Changer d'édition

L'Amérique ouvre un nouveau chapitre de son histoire
International 3 4 min. 20.01.2021

L'Amérique ouvre un nouveau chapitre de son histoire

Tandis que le président sortant gracie en vitesse 73 personnes, Joe Biden prévoit lui de signer une série de décrets marquant la rupture avec le trumpisme quelques heures après son installation dans le Bureau ovale.

L'Amérique ouvre un nouveau chapitre de son histoire

Tandis que le président sortant gracie en vitesse 73 personnes, Joe Biden prévoit lui de signer une série de décrets marquant la rupture avec le trumpisme quelques heures après son installation dans le Bureau ovale.
Photo: AFP
International 3 4 min. 20.01.2021

L'Amérique ouvre un nouveau chapitre de son histoire

Ce mercredi, le président sortant Donald Trump quitte la Maison Blanche et laisse place à son successeur démocrate dans un contexte tendu.

(AFP) - Une page se tourne aux Etats-Unis. Le président américain Donald Trump s'envole mercredi pour la Floride quelques heures avant la prestation de serment de Joe Biden qui arrive à la Maison Blanche en se posant en rassembleur d'un pays divisé, inquiet, meurtri. 

S'il a finalement souhaité bonne chance à son successeur dans un message vidéo, le tempétueux milliardaire ne l'a jamais félicité et - fait sans précédent depuis 150 ans - boudera sa cérémonie d'investiture à Washington. Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton seront eux, en revanche, aux premières loges lors de ce moment fort de la démocratie américaine prévu à 12h sous un dispositif de très haute sécurité qui rend la capitale fédérale américaine méconnaissable. 

Es werde Licht: Der Protest der GastronomenAndrew Martin hat #lightsonluxembourg ins Leben gerufen. Foto: Anouk Antony/Luxemburger WortExklusiv für AbonnentenMarlene BREYMarlene BREYBesitzer von Bars, Cafés und Restaurants kämpfen jetzt online und offline. Das zeigt den starken Willen und die großen Probleme der Branche.Alle für einen, aber nicht einer für alle – so könnte man gerade die Lage im Horeca-Sektor beschreiben. Gastronomen kämpfen seit fast einem Jahr gegen die wirtschaftlichen Folgen der Pandemie. Aber inzwischen kämpfen sie nicht mehr allein unter dem Dach des Branchenverbandes der Horesca. Der friedliche Widerstand der Gastronomen hat zu unterschiedlichen Gruppierungen geführt. Worauf sich wohl alle einigen können: Es brennt.

La journée restera à jamais dans les livres d'histoire en particulier en raison de l'accession, pour la première fois, d'une femme à la vice-présidence de la première puissance mondiale. Kamala Harris, 56 ans, deviendra aussi la première personne noire, et d'origine indienne, à occuper cette fonction. A l'issue d'un mandat marqué par une avalanche de scandales et deux «impeachments», Donald Trump quitte le pouvoir au plus bas dans les sondages, coupé d'une partie de son camp horrifié par les violences du Capitole


US President Donald Trump speaks following a section of the border wall in Alamo, Texas, on January 12, 2021. - Trump on January 13, 2021, became the first US president to be impeached for a second time, when a bipartisan majority in the House of Representatives voted to charge him with inciting last week's attack on the US Capitol. One week before Trump is to leave office, a total of 232 lawmakers, including 10 Republicans who broke with the president, voted to impeach the defiant Republican leader for high crimes and misdemeanors on a single charge of "incitement of insurrection." (Photo by MANDEL NGAN / AFP)
Trump mis en accusation par un deuxième «impeachment»
Le président sortant est devenu mercredi le premier président des Etats-Unis à être mis en accusation pour la deuxième fois au Congrès, une semaine avant la fin de son mandat qui s'achève dans un climat d'extrême tension.

Après une brève cérémonie sur la base militaire d'Andrews, dans la banlieue de Washington, il s'envolera une dernière fois à bord d'Air Force One pour rejoindre son club de Mar-a-Lago, en Floride, où il entamera sa vie d'ex-président. Avant de quitter ses fonctions, Donald Trump a gracié 73 personnes, dont son ancien conseiller Steve Bannon, a annoncé mercredi la Maison Blanche.

Biden marque le contraste 

Joe Biden, qui accède à la présidence à 78 ans après un demi-siècle en politique, entend marquer dès le premier jour le contraste - sur le fond comme sur la forme - avec l'ancien homme d'affaires de New York. Dans un moment d'union à la symbolique forte, Mitch McConnell, chef des républicains au Sénat, sera présent avec lui, à son invitation, lors d'une messe à la cathédrale Saint-Matthieu dans la matinée. 

