Changer d'édition

L'Allemagne juge un centenaire pour crimes nazis
International 2 min. 07.10.2021
Justice

L'Allemagne juge un centenaire pour crimes nazis

L'inculpé est apparu visage dissimulé à l'audience qui devrait se prolonger jusqu'en janvier 2022.
Justice

L'Allemagne juge un centenaire pour crimes nazis

L'inculpé est apparu visage dissimulé à l'audience qui devrait se prolonger jusqu'en janvier 2022.
Photo : AFP
International 2 min. 07.10.2021
Justice

L'Allemagne juge un centenaire pour crimes nazis

Le procès d'un ex-gardien de camp de concentration durant la Seconde Guerre mondiale s'est ouvert jeudi. Particularité de l'inculpé : il a plus de 100 ans.

(AFP) - Josef Schütz est devenu ce 7 octobre le plus vieil accusé de crimes nazis jamais jugé en Allemagne. A 101 ans, le voilà rattrapé par son passé d'ancien caporal-chef de la division Totenkopf des Waffen-SS. Le voilà poursuivi pour «complicité de meurtres» de 3.518 prisonniers lorsqu'il opérait dans le camp de concentration de Sachsenhausen, non loin de Berlin, entre 1942 et 1945.


Emotion et devoir de mémoire à Auschwitz
75 ans après la libération du plus célèbre camp de concentration de l'époque nazie, des rescapés de l'Holocauste, toujours moins nombreux, étaient présents lundi pour honorer ses plus de 1,1 million de victimes, principalement des Juifs. Face à la montée de l'antisémitisme, ils ont rappelé l'importance du souvenir.

L'audience a débuté jeudi en milieu de matinée à Brandenburg an der Havel, dans l'est de l'Allemagne, en présence de l'accusé. L'homme comparaît libre. L'accusé avait 21 ans au début des faits. Il est notamment soupçonné d'avoir fusillé des prisonniers soviétiques et «d'aide et de complicité de meurtres par gaz» de type Zyklon B.

Théoriquement, l'Allemand risque au minimum trois ans de prison mais sa peine sera certainement symbolique vu son grand âge. En août, un médecin l'avait déclaré apte à comparaître, à condition de limiter les 22 audiences prévues jusqu'à début janvier à deux heures maximum.

Survivant de l'Holocauste, Leon Schwarzbaum a présenté une photo de sa famille morte en déportation, possiblement à cause de Josef Schütz.
Survivant de l'Holocauste, Leon Schwarzbaum a présenté une photo de sa famille morte en déportation, possiblement à cause de Josef Schütz.
Photo : AFP

Christoffel Heijer, 84 ans, assiste au procès: son père était résistant aux Pays-Bas et a été arrêté en 1941 par la Gestapo à Metz, avant d'être fusillé en mai 1942 dans le camp de Sachsenhausen. «Ma mère a reçu une lettre de lui le 3 mai 1942, avant qu'il ne soit fusillé. Lorsqu'elle a appris quelques jours plus tard qu'il était mort, elle a beaucoup pleuré et a soudainement eu des cheveux gris», se souvient-il.

Ce procès se déroule une semaine après celui avorté d'Irmgard Furchner, 96 ans, ancienne secrétaire d'un autre camp de concentration nazi. La lecture de l'acte d'accusation a dû être reportée au 19 octobre en raison d'une rocambolesque tentative de fuite de la nonagénaire. 


Sur le même sujet

Le gouvernement et la communauté juive sont parvenus, mercredi, à une entente quant à l'indemnisation des victimes de spoliation sous l'ère nazie. Mais le texte sert également un autre objectif.
IPO , Centre Conf Kirchberg , Signature Accord avec Communaute Juive , vlnr Francois Moyse , Albert Aflalo , Xavier Bettel , Pierre Gramegna , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
C'est la première visite de la cheffe de gouvernement au camp de la mort, vendredi, et la troisième d'un dirigeant allemand. Un geste de mémoire qui intervient alors que l'antisémitisme resurgit en Allemagne et sur le continent européen.
Angela Merkel a tenu à effectuer ce voyage symbolique à Auschwitz en pleine montée de l'antisémitisme en Europe.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a confirmé ce vendredi que plusieurs Luxembourgeois étaient bénéficiaires d'une pension versée notamment à d'anciens collaborateurs nazis.
Dîners, famille, discours et visites de camps de la mort : l'agenda de Heinrich Himmler, publié tout au long de la semaine par le quotidien allemand Bild, détaille avec une précision glaçante le quotidien de l'un des principaux acteurs de l'Holocauste.
Himmler le 1er janvier 1939.