Changer d'édition

L'Europe s'engage vers une sortie prudente du confinement
International 8 3 min. 27.04.2020

L'Europe s'engage vers une sortie prudente du confinement

En Espagne, les enfants ont pu recommencer à sortir dans les rues après six semaines de déconfinement.

L'Europe s'engage vers une sortie prudente du confinement

En Espagne, les enfants ont pu recommencer à sortir dans les rues après six semaines de déconfinement.
Photo: AFP
International 8 3 min. 27.04.2020

L'Europe s'engage vers une sortie prudente du confinement

En ordre dispersé et parfois dans la polémique, les Européens ont amorcé un déconfinement qui s'annonce particulièrement complexe, alors que la pandémie a fait à ce jour plus de 206.000 morts pour près de trois millions de contaminés dans le monde.

(AFP) - Alors qu'elle marque le pas dans les quatre pays européens les plus touchés, notamment au Royaume-Uni, le Premier ministre britannique Boris Johnson, lui-même frappé par le virus et de retour aux affaires lundi, a appelé ses concitoyens à la patience. 

«Si ce virus était un assaillant, un agresseur inattendu et invisible, et je peux vous dire de ma propre expérience que c'en est un, ce serait le moment où nous avons commencé à le maîtriser au sol. (...) Mais c'est aussi un moment de risque maximum», a-t-il expliqué. Si donc la courbe de l'épidémie «commence à s'inverser», les Britanniques doivent continuer à respecter les mesures de confinement, a-t-il plaidé, promettant des décisions «dans les jours à venir», tout en refusant «de gâcher les efforts et les sacrifices du peuple britannique et de risquer une deuxième épidémie majeure». 


Les Belges tracés pour stopper le virus
L’une des mesures les plus spectaculaires annoncées par le Conseil national de sécurité est le traçage des patients infectés. Par observation humaine, non par voie électronique.

Ailleurs sur le Vieux continent, à la faveur de l'embellie observée ces derniers jours, conséquence des sévères restrictions de mouvement imposées depuis plus d'un mois, plusieurs pays comme le Luxembourg se préparent à lever progressivement ou ont déjà allégé le confinement. 

En France, le Premier ministre Edouard Philippe, dévoilera lui aussi mardi sa «stratégie nationale du plan de déconfinement», qui doit débuter le 11 mai, avec notamment une réouverture progressive mais controversée des écoles.   

En Espagne, après six semaines cloîtrés chez eux, les enfants peuvent depuis dimanche recommencer à jouer dans la rue, avec un certain nombre de restrictions. Le confinement a été prolongé jusqu'au 9 mai inclus, et le gouvernement présentera mardi son plan d'assouplissement. La pandémie a fait 331 morts au cours des dernières 24 heures. 

L'Italie doit détailler en début de semaine les mesures qu'elle envisage à compter du 4 mai. Les écoles resteront cependant fermées jusqu'en septembre.  

Les Suisses pourront quant à eux retourner chez le coiffeur, avec la réouverture de certains commerces lundi. En Allemagne et en Autriche également, une grande partie des commerces ont rouvert ces derniers jours, avec de stricts mots d'ordre de «distanciation sociale» et de ports du masque dans les espaces publics. Louée jusqu'ici pour l'efficacité de sa réponse très ferme à l'épidémie, la chancelière allemande Angela Merkel voit le consensus de l'opinion se craqueler et les critiques monter sur la lenteur d'un déconfinement trop progressif selon certains.  


Ines, 11, puts on her face mask prior to going out with her family on April 26, 2020, in Barcelona, during a national lockdown to prevent the spread of the COVID-19 disease. - After six weeks stuck at home, Spain's children were being allowed out today to run, play or go for a walk as the government eased one of the world's toughest coronavirus lockdowns. Spain is one of the hardest hit countries, with a death toll running a more than 23,000 to put it behind only the United States and Italy despite stringent restrictions imposed from March 14, including keeping all children indoors. Today, with their scooters, tricycles or in prams, the children accompanied by their parents came out onto largely deserted streets. (Photo by Josep LAGO / AFP)
Réouverture des écoles en Italie au mois de septembre
En Italie, les écoles rouvriront en septembre. Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a annoncé une série de mesures pour alléger le confinement auquel sont soumis les Italiens depuis le 9 mars.

La Norvège a rouvert lundi des écoles. Une semaine après les "barnehager" qui font office de crèches et de maternelles, c'est au tour des enfants de six à dix ans de retrouver les bancs de l'école, dans des classes réduites à 15 élèves. A l'école Levre de Baerum, dans la banlieue résidentielle d'Oslo, des fleurs peintes au sol à l'entrée du bâtiment marquent la distance à respecter. Sur un dessin d'enfant représentant un arc-en-ciel, l'inscription «Alt blir bra» en majuscules: «tout ira bien» en norvégien.   


Sur le même sujet

Johnson appelle les Britanniques à la patience
Le Premier ministre britannique, de retour aux affaires, a appelé lundi ses compatriotes à continuer à respecter le confinement qui a permis au Royaume-Uni de «commencer à inverser» la courbe de la pandémie.
TOPSHOT - Britain's Prime Minister Boris Johnson gives a statement in Downing Street in central London on April 27, 2020 after returning to work following more than three weeks off after being hospitalised with the COVID-19 illness. - British Prime Minister Boris Johnson returns to work on Monday more than three weeks after being hospitalised with the novel coronavirus and spending three days in intensive care. Johnson, one of the highest-profile people to have contracted the virus, returned to 10 Downing Street on Sunday evening. (Photo by DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)
Les Belges tracés pour stopper le virus
L’une des mesures les plus spectaculaires annoncées par le Conseil national de sécurité est le traçage des patients infectés. Par observation humaine, non par voie électronique.
Le covid-19 compte trois nouvelles victimes
Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.
A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
Macron précise le déconfinement à la française
L'école sur la base du volontariat des parents, des masques quasi obligatoires dans les transports, une levée du confinement par territoires, le président commence à détailler ce qui attend ses concitoyens à partir du 11 mai.
French President Emmanuel Macron (R) talks with employees as he visits a  supermarket to discuss the partnership with local producers in Saint-Pol-de-Leon, western France, on April 22, 2020, as part of a visit centered on agriculture amid the COVID-19 outbreak caused by the novel coronavirus. (Photo by STEPHANE MAHE / POOL / AFP)