Changer d'édition

L'UE dévoile ses choix pour la réouverture des frontières
International 2 min. 11.06.2020

L'UE dévoile ses choix pour la réouverture des frontières

En matière de réouverture des frontières, la Commission plaide pour une approche commune et coordonnée.

L'UE dévoile ses choix pour la réouverture des frontières

En matière de réouverture des frontières, la Commission plaide pour une approche commune et coordonnée.
Photo: AFP
International 2 min. 11.06.2020

L'UE dévoile ses choix pour la réouverture des frontières

Bruxelles a recommandé ce jeudi la levée de toutes les restrictions de voyage au sein de l'Union européenne et de l'espace Schengen au lundi 15 juin. Quant à la réouverture des frontières extérieures, la date du mercredi 1er juillet est avancée.

(ER avec AFP) - Si la majorité des pays de l'UE et de l'espace Schengen auront rouvert leurs frontières entre eux au 15 juin, certains comme l'Espagne prévoient de le faire plus tard. L'exécutif européen préconise que «toutes les restrictions» mises en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus soient levées à cette date. 

La Commission préconise aussi une réouverture «partielle et progressive» des frontières extérieures de l'UE et de l'espace Schengen après le 30 juin. Même si en matière de frontières, les Etats restent souverains, la Commission ne pouvant émettre que des recommandations.


People sunbathe at Palma Beach in Palma de Mallorca on May 31, 2020. - Spain's government today said it would seek parliament's approval to extend the state of emergency by another fortnight, until June 21, what would allow to keep on restricting people's mobility during deconfinement process. (Photo by JAIME REINA / AFP)
Des vacances directement impactées par le covid-19
Que ce soit en matière de confinement ou de reprise des activités, les 27 n'ont pas toujours parlé d'une même voix. Si une majorité d'Etats membres envisage une ouverture des frontières dès le 15 juin, des restrictions subsistent dans d'autres. Tour d'horizon.

«Après la levée de toutes les frontières intérieures de l'Union, nous proposons une approche claire et souple pour supprimer les restrictions sur les voyages vers l'UE à partir du 1er juillet», a expliqué la Suédoise Ylva Johansson. Et la commissaire aux Affaires intérieures de rappeler que «les voyages internationaux sont essentiels pour le tourisme, les affaires et les familles» qui ont été séparées depuis un certain temps. 

Cette dernière recommande tout de même la prudence mais «le moment est venu de préparatifs concrets pour la levée des restrictions avec les pays dont la situation sanitaire est similaire à celle de l'UE». 

Approche commune et coordonnée   

L'exécutif européen estime que dès le 1er juillet les voyageurs venant des Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Macédoine du Nord, Serbie) doivent être autorisés dans l'Union, étant donné que la situation épidémiologique de ces pays est «similaire ou meilleure» que celle de l'UE.   

La Commission a également appelé les Etats membres à se mettre d'accord sur une liste de pays tiers pour lesquels les restrictions seraient aussi levées, en fonction de leur situation sanitaire. Pour cela, la décision de lever les limitations pour un pays spécifique doit être fondée sur des critères objectifs, elle demande également une approche commune et coordonnée mais aussi de la flexibilité. En effet, il n'est pas exclu de réintroduire des restrictions de voyage pour un pays si la situation redevenait critique. 

Pour rappel, l'interdiction des voyages «non essentiels» vers l'UE avait été mise en place le 17 mars de façon coordonnée entre les Etats membres et la Commission européenne pour lutter contre la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus. Si le Luxembourg avait laissé ses frontières ouvertes, d'autres Etats n'avaient pas hésité à mettre de côté la liberté de circuler pour raison sanitaire pendant quelques semaines.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Appel franco-allemand à la réouverture des frontières
Le président de l'Assemblée nationale française et son homologue allemand appellent à une réouverture le plus vite possible des frontières entre pays européens, après plusieurs semaines de fermeture due à la pandémie de coronavirus.
Spanish Civil Guard officers stand guard in a checkpoint at the Spanish-Portuguese border between Tui and Valenca, on March 16, 2020. - Portugal will close its border with Spain to tourists for at least a month to curb the spread of coronavirus, Portuguese Prime Minister Antonio Costa said yesterday. Goods and people travelling for work will still be allowed to cross the border but not those on leisure trips, he told a news conference after speaking by videoconference with his Spanish counterpart Pedro Sanchez. (Photo by MIGUEL RIOPA / AFP)
L'UE prône la solidarité pour sortir de la crise
Les 27 chefs d'Etat et de gouvernement, flanqués des dirigeants des trois institutions de l'Union européenne, ont prôné la solidarité pour sortir «plus forts» de la pandémie de coronavirus, dans une vidéo publiée ce samedi sur Twitter à l'occasion de la journée de l'Europe.
A picture taken in Brussels on May 6, 2020 shows the  EU Commission building bearing a banner that reads "Coronavirus Global Response", as the country is under lockdown to stop the spread of the Covid-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / POOL / AFP)
L'UE tente d'organiser sa sortie du confinement
L'Union européenne a défendu mercredi une approche coordonnée pour sortir du confinement, «indispensable» pour relancer l'économie sans mettre en péril la santé des citoyens. Est en outre annoncée une conférence des donateurs pour financer un vaccin contre le coronavirus.
The President of European Commission Ursula von der Leyen holds a press conference on the European Union (EU) response to the COVID-19 crisis at the EU headquarters in Brussels on April 15, 2020. (Photo by JOHN THYS / POOL / AFP)
L'accord de Schengen célèbre ses 25 ans
C'est pile au moment où la crise du covid-19 provoque une étanchéification relative des frontières que l'accord de libre circulation à travers l'Union européenne fête ses 25 printemps.
Corona-Virus - Grenzkontrollen - Luxemburg - Deutschland - Schengen - Viadukt von Schengen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
En fermant ses frontières, l'UE veut (se) rassurer
«Se protéger de l'extérieur et se montrer plus souple à l'intérieur.» Les Européens ont décidé mardi soir de cadenasser l'accès à leur territoire afin de tenter d'endiguer la pandémie de nouveau coronavirus dont le Vieux continent est plus que jamais l'épicentre.
16.03.2020, Baden-Württemberg, Weil am Rhein: Ein Bundespolizist mit Atemmaske kontrolliert am Grenzübergang zur Schweiz ein Fahrzeug. In der Coronavirus-Krise führt Deutschland am Montag umfassende Kontrollen und Einreiseverbote an den Grenzen auch zur Schweiz ein. Foto: Patrick Seeger/dpa +++ dpa-Bildfunk +++