Changer d'édition

L'Allemagne négocierait 30 millions de doses Spoutnik
International 22.04.2021

L'Allemagne négocierait 30 millions de doses Spoutnik

Quelque 50 pays ont d'ores et déjà homologué le vaccin russe dans le monde. Mais pas l'Europe.

L'Allemagne négocierait 30 millions de doses Spoutnik

Quelque 50 pays ont d'ores et déjà homologué le vaccin russe dans le monde. Mais pas l'Europe.
Photo : AFP
International 22.04.2021

L'Allemagne négocierait 30 millions de doses Spoutnik

Le ministre-président de la Saxe, Michael Kretschmer, a révélé que Berlin envisage de passer commande du vaccin russe anti-covid Spoutnik. Cela alors même que le sérum n'a pas reçu le feu vert de l'Europe

(AFP) - «Nous plaidons avec force en faveur d'un processus d'approbation rapide d'ici le mois de mai», a tweeté jeudi le ministre-président de la Saxe, Michael Kretschmer qui s'est entretenu avec le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko. Et l'élu conservateur d'ex-RDA d'affirmer que l'Allemagne souhaiterait acheter 30 millions de doses, à raison de 10 millions de doses chaque mois entre juin et août.

Déjà, le 8 avril, le Fonds souverain russe (RDIF), qui a financé le développement du vaccin Spoutnik, avait indiqué avoir débuté les négociations avec Berlin «pour un contrat d'achat anticipé». Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn avait alors justifié la décision de Berlin de faire cavalier seul par le refus de la Commission européenne de négocier au nom des Vingt-Sept l'achat du Spoutnik V, contrairement à ce qu'elle a fait avec d'autres vaccins contre le covid-19.

La Bavière avait de son côté négocié un «contrat préliminaire» en vue de recevoir 2,5 millions de doses du vaccin russe, sous réserve du feu vert européen. La région de Mecklembourg-Poméranie occidentale lui avait emboîté le pas, annonçant également une précommande. En France, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a assuré, ce weekend, s'être rapproché de l'ambassadeur russe à Paris pour précommander 500.000 doses de Spoutnik V.  


(FILES) This handout file photo taken on August 06, 2020 and provided by the Russian Direct Investment Fund shows the vaccine against the coronavirus disease (Sputnik V (Gam-COVID-Vac)), developed by the Gamaleya Research Institute of Epidemiology and Microbiology. - Russia's Sputnik V vaccine is 91.6 percent effective against symptomatic Covid-19, according to results published in The Lancet on February 2, 2021 that independent experts said allayed transparency concerns over the jab, which Moscow is already rolling out. (Photo by Handout / Russian Direct Investment Fund / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Russian Direct Investment Fund / Handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le vaccin Spoutnik V envisageable au Luxembourg
Au cours d'un échange en ligne sur la campagne vaccinale, le directeur de la Santé n'a pas rejeté l'idée de voir la formule russe être retenue. Mais rien ne sera fait en dehors de l'aval de l'Agence européenne des médicaments.

Au Luxembourg, point d'agitation en ce sens. Le pays ayant toujours assuré vouloir rester fidèle à la ligne de conduite fixée par la Commission européenne (pour les commandes) et à l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour l'emploi des différents sérums autorisés (quatre actuellement). Donc, pour l'heure, point de vaccin russe en vue dans les livraisons attendues au Grand-Duché.

L'EMA n'a pas fixé d'échéance concernant sa décision sur le Spoutnik alors que pour les autres laboratoires ayant jusqu'ici soumis leur vaccin contre le Covid à une approbation, l'EMA avait examiné les données fournies durant 2 à 4 mois.


Sur le même sujet

Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine
Si les thématiques des 15 pétitions validées en fin de semaine dernière sont très disparates, l'avancée de la vaccination contre le covid-19 reste en revanche visiblement au cœur des préoccupations des résidents.
A medical worker prepares a dose of the Pfizer/BioNTech vaccine, in a gymnasium, in Nogent-le-Rotrou, western France, on April 3, 2021. - 770 second doses are expected to be administered during a flash vaccination day. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Le vaccin Spoutnik V envisageable au Luxembourg
Au cours d'un échange en ligne sur la campagne vaccinale, le directeur de la Santé n'a pas rejeté l'idée de voir la formule russe être retenue. Mais rien ne sera fait en dehors de l'aval de l'Agence européenne des médicaments.
(FILES) This handout file photo taken on August 06, 2020 and provided by the Russian Direct Investment Fund shows the vaccine against the coronavirus disease (Sputnik V (Gam-COVID-Vac)), developed by the Gamaleya Research Institute of Epidemiology and Microbiology. - Russia's Sputnik V vaccine is 91.6 percent effective against symptomatic Covid-19, according to results published in The Lancet on February 2, 2021 that independent experts said allayed transparency concerns over the jab, which Moscow is already rolling out. (Photo by Handout / Russian Direct Investment Fund / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Russian Direct Investment Fund / Handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le pays au gré des livraisons de vaccins
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
L'UE accélère ses programmes de vaccination
Pour répondre aux critiques sur la lenteur des campagnes d'injection du vaccin anti-covid19, la Commission a doublé vendredi ses commandes de doses Pfizer-BioNTech tandis que le Royaume-Uni valide à son tour le vaccin créé par Moderna.
A medical staff receives a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine on January 8, 2021 at the Cavale Blanche hospital in Brest, western France during a vaccination operation of the medical staff against the Covid-19 disease. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)