Le nouveau président signera quelques heures après son installation dans le Bureau ovale une série de décrets marquant la rupture avec le trumpisme. Mardi soir, peu après son arrivée à Washington, il a rendu hommage aux victimes du covid-19, prenant le contre-pied de Donald Trump qui a depuis des mois tenté de minimiser l'impact d'une pandémie ayant fait plus de 400.000 morts aux Etats-Unis. 

Pas de foule mais des drapeaux 

Cette journée de consécration pour Joe Biden se déroulera dans un climat très particulier, sous l'effet combiné de l'épidémie de covid-19 et du traumatisme encore frais des violences du Capitole, qui ont fait cinq morts. Les mesures de sécurité entourant la cérémonie sont exceptionnelles. Quelque 25.000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers venus de tout le pays seront déployés. Preuve de la tension qui règne: douze d'entre eux ont été écartés du dispositif de sécurité dans le cadre d'une procédure de recherche d'éventuels liens avec des groupes extrémistes, a indiqué mardi le Pentagone. 

Loin des foules immenses qui se pressent traditionnellement sur l'immense esplanade du «National Mall» pour voir leur nouveau président, l'ancien vice-président de Barack Obama fera face à plus de 190.000 drapeaux plantés pour représenter ce public absent. De hautes grilles, parfois surmontées de barbelés, protègent la «zone rouge» entre la colline du Capitole et la Maison Blanche. 


WILMINGTON, DELAWARE - JANUARY 07: U.S. President-elect Joe Biden delivers remarks before announcing his choices for attorney general and other leaders of the Justice Department at The Queen theater January 07, 2021 in Wilmington, Delaware. Biden nominated Judge Merrick Garland to be attorney general, Lisa Monaco to be deputy attorney general, Vanita Gupta to be associate attorney general, and Kristen Clarke to be assistant attorney general for the Civil Rights Division.   Chip Somodevilla/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Biden ne croisera pas Trump le 20 janvier
Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi, d'un tweet laconique, qu'il n'assisterait pas à la cérémonie d'investiture de son successeur démocrate

En attendant, le processus de confirmation par le Sénat des ministres désignés par le président élu a commencé mardi, afin que le gouvernement soit au plus tôt en ordre de marche face aux nombreuses crises qui traversent l'Amérique. Sur le front diplomatique, le futur secrétaire d'Etat, Antony Blinken, a promis de rompre avec quatre années d'unilatéralisme, en «revigorant» les alliances mises à mal sous Donald Trump. 

Mais le futur chef de la diplomatie américaine a aussi déclaré que le républicain avait «eu raison» d'avoir adopté une position «plus ferme face à la Chine». La prochaine secrétaire au Trésor Janet Yellen a elle appelé à «voir grand» dans la réponse à la crise économique provoquée par la pandémie, et à remettre donc à plus tard les préoccupations sur le déficit public.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Biden signe 17 décrets pour gommer l'ère Trump
Le démocrate, devenu mercredi le 46e président des Etats-Unis sur un appel à «l'unité», a immédiatement pris une série de décisions marquant une nette rupture avec le mandat de son prédécesseur, qui aura déchiré les Américains et bousculé le monde.
US President Joe Biden prepares before he addresses the nation at the "Celebrating America" event at the Lincoln Memorial after his inauguration as the 46th President of the United States in Washington, DC, January 20, 2021. (Photo by JOSHUA ROBERTS / POOL / AFP)
Trump laisse juste un courrier pour Biden
A défaut de lui serrer la main, l'ex-président américain a adressé une lettre à son successeur à la Maison blanche. A défaut d'assister à la prestation de serment, le milliardaire s'est donc plié là à une tradition américaine.
(FILES) In this file photo US President Donald Trump makes his way from the Rose Garden after speaking on COVID-19 testing at the White House in Washington, DC on September 28, 2020. - President Donald Trump began his final full day in the White House on January 19, 2021 with a long list of possible pardons to dish out before snubbing his successor Joe Biden's inauguration and leaving for Florida. On January 20, 2021 at noon, Biden will be sworn in and the Trump presidency will end, turning the page on some of the most disruptive, divisive years the United States has seen since the 1960s. (Photo by MANDEL NGAN / AFP)
Les réseaux sociaux tournent le dos à Donald Trump
Après Twitter et Facebook, le site YouTube, propriété de Google, a suspendu mardi pour «au moins sept jours» la chaîne du président sortant et en a supprimé une vidéo pour motif de violation de sa politique luttant contre l'incitation à la violence.
(FILES) In this file photo the "YouTube" logo is seen on a tablet screen on December 4, 2012 in Paris. - An activist group on January 12 called for YouTube to join other social media platforms in dumping US President Donald Trump, threatening an advertising boycott campaign. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)