Changer d'édition

L'UE garantit 15 milliards pour aider les pays pauvres
International 2 min. 07.04.2020 Cet article est archivé

L'UE garantit 15 milliards pour aider les pays pauvres

Ursula von der Leyen prône pour une  «réponse mondiale coordonnée»

L'UE garantit 15 milliards pour aider les pays pauvres

Ursula von der Leyen prône pour une «réponse mondiale coordonnée»
Photo: AFP
International 2 min. 07.04.2020 Cet article est archivé

L'UE garantit 15 milliards pour aider les pays pauvres

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a annoncé ce mardi que les 27 allaient venir en aide aux Etats les plus vulnérables d'Afrique mais aussi dans le reste du monde. Le but est de lutter contre la pandémie du covid-19.

(ER avec AFP) - «L'Afrique pourrait connaître les mêmes problèmes que ceux auxquels nous sommes confrontés en Europe dans quelques semaines. Elle a besoin de notre aide pour ralentir la propagation du virus», a déclaré Ursula von der Leyen dans un message vidéo en plusieurs langues mis en ligne sur son compte twitter.

«C'est pourquoi l'Union européenne garantit plus de 15 milliards d'euros pour aider nos partenaires du monde entier à lutter contre le coronavirus», a-t-elle expliqué. La cheffe de la Commission de l'UE a assuré que «plus d'argent viendra des gouvernements nationaux».

«Nous faisons face à une pandémie mondiale. Depuis le premier cas en décembre dernier, le virus a atteint pratiquement tous les pays du monde et sa propagation rapide a eu un impact profond sur nos sociétés, nos économies et nos systèmes de santé», a rappelé Ursula von der Leyen. «Il faut s'attendre à ce que la situation empire encore avant qu'elle ne commence à se stabiliser», a-t-elle prévenu en appelant à une «réponse mondiale coordonnée».    

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell avait annoncé vendredi la préparation d'un «paquet d'aides financières» pour l'Afrique et d'autres régions en difficulté. «L'Afrique nous préoccupe, car si la pandémie frappe, elle peut devenir très rapidement incontrôlable et causer des ravages», avait-il souligné lors d'une réunion en visioconférence avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE.


Medical staff embark patients infected with the COVID-19 onboard a French air force medical Airbus A330 Phenix aircraft on April 3, 2020 at the Findel airport in Luxembourg as part of the "Morphee" operation to evacuate COVID-19 patients from the CHR of Metz to hospitals in areas where the outbreak has been limited so far. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
«La solidarité européenne est cruciale»
Jean Asselborn (LSAP) a mis en évidence la coopération entre les pays de l'UE face à la pandémie de covid-19 lors du Conseil des affaires étrangères qui s'est tenu ce vendredi. Le ministre des Affaires européennes a aussi rappelé que le Luxembourg était disposé à aider d'autres pays.

Une approche partagée notamment par le ministre des Affaires étrangères et européennes Jean Asselborn (LSAP). «Le Luxembourg attachera une attention particulière aux besoins de nos partenaires en Afrique et dans d'autres régions  notamment le Moyen-Orient», avait notamment déclaré le chef de la diplomatie luxembourgeoise. 

Les ministres européens chargé du Développement sont appelés à se prononcer sur cette proposition au cours d'une visioconférence programmée ce mercredi 8 avril.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Jean Asselborn (LSAP) a mis en évidence la coopération entre les pays de l'UE face à la pandémie de covid-19 lors du Conseil des affaires étrangères qui s'est tenu ce vendredi. Le ministre des Affaires européennes a aussi rappelé que le Luxembourg était disposé à aider d'autres pays.
Medical staff embark patients infected with the COVID-19 onboard a French air force medical Airbus A330 Phenix aircraft on April 3, 2020 at the Findel airport in Luxembourg as part of the "Morphee" operation to evacuate COVID-19 patients from the CHR of Metz to hospitals in areas where the outbreak has been limited so far. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le recours aux masques face au coronavirus a été spontané et massif dans certaines régions d'Asie, tandis que les pays occidentaux, d'abord réticents, commencent à recommander leur usage généralisé. Cependant l'efficacité de cette stratégie fait toujours débat.
Libyans wearing protective face masks queue in front of a bank in the centre of the capital Tripoli on April 1, 2020, amidst the novel coronavirus pandemic crisis, on April 1, 2020. (Photo by Mahmud TURKIA / AFP)
Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines «très, très douloureuses» face à la pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945.
TOPSHOT - An employee wearing protective gear, working for environmental services company AMSA, sprays disinfectant on Piazza Duomo in Milan, on March 31, 2020 during the country's lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. (Photo by Piero Cruciatti / AFP)
Signalé pour la première fois par l'OMS le 31 décembre 2019, le virus 2019-nCoV s'est propagé à l'ensemble du globe en quelques semaines. La Chine, centre de l'épidémie, est particulièrement touchée.
10.03.2020, Großbritannien, Cardiff: Ein Laborant behandelt Proben im Specialist Virology Centre der Universitätsklinik von Wales, um einen diagnostischen Test auf das neuartige Coronavirus durchzuführen. Foto: Ben Birchall/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++