Changer d'édition

L'armée au secours des stations-service au Royaume-Uni
International 2 min. 27.09.2021
L'après-Brexit

L'armée au secours des stations-service au Royaume-Uni

Scène surréaliste avec des files d'attente géantes devant la plupart des stations-service du Royaume-Uni.
L'après-Brexit

L'armée au secours des stations-service au Royaume-Uni

Scène surréaliste avec des files d'attente géantes devant la plupart des stations-service du Royaume-Uni.
Photo : AFP
International 2 min. 27.09.2021
L'après-Brexit

L'armée au secours des stations-service au Royaume-Uni

Le gouvernement britannique pourrait faire appel aux militaires pour assurer la fourniture de carburants dans le pays. Faute de chauffeurs, les pompes ne peuvent plus être réapprovisionnées...

(AFP) - Les pénuries d'essence au Royaume-Uni sont dues à des «achats de panique purs et simples». Telle est l'explication fournie, lundi sur la BBC, par le président de l'association des stations d'essence britanniques (PRA). Diesel et super sont ainsi devenus une denrée fortement demandée, en même temps que les consommateurs constataient que certains rayons agroalimentaires de supermarchés présentaient d'importantes ruptures de stocks.


European Commission President Ursula von der Leyen (L) and European Council President Charles Michel (R) pose in Brussels, on December 30, 2020 as they show the signed Brexit trade agreement due to come into force on January 1, 2021. - EU leaders Ursula von der Leyen and Charles Michel signed Wednesday the post-Brexit trade deal agreed with Britain, in a brief ceremony. The texts were then to be flown to London in an RAF jet for the signature of Prime Minister Boris Johnson, on the eve of Britain's departure from the EU single market. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)
Divorce enfin acté entre Londres et Bruxelles
Après plus de quatre ans de négociations, Ursula von der Leyen et Charles Michel ont signé mercredi l'accord commercial post-Brexit conclu avec Londres pour encadrer la rupture historique, qui doit entrer en vigueur jeudi à 23h00.

Face à ces pénuries qui s'aggravent, dues essentiellement à un manque de chauffeurs routiers, Londres s'est finalement résolu à amender sa politique d'immigration post-Brexit. Une mesure qui s'est immédiatement traduite, samedi, par l'octroi de 10.500 visas de travail provisoires. C'est dire l'urgence et la gravité de la situation. Ces permis valables trois mois (d'octobre à décembre) doivent pallier un manque criant de conducteurs mais aussi de personnels dans des secteurs clés de l'économie britannique, comme les élevages de volailles.

D'après la presse britannique, le gouvernement étudie la possibilité de faire appel à l'armée pour à court terme pallier ces pénuries. Le ministre des Entreprises et de l'Energie, Kwasi Kwarteng, a pour sa part indiqué qu'il avait temporairement exempté le secteur des distributeurs de carburant des règles de la concurrence afin qu'ils puissent livrer en priorité les zones qui en ont le plus besoin.

Bienvenue au rayon viandes de ce supermarché du Nord de Londres...
Bienvenue au rayon viandes de ce supermarché du Nord de Londres...
Photo : AFP

Un porte-parole de Royal Dutch Shell a admis que le géant pétrolier «constate une demande en hausse aujourd'hui à certaines stations d'essence, avec des queues plus longues. Nous adaptons nos calendriers de livraison». Sur Sky News, Brian Madderson a nuancé l'amélioration que pourraient amener les chauffeurs de l'armée: «Ce n'est pas aussi facile que vous pensez car les chauffeurs de poids lourds sont très spécialisés» et les camions-citernes transportent un «liquide très inflammable à travers le pays» qui nécessite des procédures appropriées de chargement et déchargement. Oui, mais faute de mieux...

Sur le fait de faire revenir des chauffeurs européens qui sont rentrés dans leur pays avec la pandémie et le Brexit, M. Madderson a fait valoir qu'il y avait aussi des pénuries de chauffeurs en Europe continentale.

Il a relevé le problème des arriérés des permis de conduire de poids lourds qui n'ont pu être passés pendant les confinements: «il y a 40.000 demandes en instance de permis de poids lourds de la part de Britanniques».