Changer d'édition

L'A31 bis avec un tunnel et pas avant 2032?
International 3 min. 26.02.2019 Cet article est archivé

L'A31 bis avec un tunnel et pas avant 2032?

L'A31, axe le plus fréquenté d'Europe avec 500.000 voitures et 6.000 camions par jour.

L'A31 bis avec un tunnel et pas avant 2032?

L'A31, axe le plus fréquenté d'Europe avec 500.000 voitures et 6.000 camions par jour.
Photo: Maurice Fick
International 3 min. 26.02.2019 Cet article est archivé

L'A31 bis avec un tunnel et pas avant 2032?

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Deux tracés sont privilégiés pour délester l'A31, dont l'un comprendrait la création d'un ouvrage d'art voué à éviter de diviser la commune de Florange. Par contre, il devrait s'écouler 12 ans minimum entre la prise de décision et la mise en service, selon le bilan des concertations publiques présenté lundi soir à Thionville.

L'A31 bis ne sera pas prête avant 2032. Plus ou  moins. Maintenant que les scénarios se précisent quant à son tracé, il va falloir réaliser des études d'impact. Ce qui nous amène en 2021. Puis de l'appel d'offre aux travaux, nous devrions arriver en 2032. Sous réserve que le choix du tracé soit rapidement tranché.

La synthèse des concertations au sujet du projet de l'A31 bis a eu lieu lundi soir à Thionville pour ce qui concerne le nord mosellan. Dans la salle communale, entre 50 et 100 personnes avaient pris place. Il s'agissait finalement d'une majorité d'élus ou de représentants d'associations concernées par ce projet, mais très peu d'habitants. Au pupitre, des représentants de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), ainsi que le sous-préfet.

Une majorité d'élus et quelques représentants d'association de riverains ont pris part à ce bilan des concertations lundi soir à Thionville.
Une majorité d'élus et quelques représentants d'association de riverains ont pris part à ce bilan des concertations lundi soir à Thionville.
Photo: AF

L'objectif de cette réunion publique était de «lister les points qui font consensus et ceux qui font débat» suite à quatre mois de concertations. «Le projet A31 bis est toujours d'actualité!», a affirmé le garant de la concertation, Jean-Michel Stiévenard, voulant faire taire les rumeurs comme quoi l'Etat français manquerait de fonds pour financer la future autoroute. Des doutes survenus suite à un article paru dans le Républicain lorrain le 19 février et repris dans une partie des médias luxembourgeois. 

Si l'idée de décongestionner le trafic sur cet axe nord-sud le plus fréquenté d'Europe, avec 500.000 automobilistes et près de 6.000 camions par jour, le développement des transports en commun reste aussi une préoccupation évoquée à plusieurs reprises. 

Les questions qui restent en suspens

Les tracés: les F3 et F3 bis n'ont pas été retenus. Reste à trancher entre le F4, qui traverse Florange, à l'ouest de Thionville, qui desservirait les vallées de l'Orne et de la Fensch, et le F10, qui passe par le port d'Illange et contourne Thionville par le sud, permettant de délester la circulation de la ville, mais sans desservir les vallées de l'Orne et de la Fensch, qui sont aussi des pôles d'attractivité économique. 

► Péage: qui devra s'acquitter du péage? Tout le monde ou seulement les camions? Doit-on envisager un péage uniquement aux heures de pointe? Les habitants des villages environnants craignent un délestage important sur le réseau secondaire, qui deviendrait vite surchargé. Enfin, nombre de ces habitants se sentent lésés à l'idée d'un péage visant les navetteurs frontaliers alors qu'eux ne fréquentent l'autoroute qu'occasionnellement.

► Covoiturage: l'idée d'encourager davantage le covoiturage a été remise sur le tapis. Mais il faudra créer davantage de parkings du type P+R car certains villages du secteur, entre Thionville et la frontière luxembourgeoise notamment, sont déjà saturés de véhicules en stationnement par manque d'aires de covoiturage.

► La création d'un tunnel sous Florange: l'idée semble remporter un maximum d'adhésion si l'on opte pour le tracé F4. Mais la réalisation d'un tunnel est complexe et pourrait mettre en danger les puits de captage. Creuser un tunnel plus profond poserait alors plusieurs problèmes: d'une part la nature du sol qui à cette profondeur est sablonneux et limoneux, et d'autre part pour le drainage de l'eau puisque des cours d'eau passent plus haut, ainsi que la nappe phréatique.

► Le château de Bétange: tous les tracés passent à proximité du château de Bétange et mordent dans la zone de protection, soit à moins de 500 mètres du château, dont le parc de 65 hectares abrite une biodiversité reconnue.

Le bilan des concertations sera mis en ligne sur le site de l'A31 bis par la DREAL d'ici fin avril. 


Sur le même sujet

Le Luxembourg ne financera pas l'A31 bis
Si l'A31 bis a bien été validée par l'Etat français il y a quelques mois, se pose la question de l'investissement. Le Luxembourg est-il prêt à cofinancer ce projet de plus d'1.4 milliard d'euros? Il semblerait bien que non.
A31 Metz Thionville Luxembourg, Peage, Foto Lex Kleren