Changer d'édition

L'appel de Greta Thunberg pour voter aux européennes
International 7 2 min. 16.04.2019

L'appel de Greta Thunberg pour voter aux européennes

Greta Thunberg: «Nous avons encore une fenêtre ouverte pendant laquelle nous pouvons agir, mais elle ne va pas être ouverte longtemps, donc nous avons besoin de saisir cette opportunité pour faire quelque chose».

L'appel de Greta Thunberg pour voter aux européennes

Greta Thunberg: «Nous avons encore une fenêtre ouverte pendant laquelle nous pouvons agir, mais elle ne va pas être ouverte longtemps, donc nous avons besoin de saisir cette opportunité pour faire quelque chose».
Photo: AFP
International 7 2 min. 16.04.2019

L'appel de Greta Thunberg pour voter aux européennes

La jeune militante suédoise pour le climat, invitée au Parlement européen, vient de lancer ce mardi un appel à voter au scrutin de fin mai pour parler au nom des jeunes.

(AFP) – L'adolescente, qui n'a pas encore le droit de vote en Suède, a jugé devant la presse «essentiel» de voter à ces élections qui se tiendront du 23 au 26 mai, «pour saisir cette opportunité d'influencer les positions» et «de parler au nom des gens comme moi qui vont être affectés par cette crise» et ne peuvent pas voter.


online.fr, Sophie Wiessler im Gespräch mit   Cyril de Waha, Thaïs Lasar,  Zélie Guisset,  jeunes pour le climat au Luxembourg, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Nous voulons simplement faire bouger les choses»
Cyril, Thaïs et Zélie font partie des milliers de jeunes qui ont défilé pour le climat dans les rues de Luxembourg, il y a tout juste un mois. Un combat loin d'être terminé pour les lycéens, qui restent mobilisés et envisagent l'avenir.

S'exprimant à l'issue d'un entretien avec le président du Parlement européen, Antonio Tajani, la jeune fille âgée de 16 ans, a estimé que le moment permettant encore d'agir contre le réchauffement climatique ne va pas durer longtemps.

«Il n'y a pas beaucoup de temps»

Les politiciens européens doivent «agir maintenant, car il n'y a pas beaucoup de temps», a dit la lycéenne, instigatrice de la «grève de l'école pour le climat» qu'elle avait commencée seule devant le Parlement suédois.

«Nous avons encore une fenêtre ouverte pendant laquelle nous pouvons agir, mais elle ne va pas être ouverte longtemps, donc nous avons besoin de saisir cette opportunité pour faire quelque chose». Greta Thunberg a servi d'exemple à des milliers de jeunes en Europe, qui ont battu le pavé ces dernières semaines pour alerter sur l'urgence de lutter contre les dérèglements climatiques.

Au Luxembourg, des milliers de jeunes avaient répondu à son appel lancé lors de la Cop24 en décembre et avaient défilé dans les rues de la capitale pour lutter contre le réchauffement climatique. Greta Thunberg avait même retwitté un tweet de notre reporter sur place, Sophie Wiessler.

Moins d'un mois après, le collectif «Youth for Climate» a annoncé le 9 avril 2019 une deuxième marche pour le climat à Luxembourg le 24 mai prochain.

A Strasbourg, une manifestation est prévue en début d'après-midi devant se terminer devant le Parlement européen afin d'interpeller les eurodéputés.

Appelant les jeunes «à mettre la pression sur les gens au pouvoir et les générations plus âgées», Greta Thunberg doit encore s'exprimer devant une commission parlementaire cet après-midi. «C'est une grande opportunité d'envoyer un message et de parler au nom des jeunes qui partagent les mêmes inquiétudes que moi concernant la crise du climat», a estimé l'adolescente.

L'eurodéputée française Françoise Grossetête (PPE, droite) a annoncé qu'elle ne participerait pas à cette audition, rejetant «avec fermeté le discours décliniste, catastrophiste, décroissant et anti-nucléaire tenu par Greta Thunberg». Elle est devenue, selon l'eurodéputée, «le symbole de cette juste cause environnementale détournée à des fins politiques» par «les lobbys écologistes et altermondialistes».


Sur le même sujet

La jeunesse de 123 pays interpelle ses dirigeants
Des dizaines de milliers d'adolescents ont répondu à l'appel de la Suédoise Greta Thunberg, ce vendredi, de l'Australie à l'Europe en passant par l'Ouganda. Ils demandent à ceux qui les gouvernent d'agir contre le dérèglement du climat.
Indian school students shout slogans during a protest against global warming in New Delhi on March 15, 2019. (Photo by Prakash SINGH / AFP)