Changer d'édition

L'affaire JuicyFields concerne aussi le Luxembourg
International 2 min. 01.08.2022
Escroquerie de grande ampleur présumée

L'affaire JuicyFields concerne aussi le Luxembourg

Au Luxembourg, 260 victimes ont déjà déposé plainte ou envisagent de le faire.
Escroquerie de grande ampleur présumée

L'affaire JuicyFields concerne aussi le Luxembourg

Au Luxembourg, 260 victimes ont déjà déposé plainte ou envisagent de le faire.
Illustration: DR
International 2 min. 01.08.2022
Escroquerie de grande ampleur présumée

L'affaire JuicyFields concerne aussi le Luxembourg

Investir dans le cannabis médical n'est pas toujours une bonne idée. En Espagne, 1.200 investisseurs ont porté plainte contre la société JuicyFields ce lundi pour escroquerie. Au Luxembourg, 101 personnes auraient perdu à elles seules 1,6 million d'euros dans cette affaire.

(AFP et MKa) - Plus d'un millier d'Espagnols ont porté plainte pour «escroquerie» contre une société qui proposait d'investir dans du cannabis thérapeutique et dont les agissements auraient fait de très nombreuses victimes à travers le monde, a-t-on appris lundi de sources concordantes.


Quel impact aura la légalisation du cannabis ?
Le rapport de l'ONU sur les drogues est alarmant, mais il est trop tôt pour condamner la légalisation. Il y a de bonnes raisons de le faire.

Cette plainte collective, visant une société baptisée JuicyFields, porte sur des faits présumés d'«escroquerie», de «détournements de fonds» et de «blanchiment d'argent», a indiqué à l'AFP Me Norberto Martinez, avocat du cabinet Martínez-Blanco, à l'origine de cette procédure.

Regroupant près de 1.200 investisseurs, elle a été déposée durant le weekend auprès des juges d'instruction de l'Audience nationale, une juridiction espagnole spécialisée dans les dossiers complexes, a confirmé à l'AFP un porte-parole de cette institution.

Il s'agirait de la première plainte collective à ce stade contre JuicyFields, une société basée aux Pays-Bas, qui proposait d'acheter en ligne des plants de cannabis destinés à l'usage médical, en faisant miroiter aux investisseurs une très forte rentabilité.

Au moins 4.000 Luxembourgeois concernés

D'après nos collègues de RTL, qui évoquaient le sujet en date du 29 juillet, la supercherie présumée a également trouvé écho au Luxembourg, où plusieurs personnes comptent intenter une action en justice.

S'il n'y a pas de chiffre précis, il est en effet estimé que 260 victimes ont déjà déposé plainte ou envisagent de le faire. Les personnes résidant au Luxembourg et en Belgique étaient d'ailleurs invitées via la page Facebook JuicyFields-Indictment à remplir un formulaire qui serait versé à la plainte collective en ligne enregistrée sous le nom de dossier 2022/116519-2 auprès de la police grand-ducale.


Wirtschaft, Cannabis, PK, Sam Tanson, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Pas de registre de contrôle prévu pour le cannabis récréatif
La ministre de la Justice Sam Tanson (Déi Gréng) a présenté à la presse l’avant-projet de loi concernant le cannabis récréatif, tel que prévu dans l’accord de coalition 2018-2023.

A la base de cette initiative, un certain Mike se présentant comme une victime et qui en a entrainé au moins 4.000 autres dans cette histoire. Expliquant qu'il culpabilisait, il s'est engagé à réunir toutes les personnes dupées. Le préjudice financier serait d'ailleurs conséquent: 101 personnes auraient déjà perdu à elles seules 1,6 million d'euros.

Une possible «pyramide de Ponzi»  

«Les groupes de victimes se constituent pays par pays», a expliqué Me Delomel à l'AFP, en évoquant un dossier complexe, avec des prises de parole contradictoires de la part «des anciens dirigeants» et des «nouveaux», mais aussi «des salariés qui donnent un avis sur tout et son contraire».

Le retour sur investissement promis via l'arnaque supposée était compris «entre 29% et 66%», indique le cabinet Martínez-Blanco, qui évoque dans un communiqué une possible «pyramide de Ponzi», une escroquerie consistant à rémunérer les investisseurs existants avec les fonds apportés par les nouveaux entrants.

De fait, selon plusieurs témoignages recueillis, les investisseurs ont réalisé dans un premier temps des gains substantiels. Mais à partir du 11 juillet, les possibilités de retrait d'argent ont été bloquées et les comptes progressivement fermés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet