Changer d'édition

L'Allemagne s'oriente vers la vaccination obligatoire
International 2 min. 01.12.2021
Santé publique

L'Allemagne s'oriente vers la vaccination obligatoire

La campagne de vaccination a permis à cette date la vaccination complète d'environ 57 millions d'Allemands (68,5% de la population).
Santé publique

L'Allemagne s'oriente vers la vaccination obligatoire

La campagne de vaccination a permis à cette date la vaccination complète d'environ 57 millions d'Allemands (68,5% de la population).
Photo : AFP
International 2 min. 01.12.2021
Santé publique

L'Allemagne s'oriente vers la vaccination obligatoire

Alors que le pays s'y était opposé jusque-là, le futur chancelier entend imposer l'injection anti-covid face à la flambée d'infections. Un choix encore repoussé au Luxembourg.

(pj avec AFP) - C'est un revirement spectaculaire. Mais, après l'Autriche, l'Allemagne pourrait devenir le second pays de l'UE à imposer la vaccination anti-covid à ses concitoyens. Car même après l'injection de 122 millions de doses et un taux de vaccination de la population proche des 68%, le virus gagne trop vite du terrain au sein de la première économie européenne. En annonçant sa volonté de déposer d'ici la fin de l'année un projet de loi rendant la piqûre obligatoire, le futur chancelier Olaf Scholz espère créer un électrochoc parmi les Allemands. 


Leopold Nytoft Bergman, 10 years old, receives a vaccination against the novel coronavirus on November 28, 2021 in Amagar, Denmark. - Children between 5 - 11 years can now be vaccinated in Denmark. The vaccinations on November 28, 2021 are reserved for the oldest children in the group. Therefore, so far only children aged 10 and 11 have been invited to a vaccine via their parents. (Photo by Olafur STEINAR GESTSSON / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
La vaccination des plus jeunes attendra
A défaut d'avoir reçu l'avis du Conseil supérieur des maladies infectieuses, le gouvernement n'a toujours pas tranché la question des injections anti-covid auprès des moins de 12 ans. Mais le pays s'en rapproche à petits pas.

But de cette annonce : convaincre ainsi un maximum de citoyens de faire le choix du vaccin avant que celui-ci ne devienne impératif si les députés le décident. Rendre les vaccins obligatoires est justifié «pour nous protéger tous», a justifié Olaf Scholz à la chaîne Bild TV précisant qu'il souhaitait que les parlementaires s'emparent du sujet pour une possible entrée en vigueur de la mesure en février ou mars prochains.

Mais déjà l'obligation vaccinale a été décidée en Allemagne pour les personnels des maisons de retraite et hôpitaux, de même que les soldats de la Bundeswehr. Un choix qui s'imposera d'ici quelques jours. Le camp conservateur CDU/CSU de la chancelière sortante Angela Merkel, qui s'apprête à passer dans l'opposition, soutient désormais la vaccination obligatoire. Et selon le quotidien Welt, une large majorité des députés écologistes, qui vont gouverner avec les sociaux-démocrates, y sont également favorables.

 La vaccination obligatoire, longtemps rejetée par une majorité d'Allemands, est désormais réclamée par près de deux tiers d'entre eux (64%), selon un récent sondage des médias RTL et ntv. Sachant qu'avant ce choix, d'autres mesures devraient être discutées, jeudi, dont «l'introduction d'importantes restrictions de contact, surtout pour les personnes non vaccinées, y compris lors de réunions privées» ou «l'extension des règles 2G (vacciné ou guéri) au commerce de détail» et des «restrictions lors de grands événements».

On ne peut pas l'exclure...

Xavier Bettel, Premier ministre

Interrogés lundi sur l'introduction de l'obligation vaccinale au Luxembourg, le Premier ministre luxembourgeois et la ministre de la Santé ont à nouveau repoussé l'idée. «On espère ne pas arriver à cela, et nous prendrons toutes les mesures pour éviter ça», insistaient Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP). Avant d'ajouter toutefois : «Mais on ne peut pas l'exclure...», ajoutaient à mi-voix le chef du gouvernement et celle qui désormais assure la fonction de vice-Première ministre

Pour l'heure en onze mois, la campagne vaccinale (basée uniquement sur le volontariat) a permis d'administrer 907.000 doses. 


Sur le même sujet

Changement de règle dans les centres de vaccination à partir du 1er décembre. Pour y recevoir leur dose complémentaire de vaccination contre le covid, les résidents devront avoir réservé un créneau au préalable.
La ministre de la Santé a détaillé l'avancée de la campagne de vaccination par catégorie d'âge au terme de 11 mois d'injections anti-covid. Une des leçons étant qu'un 20-29 ans sur trois ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet.
26.11.2021, Schleswig-Holstein, Eutin: Krankenschwester Swenja Grandke impft in der Impfstelle Eutin gegen das Corona Virus. Heute starten in ganz Schleswig-Holstein zunächst 24 Impfstellen, um die Geschwindigkeit bei den COVID-19-Auffrischimpfungen zu erhöhen und die Praxen der niedergelassenen Ärztinnen und Ärzte bei den Corona-Impfungen zu unterstützen und zu entlasten. Foto: Markus Scholz/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A peine 0,23% des vaccinations anti-covid ont fait jusqu'à présent l'objet d'un signalement d'effet indésirable. Mais le dernier rapport de pharmacovigilance ne cache rien sur les 430 situations "graves" relevées.
25.11.2021, Bayern, Rosenheim: Eine Frau lässt sich im Impfzentrum, das in einem Zelt auf dem Loretowiese untergebracht ist, impfen. Foto: Peter Kneffel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Comme nombre de pays de l'UE, le Luxembourg peine toujours à atteindre le seuil de 85% de personnes vaccinées voué à contenir la propagation du covid-19. Un phénomène qui encourage les opposants à la vaccination, au moment où le pays connaît une nouvelle vague d'infections.
25.11.2021, Bayern, Rosenheim: Eine medizinische Fachangestellte zieht in einer Kabine im Impfzentrum, das in einem Zelt auf dem Loretowiese untergebracht ist, eine Spritze mit dem Impfstoff Moderna auf. Foto: Peter Kneffel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Puisque le taux de vaccination générale de la population ne progresse qu'à allure modérée, le gouvernement durcit sa stratégie en réduisant les possibilités aux réticents à la vaccination. Notamment via la généralisation du CovidCheck à compter du 1er novembre.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort