Changer d'édition

L'Europe occidentale accablée par les feux de forêt
International 4 min. 16.07.2022
Canicule

L'Europe occidentale accablée par les feux de forêt

La situation est préoccupante en France, en Espagne (photo) et au Portugal.
Canicule

L'Europe occidentale accablée par les feux de forêt

La situation est préoccupante en France, en Espagne (photo) et au Portugal.
Photo : AFP
International 4 min. 16.07.2022
Canicule

L'Europe occidentale accablée par les feux de forêt

La France, l'Espagne et le Portugal sont le théâtre d'importants feux de forêt ces derniers jours.

(AFP) - Une partie de l'Europe occidentale continuait d'étouffer samedi sous une vague de chaleur responsable de feux de forêt dévastateurs et qui, selon les prévisionnistes, pourrait faire tomber plusieurs records de température au début de la semaine prochaine.


Canicule vendredi, soleil, nuages et averses pour le week-end.
Les températures continuent de grimper
MeteoLux place le sud du pays en vigilance jaune ce dimanche après-midi et orange lundi après-midi en raison des fortes températures attendues.

Dans le sud-ouest de la France, la mobilisation des pompiers ne faiblissait pas samedi pour fixer les incendies, et particulièrement en Gironde, où près de 9.000 hectares de forêt sont partis en fumée depuis mardi, dans un contexte de canicule généralisée où les températures pourraient atteindre les 40°C localement, selon Météo-France.

10.000 personnes évacuées en Gironde

Sur la commune de la Teste-de-Buch, les efforts déployés ont permis de ralentir la progression du feu. «Nous sommes toujours, et c'est une satisfaction, à 3.150 hectares brûlés, mais le feu n'est toujours pas maîtrisé», a déclaré à la presse le sous-préfet d'Arcachon Ronan Léaustic, qui a salué l'«énorme intensité et mobilisation» des pompiers dans la nuit «pour conserver ce périmètre».

Des reprises ont eu lieu ces dernières heures du côté des plages de la Lagune et du Petit-Nice au sud de la très touristique dune du Pilat, a précisé le maire de la Teste-de-Buch, Patrick Davet.

Ces feux, qui mobilisent un millier de pompiers, ont entraîné depuis mardi l'évacuation de 10.000 personnes.

Un pilote de Canadair meurt au Portugal

Le Portugal connaissait une relative accalmie, avec un seul incendie important encore actif samedi, dans le nord du pays, entre les communes de Baião et Amarante.

En milieu de journée, le feu y progressait au moins sur un front, à flanc d'une colline boisée de cette région vallonnée située en amont du fleuve Douro, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La veille, un avion bombardier d'eau qui combattait un feu de forêt dans la région de Guarda (nord) s'est écrasé, provoquant la mort du pilote, son unique occupant.

Selon un bilan de la protection civile portugaise, les incendies de la dernière semaine ont fait deux morts et une soixantaine de blessés. D'après ses estimations, ces feux ont ravagé, depuis le début de la canicule, entre 12.000 et 15.000 hectares de forêt et de broussailles.

Evacuation en Andalousie

En Espagne, des dizaines d'incendies faisaient toujours rage du nord au sud du pays. Dans la région d'Estrémadure, faisant frontière avec le Portugal, un foyer à «l'évolution défavorable», selon le gouvernement régional, a entraîné samedi matin la fermeture d'un tronçon de l'autoroute A5, reliant Madrid à la frontière portugaise.


A firefighter works to extinguish a wildfire at the bottom of the Dune du Pilat near La Teste-de-Buch, southwestern France on July 13, 2022. - A fire in progress since the afternoon of July 12, 2022 has burned 1500 hectares of pine forest near Landiras (Gironde), about 40 kilometers south of Bordeaux, leading to the evacuation of 150 people, the prefecture said. (Photo by Thibaud MORITZ / AFP)
Le CGDIS craint un risque accru de feux de végétation
Face aux récents feux de forêt survenus notamment en France, le CGDIS joue la prudence et appelle la population à se préparer à l'éventualité d'une augmentation du nombre de feux de végétation, voire de forêt.

Dans le même temps, à l'extrême sud en Andalousie, un feu près de Malaga a obligé à l'évacuation préventive de plus de 3.000 personnes, selon les services de secours andalous.

En Grèce, les pompiers continuaient de combattre un foyer qui s'était déclaré vendredi matin, provoquant l'évacuation préventive de sept villages dans une zone rurale de la préfecture de Rethymno, sur l'île de Crête.

Jusqu'à 44°C par endroits

L'Agence météorologique espagnole a maintenu pratiquement tout le pays sous différents niveaux d'alerte aux températures élevées samedi, avec des valeurs supérieures à 40ºC dans de nombreuses régions et jusqu'à 44ºC par endroits.

Au Portugal, seule la région de l'Algarve au sud ne se trouvait pas en alerte à la chaleur. Dans le reste du pays, l'Institut météo prévoit samedi des températures pouvant atteindre les 42°C par endroits.

Si le pic de cette vague de chaleur semble avoir été franchi dans la péninsule ibérique, le mercure ne devrait descendre sous la barre des 40°C qu'en début de semaine prochaine.

«Risque pour la vie»

Plus au nord de l'Europe, au Royaume-Uni, un comité de crise composé de ministres du gouvernement britannique devait se réunir dans la journée de samedi après que l'agence météorologique nationale a émis la toute première alerte «rouge» pour chaleur extrême, mettant en garde contre un «risque pour la vie».

Le Met Office a déclaré que dans le sud de l'Angleterre, les températures pourraient dépasser les 40°C pour la première fois lundi ou mardi, pouvant ainsi battre le record de 38,7°C datant de 2019.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a conseillé aux Londoniens de n'utiliser les transports publics ces jours-là qu'en cas de «nécessité absolue». Les compagnies ferroviaires ont également invité les passagers à éviter de voyager.

Certaines écoles du sud de l'Angleterre ont annoncé aux parents qu'elles resteraient fermées pendant la canicule en début de semaine prochaine.

Cette vague de chaleur est la deuxième en à peine un mois en Europe. La multiplication de ces phénomènes est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.


Sur le même sujet

L'épisode caniculaire d'une précocité inédite qui frappe l'Europe depuis jeudi devrait régresser dimanche dans le sud-ouest et l'ouest de la France, les fortes chaleurs se décalant vers l'est avec des températures pouvant atteindre les 38 degrés.
La canicule d'une précocité inédite qui frappe le sud de l'Europe depuis plusieurs jours devrait encore s'amplifier sur toute la France samedi après-midi, et même atteindre des records absolus, tandis qu'en Espagne les pompiers tentent de maîtriser un incendie géant.
Une «vague de chaleur» particulièrement précoce est attendue sur la moitié sud de la France à partir du milieu de semaine. Les températures pourraient frôler les 40 degrés. Au Luxembourg, on devrait atteindre 30 degrés
La journée de mardi a été la journée la plus chaude en Australie depuis le début des relevés. Le précédent record, établi en janvier 2013, était de 40,3°C, rappelle le bureau de météorologie.
Smoke from a bushfire fills the sky as the sun sets in Dargan, some 130 kilometres northwest of Sydney on December 18, 2019. - Australia this week experienced its hottest day on record and the heatwave is expected to worsen, exacerbating an already unprecedented bushfire season, authorities said on December 18. (Photo by SAEED KHAN / AFP)
Après la France et le Portugal, l'Espagne combattait samedi un incendie qui a ravagé dans le sud-est plus de mille hectares en deux jours, toujours non contrôlé malgré la mobilisation de 22 hélicoptères et avions bombardiers d'eau.
A helicopter dumps its payload over a wildfire near Yeste in south eastern Spain on July 28, 2017.
Fires ravaged bone dry pine forests and is still not under control despite the mobilisation of 20 water-dropping planes and helicopters. Some 300 people were evacuated from villages and camp sites as the fire in Yeste in southeastern Spain burnt more than 1,000 hectares (nearly 4 square miles) in two days, Ana Cuevas, a spokeswoman for the regional government of Castilla-La Mancha, told AFP. / AFP PHOTO / Koke Serra