Changer d'édition

L'Europe réfléchit à un encadrement des prix du gaz
International 3 min. 23.03.2022
Energie

L'Europe réfléchit à un encadrement des prix du gaz

Les Etats restent divisés sur une éventuelle réforme du marché européen de l'électricité, où les prix s'alignent aujourd'hui sur ceux du gaz.
Energie

L'Europe réfléchit à un encadrement des prix du gaz

Les Etats restent divisés sur une éventuelle réforme du marché européen de l'électricité, où les prix s'alignent aujourd'hui sur ceux du gaz.
Photo: Shutterstock
International 3 min. 23.03.2022
Energie

L'Europe réfléchit à un encadrement des prix du gaz

Bruxelles veut imposer aux Etats de l'UE de remplir à 90% leurs réserves de gaz d'ici novembre et «réfléchit à un plafonnement des prix du gaz et de l'électricité», a indiqué mardi Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne.

(AFP) - «Nous allons proposer un cadre législatif qui obligerait chaque pays à remplir ses réserves de stockage de gaz à 90% avant le 1er novembre, pour être plus résilients en cas de développements géopolitiques ou d'hivers rigoureux», a annoncé Maros Sefcovic après une réunion des ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept.


poor Asian man hand open empty purse looking for money having problem bankrupt broke after credit card payday
Le conflit en Ukraine fait souffler un vent d'inquiétude
Alors qu'une accalmie semblait se dessiner sur le front de la pandémie, l'Europe voit se dérouler une guerre à ses portes. Les conséquences de ce conflit viennent renforcer les inquiétudes liées à l'inflation et aux difficultés d'approvisionnement.

La proposition de la Commission, qui sera dévoilée ce mercredi, puis soumise aux Etats, s'inscrit dans l'objectif de l'UE de réduire de deux tiers dès cette année ses achats de gaz russe, en s'approvisionnant bien avant l'hiver prochain auprès d'autres sources.

Dans sa «feuille de route» du 8 mars pour réduire la dépendance européenne aux hydrocarbures importés de Russie, Bruxelles évoquait cet objectif de réserves à 90%, mais en fixant l'échéance à septembre. Début mars, les stocks européens étaient remplis à 30%.

Des contrôles stricts

La mesure fait largement consensus mais «des débats continueront pour que nous ayons des règles uniformes et renforcées de stockage», a observé mardi le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, dont le pays exerce la présidence semestrielle de l'UE.


Gegenüber einer Botschaft der Ukraine haben Menschen ein Banner mit der Aufschrift „#StandWithUkraine“ aufgestellt, um ihre Solidarität und Anteilnahme für die Ukraine zu zeigen.
Comment la guerre impacte l'économie luxembourgeoise
Prix de l'énergie, indice : la guerre en Ukraine provoque une nouvelle incertitude au Luxembourg.

Selon le site Contexte, la Commission proposera de fixer des objectifs intermédiaires de stockage pour chaque Etat (par exemple pour la France: 31% début mai, 55% en juillet, 78% en septembre...) avec des contrôles stricts. Les pays dépourvus de capacités suffisantes devront conclure des accords avec les opérateurs de stockage d'autres Etats.

Bruxelles doit préciser également mercredi son projet sur de futurs achats groupés de gaz, mutualisés entre Etats membres, qui permettraient d'utiliser «le poids économique énorme de l'Europe» pour obtenir de meilleurs prix, a ajouté Maros Sefcovic. «Un groupe de travail spécial sera en contact étroit avec les États et les principaux acteurs du secteur (...) Nous devrions coopérer, non nous faire concurrence» sur les marchés internationaux, a-t-il souligné, anticipant un franc soutien des Vingt-Sept.

Cette coordination contribuerait à diversifier les approvisionnements de l'UE. La Commission discute déjà avec les principaux pays producteurs (Norvège, États-Unis, Qatar, Algérie).

Atténuer la flambée

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a par ailleurs rencontré lundi les patrons de grands groupes énergétiques européens (E.ON, Shell, Vattenfall, Eni...), dont le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, a indiqué à l'AFP une source européenne. «Une simple prise de contact», a réagi un porte-parole de la Commission.


Es gibt immer weniger landwirtschaftliche Betriebe, dafür werden sie immer größer, nicht zuletzt, weil sie unter ökonomischem Druck stehen. Die Umwelt- und Naturschutzorganisationen fordern die Politik auf, Anreize für eine nachhaltigere Landwirtschaft zu schaffen.
La flambée des matières premières secoue les agriculteurs
L'explosion des prix des produits pétroliers, l'inflation élevée et la guerre en Ukraine font grimper les prix agricoles.

Enfin, «nous réfléchissons à plafonner les prix de l'électricité et du gaz pour atténuer» la flambée des cours «pour les consommateurs», a indiqué M. Sefcovic, notant que la volatilité du marché peut «aggraver la pauvreté énergétique» et «miner la compétitivité de l'industrie».

Les Etats restent fortement divisés sur une éventuelle réforme structurelle du marché européen de l'électricité, où les prix de gros s'alignent aujourd'hui sur ceux du gaz, et les discussions restent difficiles sur d'éventuelles mesures touchant le marché de détail, dont un possible plafonnement des prix.

«La réduction de nos dépendances fait davantage consensus que la réforme de nos marchés et le développement d'outils de maîtrise des prix», a reconnu Clément Beaune. Pour autant, «l'idée qu'il faudra une réforme du marché européen de l'électricité, notamment pour maîtriser les prix finaux des consommateurs, a beaucoup fait son chemin ces dernières semaines au vu de l'augmentation des cours», a-t-il ajouté.


Sur le même sujet

Les Etats de l'UE ont décidé vendredi de donner mandat à la Commission européenne pour effectuer des achats de gaz groupés, sur le modèle des commandes de vaccins anti-covid, alors que la guerre en Ukraine fait flamber les prix de l'énergie.
France's President Emmanuel Macron shows a schema about how gas prices influence electricity prices as he talks to the press on the second day of a European Union (EU) summit at the EU Headquarters, in Brussels on March 25, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Le taux d'inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en février, à 5,8% sur un an, toujours propulsé par la flambée des prix de l'énergie, selon Eurostat, alors que la guerre en Ukraine fait craindre une nouvelle aggravation.
Le Grand-Duché, mais aussi l'Allemagne et sept autres pays de l'UE, ont signé une déclaration commune face à la réforme du marché de l'électricité européen, qui est réclamée par la France pour découpler prix de l'électricité et du gaz.
An electrician repairs damaged high-voltage transmission lines near Bad Tennstedt, eastern Germany, Friday, Jan. 19, 2007, after a storm hit Germany on Thursday leaving at least 10 people dead and injured scores of others.  (AP Photo/Jens Meyer)