratoires.

L'UE a signé par ailleurs des accords avec un certain nombre d'entreprises pharmaceutiques pour avoir accès à près de 2 milliards de doses.  

Côté Luxembourg, officiellement, le pays s'en tient à la seule commande réalisée auprès de la Commission européenne. Mais dans un récent entretien à Paperjam, le Dr Jean-Claude Schmitt n'a pas caché que le pays avait «signalé à différentes firmes un intérêt pour éventuellement négocier un achat de doses supplémentaires de vaccin. Mais rien n’a été discuté ou signé». Autrement dit, la direction de la Santé traque elle aussi -discrètement- le moyen de s'approvisionner différemment que le circuit de la Commission.

Une certitude : pour l'heure, le Grand-Duché dispose de quoi procéder à la vaccination (1ère piqûre et rappel) pour 36.000 personnes. Il s'agit là de doses livrées par l'usine Pfizer, de Belgique, à l'instar de la première livraison réceptionnée le 26 décembre dernier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le laboratoire américain pourrait bien être le cinquième autorisé à commercialiser son vaccin anti-covid en Europe. Dans l'attente de l'avis de l'Agence des médicaments, la commission européenne a précommandé 200 millions de doses.
Pour répondre aux critiques sur la lenteur des campagnes d'injection du vaccin anti-covid19, la Commission a doublé vendredi ses commandes de doses Pfizer-BioNTech tandis que le Royaume-Uni valide à son tour le vaccin créé par Moderna.
A medical staff receives a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine on January 8, 2021 at the Cavale Blanche hospital in Brest, western France during a vaccination operation of the medical staff against the Covid-19 disease. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
Si la campagne officielle a bel et bien démarré ce lundi au Luxembourg, seule une petite partie de la population sera immunisée d'ici la fin du mois de mars. Environ 6%, selon les données du ministère de la Santé.
(de g. à dr.) Kettami Mohand, infirmier au Centre de vaccination ; Dr Pedro Matos, médecin au Centre de vaccination