Changer d'édition

L'UE accélère ses programmes de vaccination
International 2 min. 08.01.2021 Cet article est archivé

L'UE accélère ses programmes de vaccination

L'UE accélère ses programmes de vaccination

Photo: AFP
International 2 min. 08.01.2021 Cet article est archivé

L'UE accélère ses programmes de vaccination

Pour répondre aux critiques sur la lenteur des campagnes d'injection du vaccin anti-covid19, la Commission a doublé vendredi ses commandes de doses Pfizer-BioNTech tandis que le Royaume-Uni valide à son tour le vaccin créé par Moderna.

(AFP) - Face aux critiques que suscite la lenteur des campagnes de vaccination sur le continent, l'Europe prépare l'autorisation prochaine dans l'UE d'un troisième vaccin, celui d'AstraZeneca/Oxford, après ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna. L'Agence européenne des médicaments (EMA), mise sous pression par les Etats membres, a fait savoir vendredi qu'une décision sur ce vaccin pourrait être prise fin janvier. 


(FILES) In this file photo taken on December 31, 2020 a healthcare worker prepares a dose of the Pfizer-BioNtech Covid-19 vaccine at a large vaccination centre open by the Tel Aviv-Yafo Municipality and Tel Aviv Sourasky Medical Center in the Israeli coastal city. - German firm BioNTech said on Januar 1, 2021 it was racing to ramp up production of its Covid-19 jab in Europe, to fill the "gap" left by the lack of other approved vaccines. The vaccine developed by BioNTech and its US partner Pfizer was the first to be approved in the European Union in late December. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
L'UE négocie l'achat de plus de vaccins encore
La Commission européenne s'est rapprochée des laboratoires Pfizer/BioNTech pour demander 100 millions de doses supplémentaires du seul vaccin pour l'heure autorisé dans l'Union.

La Commission européenne a annoncé vendredi avoir commandé 200 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech, avec une option pour 100 millions de plus, soit un total de 600 millions de doses. Elles commenceront à être livrées au deuxième trimestre 2021. Avec les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna, «nous nous sommes déjà assurés d'une quantité de doses qui nous permet de vacciner 380 millions d'Européens, c'est plus de 80% de la population, et d'autres vaccins vont suivre dans les semaines et les mois à venir», s'est réjouie la présidente de la Commission Ursula von der Leyen. 

La propagation rapide de nouveaux variants du coronavirus inquiète, les vaccins, conçus dans un temps record, n'étant toujours pas déployés à grande échelle. Signe rassurant, le vaccin BioNTech/Pfizer semble efficace contre une «mutation clé» des variants britannique et sud-africain du coronavirus, a fait savoir le laboratoire BioNTech. Et avec des seringues adéquates, il est possible d'extraire six doses par flacon du vaccin Pfizer/BioNTech, contre cinq doses actuelles, augmentant ainsi la capacité d'utilisation des vaccins déjà commandés, a fait savoir l'EMA. 

Le Royaume-Uni, le pays d'Europe le plus endeuillé par l'épidémie avec plus de 78.000 morts, a aussi élargi sa panoplie de lutte contre le Covid-19 en approuvant vendredi le vaccin Moderna, après ceux de Pfizer et d'Astra-Zeneca. L'horloge tourne et le maire de Londres a averti que les hôpitaux étaient menacés d'être submergés. «La situation à Londres est maintenant critique, avec une propagation du virus hors de contrôle», a reconnu Sadiq Khan, qui a décrété vendredi un état d'«incident majeur», impliquant une réponse coordonnée des services publics. 

Pour les pays occidentaux, les vaccins sont le principal espoir de sortir de la pandémie, qui continue de se propager avec près d'1,9 million de personnes ayant péri dans le monde et 87 millions de cas confirmés. 


Sur le même sujet

Les laboratoires vont augmenter de 50 millions de doses les arrivages à destination des pays de l'UE, annonce mercredi Ursula von der Leyen. Une décision qui intervient après la décision de retarder le déploiement des flacons du laboratoire américain Johnson&Johnson.
(FILES) This file photograph taken on March 30, 2021, shows vials of the Pfizer/BioNTech vaccine in a cold room before being packaged for shipping at an AGEPS (Agence Generale des Equipements et Produits de Sante - General Agency for Health Equipment and Products ) of the Paris public hospitals (AP-HP) warehouse in the Paris suburbs, amidst the coronavirus (Covid-19) pandemic. - The EU is turning more heavily to BioNTech/Pfizer to make up for suspended Johnson & Johnson vaccine doses and for longer-term needs to fight the mutating coronavirus, European Commission chief Ursula von der Leyen said April 14, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
L'organisme basé à Genève a appelé jeudi les pays d'Europe à prendre davantage de mesures face à «une situation alarmante» en raison de la circulation d'une nouvelle variante plus contagieuse du coronavirus. A l'opposé des dernières décisions du Luxembourg.
A pedestrian wearing a face mask or covering due to the COVID-19 pandemic, walks past a shop, temporarily closed down due to current coronavirus restrictions, in Shrewsbury, western England on January 6, 2021, on the second day of Britain's national lockdown to combat the spread of COVID-19. - England went back into full lockdown as Europe battled Wednesday to stem a rising tide of coronavirus cases, and the United States logged its worst daily death toll of the pandemic. (Photo by Paul ELLIS / AFP)
Infectiologue aux hôpitaux Robert Schuman, le Dr Gerard Schockmel a répondu mardi soir aux interrogations du public au sujet du précieux sérum développé contre le covid-19. La rédaction vous propose un résumé des réponses aux huit questions les plus fréquemment posées.
This picture taken on January 5, 2021, in Paris, shows figurines and a syringe to illustrate people receiving Covid-19 (novel coronavirus) vaccinations. - EU nations started their Covid-19 vaccination campaigns with their most vulnerable groups on December 27, 2020, as a new coronavirus variant spread internationally and the WHO warned the current pandemic will not be the last. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Un sérum développé par les laboratoires Pfizer et BioNtech apporte une preuve d'efficacité inégalée à ce jour, selon une annonce lundi de ces groupes pharmaceutiques. Mais cet espoir doit encore être confirmé, alors que le virus a déjà causé la mort de 1,2 million de personnes à travers le monde.