Changer d'édition

L'UE mise sur une immunité collective d'ici l'été
International 2 min. 06.04.2021

L'UE mise sur une immunité collective d'ici l'été

L'Europe attend entre «300 à 360 millions» de doses de vaccins pour le deuxième trimestre. De quoi relancer les campagnes de vaccination des 27.

L'UE mise sur une immunité collective d'ici l'été

L'Europe attend entre «300 à 360 millions» de doses de vaccins pour le deuxième trimestre. De quoi relancer les campagnes de vaccination des 27.
Photo: AFP
International 2 min. 06.04.2021

L'UE mise sur une immunité collective d'ici l'été

Si aucun des Vingt-Sept n'avait atteint fin mars l'objectif de vacciner 80% des personnes de plus de 80 ans, l'accélération des livraisons de vaccins prévue au deuxième trimestre pourrait néanmoins changer la donne, a estimé mardi la Commission européenne.

(AFP) - Depuis le début de la pandémie, l'espoir d'une immunité collective se trouve dans tous les esprits. Selon la Commission européenne ce mardi, ce rêve pourrait bien devenir réalité. L'accélération des livraisons de vaccins, souligne cette dernière, pourrait permettre à l'Union européenne (UE) d'atteindre «l'immunité collective» face au covid-19 cet été.


05.04.2021, Sachsen-Anhalt, Quedlinburg: Krankenschwester Manuela Harke impft im Impfzentrum des Landkreises Harz eine Frau. Auch über die Feiertage wurde hier geimpft. Ostermontag nahmen 210 Personen ihre Corona Impfung in Empfang. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un centre de vaccination supplémentaire le 12 avril
A compter de lundi prochain, le hangar de Luxembourg Air Rescue à Sandweiler accueillera les équipes de vaccination anti-covid. Une montée en puissance alors que le cap des 100.000 doses administrées vient d'être dépassé.

Si cette immunité apparaît désormais plausible, la partie était, il y a peu, encore loin d'être gagnée. Fin mars, aucun des 27 n'avait ainsi atteint les objectifs fixés, à savoir vacciner 80% des personnes de plus de 80 ans. Un échec commun, bien qu'il ait «différentes raisons» selon les pays, souligne un porte-parole de l'exécutif européen à l'AFP.

Parmi elles, les importants retards de livraison. Au premier trimestre, les Européens ont ainsi reçu 107 millions de doses, très en deçà des projections initiales. Une nette accélération est néanmoins attendue d'ici à fin juin, à savoir «300 à 360 millions» de doses rien que pour le deuxième trimestre. «Sur cette base, nous aurons assez de doses pour atteindre notre objectif crucial de 70% de la population adulte vaccinée», a insisté le porte-parole.

«Cela nous conduira à une situation où nous aurons une immunité collective suffisante pour combattre le virus», a-t-il ajouté, tout en précisant que ces projections dépendaient de la livraison effective des vaccins et des campagnes de vaccination mises en place par les Etats.

Selon des statistiques du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), portant sur 23 pays, environ 60% des personnes de plus de 80 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin anti-covid au 5 avril, et seulement 29,7% avaient reçu les deux doses leur permettant d'être entièrement vaccinées. Au Luxembourg, où a débuté la vaccination des 65-69 ans fin mars, 75.862 personnes ont reçu au moins une première injection et 23.494 ont déjà eu les deux.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un centre de vaccination supplémentaire le 12 avril
A compter de lundi prochain, le hangar de Luxembourg Air Rescue à Sandweiler accueillera les équipes de vaccination anti-covid. Une montée en puissance alors que le cap des 100.000 doses administrées vient d'être dépassé.
05.04.2021, Sachsen-Anhalt, Quedlinburg: Krankenschwester Manuela Harke impft im Impfzentrum des Landkreises Harz eine Frau. Auch über die Feiertage wurde hier geimpft. Ostermontag nahmen 210 Personen ihre Corona Impfung in Empfang. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un lien «clair» entre AstraZeneca et les thromboses
Quelques semaines après l'avoir jugé «sûr et efficace», un membre de l'Agence européenne des médicaments fait volte-face. Si les causes précises restent encore inconnues, les experts ont détecté des cas de caillots cérébraux post-vaccination chez de jeunes vaccinés.
ARCHIV - 12.03.2021, Sachsen-Anhalt, Wernigerode: Im regionalen Impfzentrum wird eine Spritze mit dem Corona-Impfstoff von Astrazeneca aufgezogen. Der Corona-Impfstoff von Astrazeneca ist aus Sicht der EMA sicher. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa - ACHTUNG: Dieses Foto hat dpa bereits im Bildfunk gesendet +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine
Si les thématiques des 15 pétitions validées en fin de semaine dernière sont très disparates, l'avancée de la vaccination contre le covid-19 reste en revanche visiblement au cœur des préoccupations des résidents.
A medical worker prepares a dose of the Pfizer/BioNTech vaccine, in a gymnasium, in Nogent-le-Rotrou, western France, on April 3, 2021. - 770 second doses are expected to be administered during a flash vaccination day. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
AstraZeneca reconnaît de nouveaux soucis
Le géant pharmaceutique a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le Luxembourg avait déjà été informé de certains creux d'approvisionnement.
Syringes are loaded with the AstraZeneca Covid-19 Vaccine at the Skane University Hospital vaccination centre in Malmo, Sweden, on February 17, 2021. (Photo by Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP) / Sweden OUT