Changer d'édition

L'Europe se barricade en l'absence de vaccins disponibles
International 2 min. 10.02.2021

L'Europe se barricade en l'absence de vaccins disponibles

(FILES) In this file photo taken on December 12, 2019 President of the European Commission Ursula von der Leyen arrives for a European Union Summit at the Europa building in Brussels. - The EU commission chief has defended the slower Covid-19 vaccine rollout in the bloc as a "good decision", saying the European Union would not put the safety of citizens at risk, in an interview published on February 2, 2021. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)

L'Europe se barricade en l'absence de vaccins disponibles

(FILES) In this file photo taken on December 12, 2019 President of the European Commission Ursula von der Leyen arrives for a European Union Summit at the Europa building in Brussels. - The EU commission chief has defended the slower Covid-19 vaccine rollout in the bloc as a "good decision", saying the European Union would not put the safety of citizens at risk, in an interview published on February 2, 2021. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
AFP
International 2 min. 10.02.2021

L'Europe se barricade en l'absence de vaccins disponibles

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen défend mercredi devant le Parlement de l'UE sa stratégie controversée sur les vaccins, seule arme contre un virus qui continue de sévir dans le monde, entraînant de nouvelles restrictions de plus en plus critiquées.

(AFP) - Alors que l'arrivée du vaccin avait fait naître une lueur d'espoir, les pays du Vieux Continent se trouvent désormais à nouveau contraints de renforcer leur dispositif sanitaire. Dernier en date, le Royaume-Uni qui a annoncé mardi que tous les voyageurs arrivant en Angleterre devront se soumettre à deux tests PCR et une quarantaine obligatoire de dix jours. Le pays le plus endeuillé d'Europe avec près de 113.000 morts craint de plus en plus d'être exposé à des variants du coronavirus potentiellement résistants aux vaccins. 


05.02.2021, Portugal, Lissabon: Ein deutscher Militärarzt googelt bei einem vorbereitenden Besuch im Hospital da Luz «Tegument», um die deutsche Übersetzung zu bestätigen. Deutschland unterstützt Portugal mit einem Team der Bundeswehr aus Ärzten und Sanitätern. Die 26 Soldatinnen und Soldaten sind in einer Klinik in Lissabon im Einsatz. Foto: Paulo Mumia/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Vers un mois de plus de confinement au Portugal
Malgré des aides de toutes parts, Lisbonne peine à endiguer une nouvelle croissance des cas positifs au covid.

Pour la même raison, l'Espagne, qui a passé mardi la barre des trois millions de cas détectés, a annoncé que les restrictions imposées sur les vols en provenance du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud seraient prolongées jusqu'au 2 mars. La France, où les autorités ont annoncé que le seuil des 80.000 morts avait été franchi, réunit mercredi son Conseil de défense, sans exclure de nouvelles restrictions. 

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel retrouve mercredi les présidents des régions allemandes pour faire le point sur l'épidémie, et, là aussi, sans exclure un nouveau tour de vis. En Grèce, un confinement plus serré, surtout dans la région d'Athènes, va être mis en place, entraînant la fermeture des écoles et des magasins.

135 millions de doses  

Dans ce contexte, les critiques fusent au sein des pays de l'Union européenne sur le retard pris par la campagne de vaccination entamée au lendemain de Noël, alors que les populations apparaissent épuisées par des mois de restrictions. Ursula von der Leyen, qui a déjà plusieurs fois répondu à ces accusations, va une nouvelle fois s'expliquer, cette fois devant les parlementaires européens réunis en séance plénière à Bruxelles. Samedi, dans la presse allemande, elle avait imputé ces retards à une «pénurie mondiale de composants» entrant dans la fabrication des vaccins. 


08.02.2021, Großbritannien, Leeds: Eine Person wird im Impfzentrum Elland Road mit dem Astrazeneca-Impfstoff gegen das Coronavirus geimpft. Foto: Danny Lawson/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La vaccination n'empêchera pas le testing
Les personnes qui auront reçu les injections anti-covid recevront encore des invitations à participer au dépistage massif. Une façon de s'assurer de la réussite de la campagne vaccinale.

Plus de 135 millions de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans le monde, selon un comptage réalisé par l'AFP mardi. A ce jour, au moins 90 pays ou territoires ont entamé leur campagne, mais près de deux doses sur trois (64%) ont été injectées dans des pays à revenu «élevé» (au sens de la Banque mondiale), qui n'hébergent pourtant que 16% de la population mondiale. 

Au Luxembourg, la campagne vaccinale a démarré le 28 décembre et a déjà permis d'administrer les deux doses requises - des vaccins Pfizer et Moderna - à 3.688 seniors en maisons ou personnels de santé. Au total, 17.628 doses anti-covid ont déjà été administrées.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Royaume-Uni verrouille un peu plus ses frontières
Alors qu'une étude a récemment démontré une faible efficacité du vaccin anti-covid AstraZeneca contre les formes légères du covid-19 dues au variant sud-africain, le pays prend des mesures radicales pour ne pas compromettre sa stratégie de vaccination.
A sign directs passengers to a Covid-19 testing centre at Terminal 5 of London Heathrow Airport in west London on February 9, 2021. - Travellers arriving in Britain from abroad will have to take two coronavirus tests during quarantine, the government confirmed on Tuesday. (Photo by DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)
La vaccination n'empêchera pas le testing
Les personnes qui auront reçu les injections anti-covid recevront encore des invitations à participer au dépistage massif. Une façon de s'assurer de la réussite de la campagne vaccinale.
08.02.2021, Großbritannien, Leeds: Eine Person wird im Impfzentrum Elland Road mit dem Astrazeneca-Impfstoff gegen das Coronavirus geimpft. Foto: Danny Lawson/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Déjà 557 recrutements pour la campagne vaccinale
Alors que 17.628 doses anti-covid ont déjà été administrées, la montée en puissance des centres de vaccination luxembourgeois se prépare. Et les contrats pour employer médecins et infirmiers se multiplient.
TC,Corona-Impfzentrum Victor Hugo Halle. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort